Nouvelles de France et d’ailleurs.

Paris et ailleurs

AU HASARD.
1. BiBi a parcouru de son œil distrait les pages des Quotidiens de ces derniers jours. Il s’est arrêté sur la progéniture de Khadafi dont la Tribune de Genève faisait grand cas. Le fiston s’appelle Hannibal et il a été arrêté et inculpé pour maltraitance sur sa gouvernante. Le journal suisse traite le papa de « Dictateur bédouin » et rappelle que le fiston dénommé Esaâadi avait été footeux à Pérouse où il avait joué seulement dix minutes en Série A avant d’être déclaré positif. Ce même fiston était entré dans le capital de la Juve à hauteur de 7,5% au nom de la Lybian arab Foreign Investment Company. Au plaisir de revoir la Famille !

2. Le baptême de la fille de Dieudonné a été célébré par l’abbé intégriste Philippe Laguerie, grand défenseur de l’ancien chef de la milice pronazie de Lyon, Paul Touvier.

3. Dans le Figaro, BiBi relève cette phrase de ce pauvre qui n’en peut plus d’occuper les pages des quotidiens de droite si bienveillants à son égard. « La Gauche, déclare le bonhomme, doit s’adapter au monde et à la société, redonner de l’espoir. Il faut une Gauche qui s’oppose ». Défense de rire.

4. Le Pape n’a pas eu un mot pour les enfants victimes de prêtres pédophiles à Sydney. Faut dire que ce n’est pas le personnel de l’Hôtel où il a dormi qui aurait pu l’aider à réparer cet oubli dans son discours. Le Centre religieux où le Pape s’est reposé appartient à l’Opus Dei.

ROCK-MUSIC : Bibi apprend avec un peu de tristesse la mort du Rock-Critic . Il se souvient de ses articles dans les vieux numéros de . Comme lui, BiBi aime , Janis Joplin, Frank Zappa.
Il parait que dans les archives de l’INA-L’Harmattan existe un court film du réalisateur Raoul Sangla sur , un dimanche Rue Daguerre, guitare à la main gauche. Bibi essayera d’aller trouver ça. Les Amis du site peuvent l’aider à trouver.

PETIT NIKOS : Sur la photo du Petit Nikos parue dans le Monde, BiBi y voit 2 lampes-chandeliers dorés, 3 télécommandes bien alignées, une pipe, une boite avec étiquette du RAID, une figurine du Petit Nikos himself, un cadre avec photo du Petit Nikos himself, des DVD. Il répond aux journalistes du Monde : « Il est important pour la démocratie d’avoir des médias qui puissent continuer à prospérer ». Défense de rire.

CASSE-TÊTE CHINOIS : BiBi a des nouvelles de Pékin. Il a noté la présence de 300.000 caméras de sécurité dans la ville olympique. En 2006, il y a eu 140.000 morsures de chiens dans la Capitale. Les morts sûres (et hélas certaines) n’ont pas été comptabilisées.
, parfait dans son rôle, défend la ligne chinoise du Petit Nikos. Le titre d’une abonnée du Courrier des Lecteurs : « Plutôt le Dialogue (avec la ) que la Censure ». Petite manipulation habituelle au Royaume du Petit Nikos : le beau mot de Dialogue, c’est pour ne pas rompre avec nos amis chinois et pour justifier l’arrivée triomphale du Petit Nikos à Pékin. Par contre, ceux qui protestent contre les crimes politiques du Gouvernement chinois sont, eux, qualifiés de Censeurs.

SPORTS BIZ : Ce matin, BiBi écoute le reportage de sur le dernier dopé du peloton (l’espagnol Moises Duenas). Richard Virenque, consultant de la radio publique et ami du Petit-Nikos-roi-du-Vélo, est étrangement silencieux. Il est pourtant bien placé pour donner son avis. Il était probablement occupé à aller faire son petit pipi. Mais BiBi en est sur : Virenque va nous revenir bien vite pour nous parler en exclusivité du dernier dopé l’Italien Riccardo Ricco. Branchez-vous France-Info.

Dans l’Equipe du jour, il y a un article sur l’arrivée de à Milan, le club cher à notre Ami Silvio. Le journaliste n’écrit pas «Ronaldihno» mais… « l’ancien joueur du PSG » ! Ah, Nostalgie ! Quand tu nous tiens !

Le footballeur Eto’o signerait au Kuruvchi Tachkent en pour 40 millions d’euros l’année. Etoonant non ?
Koné, lui, a signé à Marseille. Pour une fois, les dirigeants n’ont pas déconné car Koné, BiBi le connaît et le reconnaît : c’est un tout bon. Mais si l’OM manque de liquidités pour le transfert, il peut toujours faire appel à Bernard Tapie.
A bibientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *