Les Flèches de BiBi 2018.

Et pourquoi ne pas relancer «Les » en ce début 2018 ?

Me voilà donc à nouveau posant mes cibles, retaillant et affûtant mes pointes acérées. Aujourd’hui, on parle de Carrefour, de Fillon, de Balladur & Sarkozy, de Stéphane Richard, des grands attaquants du FC Nantes et de bien d’autres choses.

*

«Alexandre Bompard ex-dirigeant de Fnac-Darty annonce 2400 suppressions de postes dans les sièges du géant tricolore Carrefour». C’est une info trouvée dans . Mais, bien sur, elle est incomplète. Voici la suite : «2400 suppressions de postes grâce à la Loi Travail… soit deux à quatre fois moins que les 5000 à 10.000 craints par les syndicats». Ah ces syndicats et leurs fake news.

*

François Fillon n’est toujours pas inquiété pour le million d’euros et les emplois fictifs de sa petite famille. Il roule en Porsche sur les circuits automobiles de F1. J’ai cru le voir nous faire un doigt d’honneur à chaque tour.

*

dort toujours sur ses deux oreilles dans son Manoir de Normandie. Karachi et les 11 morts ne lui donnent toujours pas le moindre cauchemar. Bonne nuit mon petit.

*

Jean-Jacques Urvoas a envoyé un nouveau Telegram à son ami pour l’assurer de tout son soutien dans la terrible épreuve qu’il traverse.

*

4 jours. Il ne faut que 4 jours au PDG de l’une des 5 premières marques mondiales du textile pour empocher ce qu’une ouvrière du secteur travaillant au Bangladesh mettra une vie entière à gagner. (Source ). La vie n’est pas coton pour tout le monde.

*

Bill Gates, Jeff Bezos et Warren Buffet possèdent autant que la moitié la plus pauvre des USA. A moitié ? Non, Carton et coffre-forts pleins.

*

56% des délégués du ont suivi la politique de «collaboration» de avec Merkel IV (362 votes pour et 279 contre) qui, elle, va collaborer avec . En Allemagne, comme en France, on remet le mot «Kollabos» au goût du jour.

Wolf Schauble, ministre des finances allemand avait asséché l’économie de la Grèce. Invité de la Chaine Parlementaire, il eut droit à son intervention en direct de l’Assemblée Nationale. Bien entendu, pas un journaliste pour rappeler les propos que rapporta alors le délégué grec Varoufakis : «L’Etat-providence français, son droit du travail, ses entreprises nationales sont la véritable cible du ministre des finances allemand. Il considère la Grèce com un labo de l’austérité,où le mémorandum est expérimenté avt d’être exporté« .

*

Stéphane Richard sera soutenu par l’Etat pour le renouvellement du PDG d’Orange (3ème mandat) le 25 janvier. En décembre 2017, le bon Stéphane déjà mis en examen, était renvoyé devant le tribunal pour «complicité d’escroquerie» et «complicité de détournement de fonds publics entre 2007 et 2009». Sur son répondeur Orange, la journaliste du Monde félicite : «Stéphane Richard jouit d’une très bonne image auprès des salariés de l’entreprise». Vive les escrocs !

*

Florence Chédotal, «journaliste» à La Montagne atteint les sommets avec l’idole Macron : « Mais qui va se plaindre qu’un Président mouille sa chemise pour vendre la marque France aux investisseurs ?» C’est vrai, ça, QUI ?Et puis encore : «Vous êtes bons» a dit aux ouvriers de Toyota Macron dont on mesure les progrès réalisés depuis les «illettrées» de Gad». ON appréciera ce «ON».

*

L’Institut Montaigne, dealer d’infos au quotidien «Le Monde», «fabrique française de prêt-à-penser», a la tâche d’autant plus facile que ses responsables jouent du capitalisme de connivence. Son directeur, Laurent Bigorgne, est un intime du président Macron. Pour l’anecdote, son épouse a même hébergé la première adresse de La République en Marche». (Source : Pierre-Dominique Cochard).

*

Lundi soir, Sarkozy était l’invité de pour causer football. Toujours aussi nerveux, resserrant son veston toutes les cinq secondes, il encensa son club parisien en oubliant de nous parler de sa participation à la réunion secrète qu’il mit en place à Paris avec les représentants du Qatar et Michel Platini pour l’attribution de la Coupe du Monde 2022. Il nous le dira peut-être dans une de ses prochaines Conférences payées à 100.000 euros.

*

Idoles de mon enfance sportive : , formidable milieu de terrain du FC Nantes des années 65-70 et , grand buteur, sont décédés dans le même mois. Un duo inséparable jusque sur les terrains célestes. Tout gamin, dans les tribunes, j’écoutais ce couplet de supporters (sur l’air de la chanson d’Henri Salvador «Zorro est arrivé») : «Et alors ? Et alors ? Gondet est arrivééé, sans se presser héhé, il a marqué et le SCO d’Angers est allé s’rhabiller».

4 Responses to Les Flèches de BiBi 2018.

  1. AgatheNRV dit :

    Des flèches même pas ridées. L’actualité se confond. Le sieur Thierry Solere est devenu depuis le combattant (à la TV/Capital) des avantages indécents des députés …

  2. KB-19 dit :

    On pense BiBi

  3. Robert Spire dit :

    Juste retour des choses. Car le marcheur en chef décoche ses flèches vers le bas. Voici sa cible: https://lignesdeforce.wordpress.com/2018/01/13/tous-leurs-voeux/

  4. BiBi dit :

    @KB19
    Je n’irais pas jusqu’à la fausse modestie mais « pensez bibi » est plutôt un encouragement à penser par soi-même, à (tenter de) penser singulièrement. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *