Euro 2016. Visions et télévision.

De-Stael1

L’EURO 2016.

Pourquoi se priver d’un petit bibillet sur cet événement avec lequel les vilains Hollande et Valls tentent de gommer les protestations contre l’inique Loi Travail ? Ce billet sera difficile à avaler pour ceux et celles qui détestent ce jeu, eux qui me parleront illico des sommes astronomiques gagnées par des joueurs-mercenaires (mais qui, souvent, se taisent sur le marché libéral qui les permet).

Je ne réussirai évidemment pas à convaincre certains de mes lecteurs et lectrices de la beauté de ce jeu même si – en écho démonstratif – je leur répondrais : 1. qu’une toile de Picasso valant des millions ne me dégoûte pas de la peinture ou que 2. ce jeu – comme toute invention humaine – est digne d’intérêt et de passion même s’il nous conduit régulièrement à nous vautrer dans le pire et à vendre nos plaisirs aux Marchands.

Blog-notes de ma semaine.

Blogueur

Parfois, à décrypter et à répondre à ces Palabres de Mort qu’on nous assène, on a l’impression de devenir une commère des évènements. On se sent sali par la laideur de ceux qui distillent leur poison langagier, leur pensée unique répétée mille, dix mille fois. Mais peut-on y échapper et comment ? Oui, on peut. On peut se tourner vers les poètes, battre la campagne,pédaler et suer sur des routes à 16% ou, bien sûr, faire l’amour. 

Mais, même si on veut faire cette école buissonière tous les jours, on n’y échappe jamais complètement.

Et finalement, dans ce bourbier des Infos, dans ce fatras d’évènements, on se surprend à trouver de petits, tout petits bonheurs avec ricanements, sourires méchants, mépris de classe et poings levés. Oui, de petits, tout petits bonheurs, bien réels et (mais) bien risibles.

Revue de Blogs.

Blog-LA-REVUE

Je vais vous dire : je n’ai pas lu une ligne du JDD ou du Figaro depuis début mai et ça fait du bien. Pas vu non plus une télé en robinet continu, ai fait l’impasse sur les potiches du Journal de 20 heures, de Cyril Eldin ou de Ruquier pérorant avec Philippot. Pas lu encore une ligne d’éditocrates de tous mes canards-laquais préférés non plus. Et ça fait du bien.

Oui ça fait du bien mais rien de changé.

On insulte toujours les grévistes, on accole l’air de rien leurs noms à la souffrance des Inondés, on les rend fautifs de l’appauvrissement général. Rien de changé, donc.

Et ce sont les blogs amis de BiBi qui continuent de dire l’essentiel.

Dimanche 8 mai : journée d’un souvenir.

photo1

Ce dimanche 8 mai, on commémore la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il est peu de familles où ne perdure pas le souvenir terrible et douloureux des restrictions, des arrestations, des secousses et des tremblements de terre occasionnés par le passage de la Peste brune.

BiBi a bien connu Lucien, son voisin du rez-de-chaussée récemment décédé. 

BiBi a recueilli ces échos avant que les brumes de l’Oubli ne les ensevelissent. Ils étaient trois amis : Bernard a prononcé la récente oraison funèbre de son camarade de lutte Lucien, prisonnier comme lui dans un camp. Un autre résistant, présent au même enterrement, va saluer Lucien pour son courage passé et remercie Bernard pour son discours dans la lettre qui suit.

*

Le Pactole de Macron : info ou intox?

Pactole Macron

Il existe des affaires bizarres en France. Je m’en vais vous en conter une : celle du voyage d’Emmanuel Macron à Londres. Dans sa tournée européenne, notre Ministre s’en alla dîner avec les membres fortunés, très fortunés du French Tech Hub. Le but de son Opération ressemble beaucoup à ce qu’Eric Woerth faisait à Genève pour la campagne de Sarkozy: prélever des dons, ramasser de la grosse monnaie pour l’Avenir.

C’est Paris-Match – qu’on ne peut, avec Bruno Jeudy en rédacteur en chef libéral, soupçonner d’être anti-Macron – qui va donner les premiers chiffres de ces dons. Ce sont 12,75 millions d’euros pour cette soirée qui auraient été «levés» écrit l’hebdo de Lagardère.