Le Coin-Lecture de BiBi.

LeCoin lecture de BiBi.

1. «Coucou», c’est le surnom donné par ses camarades de classe à . se perd en conjectures. Est-ce parce que Martin est «l’exemple-type du parasite, du père indigne, de l’animal cruel» ? Parce qu’il a «un corps roux barré de brun noir»? Parce qu’il a «une silhouette fine prolongée d’une longue queue étroite ?» (Source : http://lpomoselle.oiseaux.net) Si quelqu’un a la vérité vraie, qu’il fasse un petit coucou à BiBi.
2. Au Comité interministériel du vendredi 30 janvier, Eric Woerth a mis en garde contre un nouveau plan pour la Jeunesse susceptible de créer «trop d’espoir chez les jeunes». Il faudrait plutôt un Plan «Eric raque».
3. A Paris, va remettre un nouveau costard le 9 février à Marigny pour une soirée de débats et de rencontres. Ce sera la Nuit des Médias avec Lamy (pas Pascal, Alexandra) comme cheftaine de soirée. Que va y faire le Ministre de l’Immigration ? Si Alexandra fait une fille, il fera le bon gars ? Ou bien alors – pure supputation – il cherchera sous les tables un immigré sans papier à dénoncer ?
4. BiBi a écouté sur France-Culture ce vendredi attaquer les Internautes sans discernement et défendre les journalistes d’investigation. Rappelons-lui que , son copain avocat de Charlie-Hebdo, est aussi l’avocat de la Chambre de Compensation Clearstream qui poursuit et suit à la trace le journaliste .
5. couche sa vie sur le papier. Goya (Chantal pas Francisco) devrait lui fermer le clapier en chantant « Lapin » : « Ce matin/ Un lapin/A tué un chasseur/ Qui avait un fusil ».
6. Sophie Marceau se répand en banalités sur les écrans et dans les journaux (La Tribune –Le Progrès, Paris-Match, Figaro et Figaro-Madame, JT de France 2, Paris-Première etc.) Dommage qu’elle n’imite pas son homonyme… le Mime Marceau.
7. a éclaté de rire à de nombreuses reprises sur le tournage de «Pretty Woman ». On en a la preuve car ces rires aux éclats sont réunis dans un bêtisier proposé en bonus bluray du film. Délicieux : on y verra ses roberts s’agiter.
8. Les Russes font la fête, c’est bien connu. Le 28 décembre 2008, un Boeing 767 (vol 315 d’Aeroflot Moscou-New York) ont vu les passagers refuser que l’avion décolle. Alexandre Tcheplevsky qui devait conduire l’avion était dans un état éthylique avancé. Aeroflot est membre de l’Association internationale de Transport aérien (Iata). Elle a passé le très strict audit de Sécurité (Iosa). C’est un registre bien documenté de 520 pages mais ce gros livret ne prévoit pas d’éthylotest pour l’équipage avant de rejoindre le cockpit.
9. Le Nombre de sangliers ne cesse de croître en Suisse. Le pays compte entre 5000 et 15000 bêtes. A , l’addition des dégâts s’est élevée à 185.000 euros. A , ce n’est pas aux sangliers qu’il faut faire attention mais aux chacals et aux loups. ( Source : La Tribune de Genève).
10. Nouvelles de , ville olympique 2010. La ville canadienne emprunte pour terminer son village olympique. En France, Annecy 2018 n’est pas empruntée pour ouvrir notre porte-monnaie. En effet, pourquoi demander au CIO un peu d’aide ? Pauvre CIO ! Il est terriblement atteint par la crise : déficit budgétaire de 14% annoncé par son financier Richard Canion (auquel s’ajoutent 5 millions de dollars engloutis dans l’Affaire Madoff).

4 Responses to Le Coin-Lecture de BiBi.

  1. le coucou dit :

    Monsieur Bibi, je ne sais toujours rien à propos du surnom de Coucou donné à Martin Hirsch. Et d’autre part, je suis étonné de l’information que vous nous donnez sur le nombre de sangliers en Suisse. Entre 5000 et 15000: autant d’imprécision dans la patrie du chronomètre me déconcerte! Les Helvètes ne connaissent donc pas le métier de compteur de renard et sanglier? C’est une profession, dont je ne sais si elle s’exerce à plein temps, ou est accessoire, mais qui existe ici, dans le Var —du moins on le raconte.

  2. le coucou dit :

    PS. renards et sangliers* bien entendu!

  3. BiBi dit :

    Les chiffres sont de la Tribune de Genève.
    Si le chiffres du nombre des sangliers peut paraitre approximatif… la somme des dégats en euros est parfaitement exacte ( Sur ce plan comptable, la précision helvète elle, n’est pas mise en défaut !)

  4. fatus dit :

    pas d’argent, pas de suisses … bon vieux refrain connu depuis la nuit des temps des mercenaires, de rien, merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *