De Droite à Gauche, bavardages d’Entre les 2 tours.

Allumettes

BiBi n’a guère été surpris par la déroute des Socialistes, la poussée du Front National et l’absence de commentaires médiatiques sur les résultats corrects de l’autre Gauche. Il a fait le tour d’entre-les-deux-tours et a ramassé quelques perles qu’il a le plaisir (et parfois la tristesse) d’enfiler.

*

Le Canard plumerait BiBi 🙂 ?

Lecture du Canard Enchaîné de ce mercredi 26 mars : dans l’encart double de la première page, voilà le jeu de mot du Volatile : «Sarko explique sa référence à la police de la RDA : «Carla m’avait fait prendre… de l’ec-Stasi !». Un mot qui a fait sourire BiBi car – petite fierté – BiBi avait devancé notre Canard dans le pays du Jeu de Mots puisque six jours auparavant, le 20 mars, votre taulier postait un tweet plus concis, tweet à la suite de la réponse du Petit Nicolas dans le Figaro : «#Sarkozy : sous ex-Stasi ?»

de la Maison -Brune.

Dans le de cette semaine, Jacques Bompard, premier  magistrat d’Orange, affilié FN, maire outragé, a exigé un droit de réponse (qu’il a obtenu). Que nous dit ce brave Maire d’Orange, vedette vauclusienne qui a rempilé dès dimanche dernier avec 59% des voix ? On l’imagine sérieux, attentif, posé, calme dans sa réponse : «S’il est facile d’affirmer que la municipalité socialiste avait « un grand projet»(…) il importerait de dire (…) que le financement de ces projets n’était pas assuré». Plus loin, notre bonhomme à la chemise orange-brune rapporte que l’article de Télérama mésestimait le «lourd poids financier en fonctionnement qui aurait été celui des équipements, au-delà des moyens d’une ville comme Orange». Oh, Monsieur Bompard se met à parler «financement» ! Comme tout cela est bien dit et bien enrobé ! Sauf que, en lecture du dernier numéro du Canard Enchaîné, BiBi a trouvé ce qui suit (page 3) en écho très instructif :

Le Canard Enchaîné*

Le coup de «Djeun» de Libération.

Libération donne la parole aux jeunes lecteurs et lectrices, «créatures étranges que l’on dit rétives à l’actualité». Le quotidien fait dans le jeunisme (plutôt suspect à mes yeux) en rapportant les propos laudateurs d’une certaine Audrey Destouches, 24 ans (Libé du 25 mars) : «Je ne trouve pas non plus que Libération soit un journal de vieux. C’est peut-être même le plus «djeun» des quotidiens français». BiBi aurait aimé qu’on dresse plutôt le portrait de la copine qui, rapporte toujours Audrey, regrette que le journal ne défende pas ou au moins n’expose pas d’alternative au système économique actuel dans les pages Eco. Chère Audrey, tu devrais faire comme ta copine, plus lucide que toi, et qui a certainement lu ce… vieux livre de Pierre Rimbert de 2005 («Libération : de Sartre à Rothschild»). Voilà, Audrey, qui te fera prendre un vrai coup de «djeun».

Pierre Rimbert*

Le Forum très chic de Libé.

Toujours dans Libé, je découvre le «prestigieux» Forum que le journal organise le 11 et 12 avril à Rennes. Evidemment, les intellectuels de la Gauche («radicale») sont soigneusement mis à l’écart. Pour la question «Où va l’Europe ?», vous aurez droit à l’inénarrable ex-salarié de LVMH, Hubert Védrine. Sur la Chine ? Invité à en débattre, le très précieux Michel Barnier. Vous voulez réfléchir sur un autre projet de société ? Vous écouterez . Si vous êtes si loin ou si proche, mmmmh, il y aura à vos côtés et le magnifique Capitaine d’Industrie . Enfin, pour terminer ces journées, il y aura une Fiction («Qui gouvernera la France ?») une sorte de Conte de fée : il sera psalmodié par une brave Umpiste, Aurore Bergé.

Dans le même Libé d’aujourd’hui, on interviewe un autre jeune (Octave 17 ans), émerveillé par le quotidien et participant à un Forum : «Je me souviens être allé à un Forum organisé par Libé, il n’y avait pas que des vieux». Chers journaleux de Libé, pourriez-vous m’expliquer votre ostracisme et votre rejet des Vieux ? Est-ce ainsi que vous comptez vous refaire une santé, vous refaire une seconde Jeunesse ? Sachez que BiBi vous avait déjà répondu dans un de ses vieux billets au titre évocateur : «Je suis vieux pas nostalgique et je vous emmerde».

liberation-cover*

à la con.

Dans du jeudi 20 mars, le grand sondage sur donnait 28% à . Camarades socialistes, vous ne devriez pas trop écouter les Voix du Mensonge.

Les Communistes.

Parti communiste

Les communistes s’estiment satisfaits des résultats du premier tour, oubliant leurs contorsions bien peu léninistes pour faire avaler des couleuvres aux électeurs de gauche. Relevons ceci sur le PCF qui pourrait aider à comprendre l’inexcusable (refuser de s’allier au , de constituer une alliance autonome, nouvelle, à consolider, continuer de s’aveugler sur les temps nouveaux qui demandent une analyse sérieuse, une prise en compte du désabusement politique de la jeunesse, des mouvements spontanés des masses, du fourvoiement populaire attiré par l’abstention ou le FN etc. : «Les élus municipaux du PCF sont au nombre de 8.800 sur les 9200 que compte le Parti. Le PCF a la particularité d’être un parti qui vit essentiellement de la contribution financière de ses élus. En 2012, ces derniers ont fourni 37,5% des revenus du PCF, soit près de 14 millions d’euros». En résumé : Coffres-forts, positions faibles.

New Age ?

Voilà ce que j’ai lu dans Le Monde : «Une forme de panique a saisi les socialistes». Ils sont «à moitié assommés». Dans leurs rangs, «la sidération régnait». Ils clament tous : «L’heure est grave» et encore «les lendemains s’annoncent houleux». Ne soyez pas surpris par ces belles envolées. Voilà 12 ans, on les avait déjà entendues : c’était un certain 21 avril 2002. Que les camarades socialistes sortent leurs mouchoirs, bah, ils n’ont rien compris, rien tiré comme leçons politiques, BiBi ne les plaint pas. Que les camarades communistes les aident une nouvelle fois à se moucher, voilà qui reste pour BiBi, parfaitement incompréhensible (et toujours aussi infiniment triste).

3 Responses to De Droite à Gauche, bavardages d’Entre les 2 tours.

  1. […] sociale mais qu’à la baisse. On peut aussi réduire les impôts des plus riches. C’est tendance. C’est ce qu’a promis le candidat UMP de ma commune, en qualifiant cette mesure de […]

  2. Robert Spire dit :

    Triste spectacle que ces dernières élections municipales. Dans ma commune où la gauche en général n’a presque pas de chance de gagner la mairie, ses représentants se tapent dessus au figuré comme au sens (mal) propre du terme, donc au premier tour une abstention de 38%…Lamentable, demain une liste d’UMP-FN sous la dénomination « SE » a de très fortes chances de revenir à la mairie, malgré une gestion catastrophique entre 2001 et 2008. Ils ont surendetté une commune de 3600 habitants jusqu’en 2045, et cela dans un imbriglio juridico-économique.

  3. BiBi dit :

    @RobertSpire
    La désunion (surtout entre partis de la Gauche autonome, hors PS) est encore plus lamentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *