Tag: Brésil

Football : c’est la lutte finale !

Du football, du football, du football sur les écrans (JT de 20 heures), à l’écoute des radios (émissions spéciales), dans la Presse (des Unes à gogos). Pour voir l’étendue de ce chauvinisme, pour lire les crétineries assénées quotidiennement sur nos nouvelles idoles (M’Bappé, Umtiti, Griezmann, Lloris) et la qualification des Bleus, pour écouter les discours dominants sur ce jeu magnifique, il ne faut pas faire grand effort. Depuis ces deux dernières semaines, tout est là : ça sursature nos yeux et ça dévale à fond dans nos oreilles.

La Victoire de l’Allemagne et autres petites choses.

Corcovado

La Coupe du Monde au Brésil a baissé le rideau sur la victoire d’une pâle équipe allemande.

BiBi vous raconte le final et revient sur les quelques impressions que le jeu et l’enjeu lui ont laissés pendant ce mois. Dernier acte d’écriture sur cet événement planétaire.

Football : une Coupe du Monde toute propre ?

 Coupe-Du-Monde

 

Ah le football ! Le football ! Parler de football ? Ben oui, parlons-en.

Je sais au fond que parler de football, avec passion, n’a que peu à voir avec le football. C’est qu’il s’agit moins de parler du jeu, des matches, des équipes qu’on soutient que de son propre rapport au Monde, de son être-au-Monde.

Derrière la vision d’un match, il y a vous, votre être profond, vos amours portées au pinacle, vos haines rentrées ou exhalées… le tout se jouant à travers les travers de toute une société mondialisée.

Nouvelle de Rio de Janeiro : « L’Accolade de l’Ours ».

Football

*

Nous étions en janvier 1998 et la France du football se préparait à recevoir les équipes qualifiées pour le tour final de la Coupe du Monde. C’était l’euphorie black-blanc-beur. Nous n’allions pas tarder à répéter « Un-Deux-Trois-Zéro » ou encore à sautiller, bras dessus, bras dessous, en criant joyeusement « Tous Ensemble ! Tous Ensemble ! » Depuis quelques années, j’avais eu idée d’écrire sur le football d’alors, sur le drame du Heysel, sur le ballon rond en Afrique et de camper mes personnages en Italie, Angleterre et… en Argentine et au Brésil, deux pays où je ne me suis jamais rendu. Je rêvais qu’avec mon recueil de 14 nouvelles et les subsides que je ne manquerais pas de recueillir, je pourrais peut-être aller là-bas vérifier que mes nouvelles n’étaient pas si éloignées du Réel ! Hélas.

La lettre d’un ami brésilien.

 Ami brésilien

Cyrille Verdeaux m’a envoyé ce billet sur la situation au Brésil tel qu’il l’a ressentie ces dernières semaines. Il m’a autorisé à mettre sa lettre en ligne.
Cyrille Verdeaux est musicien indépendant, (on peut trouver son cheminement musical ici ). C’est un globe-trotter assidu mais depuis 2002, il a élu domicile au Brésil (à Brasilia plus précisément) et y travaille comme musicien et musicothérapeute.  Son nom vous sera peut-être familier puisqu’il compte dans ses proches un certain Grégoire Verdeaux qu’il considère – de par ses options politiques – comme «la honte de la famille». Si vous voulez lui passer un mot, son compte FaceBook vous est ouvert. Il se fera un plaisir de vous répondre.

Bonne lecture.