Pasqua,Raffarin,Leonetti : les dessous des Affaires.

 

Pasqua, Raffarin et Leonetti

dans le .

C’est la Justice (suisse) qui a retrouvé le seul destinataire des rétro commissions de l’Affaire des Frégates de Taïwan, rétro commissions qui ont transité pourtant chez nombre d’intermédiaires. Le héros solitaire s’appelle Etienne Léandri, homme d’affaires corse qui a accompagné Charles et ce, jusqu’à sa mort en 1995. Charles Pasqua aime bien jouer les fanfarons mais à y regarder de plus près, que voit-on ? Un Charles Pasqua qui ne met la pression qu’avec «des politiques qui ont disparu». Dans une prochaine interview, on attendra qu’il mette en cause Alfred Sirven, autre cher disparu, pour mieux se taire sur les vivants.

Il se tait sur les Vivants mais pas sur les Mort-vivants. Par exemple, le père Charles déclare au JDD, «Dans l’affaire Elf, par exemple, (le «Monsieur Afrique» de l’affaire Elf) se faisait passer pour l’ayant droit d’… je ne suis pas sûr que cela corresponde à la réalité». Disparu, André Taralllo ? Pas encore mais il est probable qu’il sera difficile à cet ex-Monsieur Afrique de répondre à Pasqua, tant cet homme âgé de près de 80 ans, condamné à payer ses dettes envers la Justice, est en bien mauvaise santé (celle-ci lui a d’ailleurs évité la prison de la… Santé).  Cependant, cet homme agonisant retrouve, par moments, une partie de sa tête pour mettre en vente sa gigantesque villa bâtie face au Parc marin international des bouches de Bonifacio, villa entourée de quelques 18 hectares de terrain. Si un internaute-lecteur de BiBi découvre ça ici, BiBi la lui conseille… à condition de verser la modique somme de 16,15 millions d’euros. Disparu,  ? A près de 80 ans, il fatigue mais il a gardé bon pied, bon œil jusqu’en 2007, pour passer ses Noëls avec Copé, Hortefeux et Tapie à Agadir. Quant aux «escrocs» bien vivants, de cette «série de personnes dans l’entourage de François Léotard», des soutiens de et de ses «coups tordus», «des gens de la Mairie de Paris» dont nous bassine Pasqua dans le JDD, on attendra en vain, que notre Corse bien aimé nous en livre ses secrets. Ces billevesées n’ont pas pour but d’être étalées sur la Place publique : elles sont là pour rappeler la force des menaces dont est capable Charles, pour rappeler à tous ces «gens» qu’il garde la main (basse).

Le JDD titre la menace à peine voilée du condamné à la prison ferme en un titre gourmand : «Je vais rafraîchir la mémoire de et Villepin» (et occasionnellement celle de Balladur). Mais il y a un grand petit Absent dans tout ça… Ah, vous avez remarqué vous aussi ? Pourtant, il semble à BiBi qu’ils se connaissent, non ? Enfin !  Dans tous les cas, on reste plus près d’une défense du Secret que d’une levée d’un Secret-Défense et plus près du maintien du mur (de silence) que de sa chute.

Les dessous de la France d’En-Haut.

Après l’engueulade de Fillon à Jean-Pierre Leonetti, celui-ci s’est fait tout petit. Après le savon de Chouchou passé à Jean-Pierre Raffarin, celui-ci se serait fait, lui aussi, tout petit. Pour l’ex-Premier Ministre, pas besoin de courber l’échine pour passer sous la table.

Cette France d’En-haut a beau se faire toute petite, BiBi, lui, garde un œil acéré sur ces petits Bonnets d’âne de la Semaine. C’est qu’on en apprend toujours de belles à regarder sous les dessous (de table).

9 Responses to Pasqua,Raffarin,Leonetti : les dessous des Affaires.

  1. nicocerise dit :

    Il les tient par les couilles, malheureusement ils n’en avaient pas.

  2. Tony dit :

    Je ne sais pas si on peut dire ça, mais laisser seul devant les juges celui qui depuis l’époque du RPF (le vrai celui 1947) s’arrange pour que la droite Gaulliste puisse payer les petits fours, ça rappelle un peu l’armée Française quittant le port d’Alger en laissant ses citoyens de seconde zone se débrouiller entre eux.
    Un grand moment de la Nation, une sorte de coutume Historique.
    Il veut juste rappeler aux amis le goût du gâteau.

  3. Charles Pasqua a été l’un des principaux acteurs du totalitarisme mafieux qu’est devenue la Vème république sous François Mitterrand et Jacques Chirac :

    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/

    Va-t-il régler ses comptes et entraîner Jackouille la Fripouille dans sa chute ?…

    Jean-Charles Duboc

  4. Tony dit :

    Oh oui, les choses se passaient tellement mieux sous la IV eme. Quand le Président du Conseil Emile Combes « l’Anticléricale » venait en Corse « la Catholique » recruter ses électeurs à grand coup de Franc Or.
    Il aura sans doute été un modèle pour des générations de Rocca-Serra, Pasqua et autres Nucci.
    Comme disait mon ami Idir, l’Afrique a tout appris de la France, à commencer par les choses les plus simple, la corruption.

  5. BiBi dit :

    Et puisque tu parles, cher Tony, de corruption, voilà un site qui va t’interesser : http://www.transparence-france.org

  6. Tony dit :

    Oui, intéressant, j’en ai trop vu des comme ça…
    Et puis, nous avons maintenant Chouchou à l’Elysée, il a annoncé la couleur le premier soir au Fouquet’s, enfoncé le clou le lendemain sur le yacht de Boloré. Tout ce qu’il a fait ensuite est d’une grande logique au regard de ses deux premiers choix avant même sa prise de fonction.
    Nos intellos qui font la leçon au fils Bongo après son élection pour applaudir quelques semaines plus tard la candidature de Prince Jean à L’EPAD, Ali Bongo s’est forcement tordu de rire.
    Il faut s’y faire les anars, c’est l’argent qui fait tourner le monde.
    Pendant des années les politiques avaient de l’argent sans que personne ne se demande d’où il venait. Un jour, j’ai même essayé de louer des voitures à un parti politique. Pendant une compagne présidentielle ça peut servir (quel naïf je fais). « Nous avons accès aux 3000 véhicules du parc auto de la Ville de [Triffouillis], nous n’avons aucun besoin… »
    Personnellement je préfère un Pasqua qui fait rebondir dans sa poche une partie des sous dépensés par les gogos dans les manchots du Casino d’Annemasse (au risque de froisser Bibi), qu’un banquier qui s’enrichit en plumant on ne peut plus légalement les p’tits vieux.
    C’est une question de Morale.
    Sur un plan plus pragmatique, en cas de soucis, un Pasqua vous trouvera toujours un Marchiani pour vous ramener, on ne peut plus illégalement à la maison.
    Votre banquier proposera, on ne peut plus légalement une assurance vie à votre épouse…

  7. BiBi dit :

    La Morale de BiBi s’exempte de faire de telles comparaisons.
    Une précision : Pasqua ne s’est pas enrichi sur le dos des GoGos qui jouaient au Casino. Il a donné la permission en tant que Ministre de l’Intérieur d’ouvrir le lieu puis un comparse Robert Feliciaggi a revendu l’autorisation d’exploitation avec force plus-value
    ( 15 millions d’euros reversés au bon Prince Charles).
    Quant aux Anars dont vous parlez, qui seraient des naïfs , faut-il répéter que BiBi s’est toujours interrogé sur leur… mot d’Ordre  » Ni Dieu ni Maitre » (phrase de Maître) pour être pleinement d’accord avec eux 🙂

  8. Tony dit :

    Bibi est d’humeur manichéenne ce matin.
    Tony faisait allusion à l’ensemble de l’oeuvre Franco/Africaine du Grand Charles et pas uniquement à l’unique représentation qu’il donnait à Annemasse. En comparaison de l’oeuvre globale, 15 millions… Un pourboire…
    En l’absence de blanc quelques gris avec quelques principes, ce n’est pas si mal… Bien mieux que les « tout noirs ».

  9. BiBi dit :

    C’est vrai que pour toucher le gros lot, il y a mieux que la cagnotte du Casino D’Annemasse. Par exemple, l’Afrique, continent à fric. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *