Les Vieux de la veille : Bigeard, Pasqua, Chirac et Bergé.

Les Vieux

1. Ce «vieux connard» de (c’est lui qui se dénomme ainsi et ce n’est pas BiBi qui ira le contredire) a réapparu dans de ces derniers jours. Le «vieux» est toujours là, bon pied, bon œil. A croire que les guerres d’Indochine, d’Algérie, ça conserve. Il a toujours gardé son humour : «Vous savez, à 20 ans, j’étais antimilitariste. D’une certaine manière, je le suis resté. Dans l’Armée, peu de gens m’ont impressionné». Devant un tel sens de l’humour, voilà BiBi qui en est tout… désarmé.

Le Colonel Marcel Bigeard (93 ans) nous délivre ensuite cette petite monstruosité : «Aujourd’hui la France a du mal à supporter de perdre des hommes. A Dien Biên Phu, on avait 40 morts par jour. Moi, je pense que si on ne supporte pas les conséquences de la guerre, mieux vaut ne pas la faire». Son ego surdimensionné le pousse à collectionner ses propres bustes, les plaques de rues à son nom et des albums de photos en nombre.« Aujourd’hui encore, dit-il, ça emmerde le Pouvoir d’avoir un Bigeard vivant». Pauvre «vieux connard», pour le Pouvoir, il n’y en a qu’un qui soit vivant : c’est Bigard et il se prénomme Jean-Marie.

2. Autre vieux de la vieille : (79 ans) mécène et entrepreneur des bonnes causes, grand ami de Line Renaud, d’Alain Minc, d’Yves Saint-Laurent. Il a, lui aussi, sa petite page dans le Figaro (vendredi 30 octobre). Le «Vieux» se manifeste au crépuscule de sa Vie, toujours avec ce désir de reconnaissance éperdu et pathétique. Il veut se faire mousser avec ses Donations, ses Associations caritatives, ses Ventes au profit de. On dirait qu’il a une mauvaise conscience qui le taraude. «Toujours sur tous les fronts» écrit le Figaro, comme si Pierre Bergé était increvable, humain, plus qu’humain. Ces Vieux aiment par-dessus tout qu’on les aime, effet-boomerang de leurs dons faramineux (la vente de Pierre Bergé a rapporté 342,5 millions d’euros). Ce Pierre a le cœur à «gauche» mais il «aime bien» Nicolas . «Il n’a pas dit son dernier mot pour se représenter à l’Académie Française», écrit encore le Figaro. «La Gloire, cette vermine» écrivait de son côté Elias Canetti.

3. La Mort. La Mort qui rôde et qui fait s’ouvrir les bouches avant qu’elle ne nous cloue le bec. Dur, dur de passer sa Vie à mentir. Aujourd’hui, les Vieux de la trempe de (83 ans) veulent régler leurs comptes. Le Père Charles enjoint Jacques de «prendre ses responsabilités» avant de descendre Alain Juppé (qui, lui aussi sur le tard, commence à balancer) et avant de faire la peau à Edouard -à-cuire. De son côté, sort de son enclos et se répand dans les Médias à propos des dépenses pharaoniques de la Présidence française. Ils jouent tous sur les fautes et les magouilles de leurs ex-Partenaires de Jeu pour se refaire une virginité. Pauvres vieux.

4. Chichi vient de publier ses Mémoires. Sur les conditions de la remise de l’Ordre National du Mérite au brigand , il répond dans le Figaro :  «Je n’ai pas un souvenir très précis de cette affaire». BiBi se dit que la démarche de Jacques Chirac tient du prodige : ce doit être en effet la première fois dans l’Histoire humaine qu’un malade d’Alzheimer écrit un livre de Souvenirs.

BiBi entend de là le Colonel Bigeard faire l’appel dans la Cour, les mettre au garde-à-vous et de sa voix sonore leur balancer du «Non, pas pauvres vieux ! Vieux connards !».

11 Responses to Les Vieux de la veille : Bigeard, Pasqua, Chirac et Bergé.

  1. celeste dit :

    Pas très original mais j’y ai immédiatement pensé en lisant ton texte:

    « Les bourgeois, c’est comme les cochons
    Plus ça devient vieux plus ça devient … »
    (Jacques Brel)

    a part que ceux là ils avaient des dispositions depuis l’enfance, pas tant à la connerie d’ailleurs, qu’à la roublardise, à la malhonnêteté, à la prétention, à la perversité politique.

    Bonne journée Bibi

  2. BiBi dit :

    On peut chanter la chanson de Brel mais il me semble que ce ne sont plus des Cochons ancienne manière car le plus souvent, nos Grands Bourgeois d’aujourd’hui nous sortent la carte de l’Art et de la (cul)Culture. Voir ici même les articles concernant Arnault-Pinault-Cartier etc qui délivrent leurs avis artistiques ( tt en se cachant de leur Pouvoir economique) avis qu’ils nous donnent depuis leurs nouveaux quartiers de leurs Porcherie (A Venise pour Pinault, bientôt à Paris pour Bernard Arnault)

  3. nicocerise dit :

    La société comme la vache doit supporter les parasites vivants sur son dos. Il faudrait toutefois que l’on remue la queue plus souvent.

  4. On regrette parfois l’allongement de l’espérance de vie… Certaines « crap.l.s » ont décidément la peau dure !

  5. Wam dit :

    « Voir ici même les articles concernant Arnault-Pinault-Cartier etc qui délivrent leurs avis artistiques »

    C’est vrai, vous avez raison. C’est un peu le pendant de la version Thuram philosophe.

  6. Nouvel Hermes dit :

    Tout ça est rés bien vu: « La vieillesse est un nauvrage » disait le général… A les voir tous ramer ainsi, ces bousoufflés pathétiques d’orgueil, on se dit qu’ils feraient bien de tenter une transatlantique en solitaire.

  7. Tony dit :

    Le pire n’est pas ce qu’ils sont, ils ont formé les jeunes :
    Nicolas Sarkozy
    Patrick Devedjian
    Brice Hortefeux
    Eric Besson
    Qui eux même formeront des :
    Luc Chatel
    Grégoire Verdeaux

    Leurs héritages seront bien plus lourds.

  8. La conférence de presse du 12 novembre, par le vieux Pasqua, a été une tempête dans un verre d’eau…

    La mémoire de « Pasqua la Balance » est aussi sélective que celle de Jacques Chirac car il n’a révélé, ni les destinataires des rétro-commissions sur la vente des frégates à Taïwan, ni les bénéficiaires du détournement, par François Mitterrand, des 3,5 milliards de dollars d’indemnités de la guerre du Golfe attribuées à la France en 1991 :

    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/

    Mais cela ne l’empêchera pas de comparaître au printemps 2010 devant la Cour de Justice de la République pour différentes affaires : l’autorisation d’exploitation du casino d’Annemasse par un proche, en échange d’un financement politique ultérieur ; l’agrément délivré pour le transfert d’un de GEC-Alsthom à Saint-Ouen, et qui avait généré le versement d’une commission de près de 800 000 euros à un proche de M. Pasqua en 1994; une affaire d’abus de biens sociaux concernant le versement à des proches de M. Pasqua de commissions par une société d’exportation d’armes qui dépendait de son ministère.

    La chute du « Terrible Môssieur Pasqua » est inévitable, et il saura entraîner avec lui Jackouille la Fripouille, autre vieillard enragé, et certainement bien d’autres dirigeants politiques.

    Jean-Charles Duboc

  9. BiBi dit :

    « La chute du « Terrible Môssieur Pasqua » est inévitable ».

    Ben… pour BiBi plus réaliste, la chute est loin, très loin d’être inévitable même si BiBi est… proche, très proche de vos arguments et de vos constats.

  10. Tony dit :

    Faut-il que vous soyez inspiré (amoureux peut être ?) de la nouvelle génération (Nicolas, Brice…) pour être à ce point pressé de voir disparaître l’ancienne…

  11. BiBi dit :

    Pour BiBi, sa nouvelle Génération est celle du petit Nicolas ( de Sempé) et celle, à la rigueur, de Brice (de Nice). 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *