Bravo Denis Robert ! Honte à Clearstream ! (3)

Silence dans les rangs (des journaux) et d’ailleurs.

Sur les témoins, les pressions ont été fortes… Et les plaintes en diffamation (réelles ou brandies) de sont bien utiles pour effrayer les journalistes. Ces derniers, intéressés par les découvertes de , ont contacté Clearstream et ont eu droit, à chaque fois par retour du courrier, à de sérieuses mises en garde. On ne comptera pas non plus les méthodes habituelles utilisées : pression sur les témoins, négation contre toute évidence de l’existence des preuves, perquisition bâclée, plaintes en diffamation lancées par (avocat de Clearstream et de ), envoi d’huissiers (plus de 230), revirement de Procureur, escamotage de pièces à conviction et autres manœuvres d’intimidation.

Mépris et soutiens.

Le lobby banquier et luxembourgeois est très puissant à Strasbourg. Là, Clearstream a pu compter sur la personne de l’ancien ministre luxembourgeois Jacques Poos, et de l’ancien président Jacques Santer. N’oublions ni le silence de Barroso et de l’adorable Jean-Claude Juncker ni les vociférations des deux députées européennes luxembourgeoises, Colette Flesch et . Elles n’ont eu de cesse d’insulter Denis Robert ces cinq dernières années. Sans parler d’une partie de la presse du Luxembourg, ce joli pays (voir article-BiBi)…

«Nous avons été traînés dans la boue par une bonne partie de la presse luxembourgeoise qui a très vite pris parti pour la place financière, sentant à juste titre le danger. En France, on a tu l’essentiel de ce qui s’est passé depuis la sortie du livre».

a tenté de discréditer le journaliste indépendant avec une énergie suspecte ressemblant à de la défense de fond de commerce. Le quotidien choisit dans un premier temps, le parti des banquiers et de Clearstream (…pour se reprendre un peu par la suite).

Peillon, Montebourg, , ATTAC et les autres.

Une mission d’enquête parlementaire s’est emparée en France des révélations contenues dans le livre. Il s’agissait de la mission -, alors spécialisés dans la lutte contre le blanchiment. Autres soutiens : l’européen Harlem Désir, les juges Van Ruymbeke, Bernard Bertossa, le Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-Monde (CADTM), ATTAC et le Comité de soutien à Denis Robert, Guy Bedos, Cali, Miossec, la revue Politis, France-Info (ce mercredi, DR est invité à 8h30) et le Comité de soutien etc.

2005 : quelles coïncidences !

On notera en passant qu’avant son assassinat (2005), Edouard Stern, financier généreux de l’UMP, voulut en savoir plus sur Clearstream et aurait essayé de téléphoner à Denis Robert. En cette même année 2005, dans le cabinet Andersen, Florian Bourges entamait une importante enquête sur Clearstream. A ce moment-là, quittait ce même cabinet pour devenir Secrétaire d’Etat. Il y embaucha la… femme d’. L’informaticien dîna avec Eric avant de se retrouver au milieu de l’Affaire Clearstream 2. Eric, lui, était devenu Trésorier UMP avant d’être conjointement Ministre du Budget – après la victoire en 2007 de son Chouchou.

10 Responses to Bravo Denis Robert ! Honte à Clearstream ! (3)

  1. BiBi dit :

    @areuh
    Merci pour cet envoi.

    Oui, comme le dit Philippe Val sur Clearstream et le « brave » Denis Robert : « C’est une Histoire exemplaire ».

    Drôle (mais pas que…) : Val parlant en intellectuel éclairé de son copain Richard Malka, avocat de Clearstream et de son Charlie-Hebdo (qui rase les murs là-dessus encore aujourd’hui) : il « a gagné tous les procès ».

    Mais qui sont ces deux rigolos qui couinent en fond sonore ?

    Et si quelque bibi peut citer où, quand, qui a monté cette superbe réunion ?…

  2. Jadore dit :

    C’est fou ce que ce journaliste a révélé de protos-humains qui vont à la soupe.
    Protos-humains à écharpe tricolore, à stylo et carnet, à compte-chèque. L’internationale des protos-humains continuera à se réunir à l’hôtel de la Bauge, Bruxelles centre, quoiqu’il en soit, mais des courants inexplicables parasitent desormais les réunions…

  3. areuh dit :

    suite à mon com. de 10h44 (mon clavier est HS). Cette vidéo est passée sur le blog de langlois sur politis. Il faudrait la répandre sur le net, histoire de voir ce que vaut val…

  4. areuh dit :

    tu trouveras réponses à tes questions (paragraphe de fin de ta réponse de 21h27) dans les commentaires de l’article de langlois…

  5. BiBi dit :

    @areuh
    OK. Merci. C’était au Printemps du Livre de Cassis le 3 mai 2009. Que les bibis aillent vite voir et écouter ce Val parlant du « brave » Denis Robert !
    http://bit.ly/hacmg1
    Quand je pense que c’est Antoine Spire qui est à ses côtés, cet Antoine qui était un éminent représentant Culture du PCF… Y a pas que les bobos gauchistes des Seventies qui ont mal tourné.
    Ah, ces cafards !

  6. areuh dit :

    Ce val est sinistre. S’il avait sévi en 40/45, sûr qu’il aurait choisi le camp du pouvoir… temporaire.

  7. muondo dit :

    la vérite a force de perséverance finit toujousr par trimpher bravo à ce journaliste qui a su tenir sa part de vérité!

  8. […] Coq (Yves). Villepin ? Un bellâtre ridicule, fourbe et manipulateur (son rôle dans l’affaire Clearstream est assez longuement développé). Quant à Ségolène Royal, elle n’apparaît que singée et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *