BiBi tire ses Flèches de Mai.

Tremblements de terre à .

Depuis le mois de septembre dernier, les déboires de TF1 n’en finissent pas. Les audiences s’écroulent pour le foot acheté à prix d’or, le funeste «Grand show des Enfants», «Ushaïa Nature» etc. Chic ! Voilà les murs de la Maison Bouygues qui se lézardent.

Carla Bruni bondit.

Le Suisse , nous rapporte de , a été imposé à l’Odéon. Il y officiera à partir de 2012. «Qui l’a imposé ? demande le journaliste. Très vraisemblablement l’épouse du Président de la République en raison des liens suivis entre Bondy et le clan Bruni-Tedeschi». Bizarrement, les Rebelles des Inrocks sont beaucoup beaucoup plus modérés. C’est sous forme de question que l’Hebdo parle de «pression de l’entourage (de Frédéric Mitterrand ?)». De Madame Carla et de son pouvoir, silence sur leurs lignes. Hé ho, les Rebelles ! Peur de déplaire à vos Boss Bergé & Pigasse ?

40 minutes de malheur.

BiBi s’est penché sur le Jardin (Alexandre)… à l’interview de Carla Bruni Sarkozy dans . Il a lu la conclusion avec stupéfaction, se croyant même plongé dans un roman du vaillant écrivaillon :

«La porte du bureau de Carla Bruni Sarkozy s’ouvre brusquement. Un homme entre sans frapper. Il [Nicolas Sarkozy] s’avance vers elle et, me regardant à peine… l’embrasse. Cela faisait quarante minutes qu’il n’avait pas effleuré ses lèvres. Une éternité».

Espérons qu’en 2012, on lui fera prendre la porte en sens inverse. Pour l’éternité.

Sarkozy : populiste, volontariste et aphone.

MARDI : «Je veux que les Français aiment leurs usines. Y en a qui disent que c’est laid, que ça pollue, parce qu’ils n’y mettent jamais les pieds. Moi, je trouve ça beau, une usine». Quoi ? L’Usine du Fouquet’s aurait été délocalisée à Neuilly sans que BiBi le sache ?

JEUDI : le Figaro, titre : «La France hausse le ton contre Assad». Seul nom manquant dans ces vocalises anti-Assad : Nicolas Sarkozy. Personne ne nous avait parlé de votre soudaine extinction de voix, Monsieur le Président.

Sarkozy : Géant de la Politique ?

Dans le Figaro de ce jeudi, on peut lire : «Nicolas Sarkozy poursuit son effort, conduit avec insistance depuis un an, pour donner de la hauteur à son style de Président». Quoi ? Nicolas veut prendre de la hauteur ? Mais ça fait 56 ans qu’il essaye.

Mieux Servier par soi-même.

Servier réalise 83% de son chiffre d’affaires à l’international. Servier est en soins particuliers…  avec la Russie (9,5% des ventes) et la Chine (+17,5%).

Le site haut de gamme du Nouvel Obs.

Le 16 mai, l’Hebdo va lancer Le Plus, site internet participatif sur le modèle du Post. Mais attention, ne mélangeons pas les torchons et les serviettes. Le site de Lolo Joffrin sera placé «sous le regard d’une communauté d’experts» et ne sera pas – comme le pauvre Post – un site d’infos populaire. Benoit Raphaël fera appel à Cohn-Bendit et même à des… bloggeurs (BiBi, candidat pour boucler ses fins de mois).

La grande nouveauté réside pourtant ailleurs : les journalistes Web rejoindront les bureaux des étages nobles et quitteront «le lieu isolé à côté du local à ordures». BiBi n’a pas réussi à savoir qui, dorénavant, sortira les poubelles.

Mascarade-.

1. Clap-clap au clip d’Annecy 2018 : il sera présenté à Durban (Afrique du Sud) devant les élus du CIO et il en coûtera 600.000 euros aux contribuables hauts-savoyards.

2. Clauses de contrat du CIO :

Le CIO se réserve le droit de récupérer les données personnelles informatisées de toute personne s’intéressant de près ou de loin aux JO : cela va du simple clic sur le site officiel d’Annecy à l’achat de produits dérivés. Tout doit être transmis au CIO.

Les personnes accréditées par le CIO avant, pendant ou après les JO sont affranchis de toute contrainte liée au Droit du Travail existant dans le pays accueillant. Contrat non négociable. L’important, c’est de participer, non ?

Magnifique prose helvétique.

A l’heure où se dessine peut-être un pacte souterrain entre Sarkozy et Dominique De Villepin pour 2012, de la nous pond une prose incomparable : «L’Elysée multiplie les risettes pour amadouer le flamboyant gaulliste à la crinière de neige». Crinière de neige pour Dom mais c’est Nick qui se fait des cheveux blancs.

Lagardère au Grand Cœur.

Arnaud Lagardère, le «frère» de Nicolas, est généreux avec ses gérants. En voici les preuves incontestables (livrées par Le Canard Enchaîné de cette semaine) : , numéro 2, a encaissé une rémunération de 2,35 millions d’euros. , secrétaire général du Groupe (lire ici l’article-BiBi sur le bonhomme) a reçu 2,94 millions d’euros. Dominique d’Hinnin, directeur financier, s’est empoché 2,85 millions et Thierry Funck-Brentano seulement 2,73 millions d’euros. On ne dit rien sur les émoluments d’ mais gageons que la Une du prochain JDD saura nous en dire plus sur ce scandale bien de chez nous.

One Response to BiBi tire ses Flèches de Mai.

  1. […]  On peut affirmer que depuis 2007, la France a perdue deux grands symboles, deux piliers de son identité. (Ceteris paribus, bien entendu!). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *