La nouvelle jeunesse de Roselyne Bachelot.

Les Agences de Com macronistes nous prennent vraiment pour des imbéciles. Ces Agences pourtant bien rôdées et – comme toujours -payées à prix d’or, nous font passer une photo d’une en plein vol, en plein travail. Analyse-BiBi.

Je suis donc tombé ce week-end sur une photo toute récente de Roselyne Bachelot, nouvelle Ministre de la Culture. La Star sarko-macroniste compatible, la Nunuche des Télés-réalités et des Télés de la Honte est dans l’avion qui la mène en Province, cette Province secouée par le Covid19 et les annulations de festivals culturels en tous genres. Madame Bachelot est en place assise près du hublot, sérieuse, épluchant un dossier de la plus haute importance. Vient à passer un photographe. On ne sait pourquoi, il est là. Oui, vraiment un hasard. On a déjà repéré le gros gros dossier qu’elle a refermé. Sérieuse, pensive, réfléchie, elle est sur son téléphone, nous faisant croire qu’elle est en conversation importante avec un important correspondant.

Une photo dont l’effet de Réel le plus notable est paradoxal : malgré sa position immobile, Roselyne Bachelot est dans le bougisme. Comme son Maitre Emmanuel.

Si elle est là c’est qu’elle n’est pas à son bureau ministériel : elle bouge, elle se remue le popotin (comme le Sarkozy de 2007-2012). Elle va là où la France de la Culture en difficulté l’appelle. Elle y va, elle va au charbon. Pas comme ces autres Ministres à la Cool. Elle se veut au centre de la Politique, elle s’offre comme Star du nouveau gouvernement sur un « nouveau chemin». Et ce chemin nouveau la mène au-dessus de la France. Ne nous étonnons donc pas de la voir dominer le paysage en contrebas : c’est la France profonde, cette France qui… bouge elle aussi et qu’il s’agit aussi de calmer.

Bah, me direz-vous ! c’est une photo somme toute banale. Pas vraiment besoin d’en faire un billet.

Pourtant.

Rappelons-nous d’où vient Roselyne Bachelot. Dans son parcours politique, elle a beaucoup à se faire pardonner pour sa participation active à la destruction des Services Publics hospitaliers. Bévues nombreuses dont celle sur les vaccins. Souvenons-nous aussi de ses images plus récentes : des présences sur tous les écrans qui nous ont fait croire à une supposée reconversion en (piètre) Clown. Jusqu’à récemment, Roselyne Bachelot était un bon plan pour les Medias. Invitée qu’elle était dans les émissions-dégueulis aux fortes audiences. Et je passe et repasse chez . Et je m’éclate chez les des Grosses Têtes etc.

Impossible de comprendre l’une sans la mettre en rapport avec l’autre…

Alors on commence à percevoir la Manœuvre derrière la présence de cette photo dégotée sur les réseaux sociaux. Roselyne Bachelot est là, attentionnée, penchée sur ses dossiers, indifférente au (à la) photographe, pour gommer ses facéties honteuses antérieures. Elle est là pour faire oublier qu’une Ministre de la Culture (un Ministère-phare de la Société Française dans les couches sociales aisées) ne doit pas déconner : ça doit être du sérieux. Hé, c’est qu’avec Malraux, c’est qu’avec Jack Lang, ça vous classe ! Alors essayons de les égaler, un tantinet, hein ?

Alors, oui, les Agences de Com turbinent à plein : elles font tout pour balayer ces honteuses apparitions dans les Télés de la Honte, tout pour gommer son image de cul-cul la praline, de rigolote et de nunuche. Il faut vite vite vite les remplacer par d’autres… images. Une photo de Madame très posée dans l’avion, c’est parfait. Sérieuse qu’elle doit être dorénavant. Les Agences vont nous marteler : Madame Bachelot est réfléchie, elle bosse, elle va bosser pour le bien de la France, de notre Culture.

De plus, oh la la, ça tombe bien, dans cette même semaine, , directrice de rédaction du très culturel (l’alibi culculturel de Niel) sort un article dithyrambique sur Madame. D’une incroyable «vérité». Des éloges d’une rare hauteur. Quelle chance (provoquée, of course). Mais lisez plutôt : Madame veut… sauver ces pauvres artistes !

Super, non ? La propagande a magnifiquement débuté ! Merci les Agences ! Que tout ça continue encore un peu et, hop hop, en septembre, toutes les singeries de Madame seront oubliées. Finie cette image de Roselyne Bachelot baisant le Q d’une concurrente sur . Finies les blagues de Q sur RMC.

73 ans ! Madame Bachelot va retrouver une nouvelle jeunesse. Parfaitement raccord avec , son odieux Président qui lui aussi, se refait faire le portrait en clamant qu’il s’avance sur… un nouveau chemin.

3 Responses to La nouvelle jeunesse de Roselyne Bachelot.

  1. AgatheNRV dit :

    Macron puise dans le minable panier de crabes. Ils sont tous enfoncés dans la vase. Une époque merdique qui pérennise la médiocrité. Le reflet du sommet. Le néant.

  2. Un partageux dit :

    Le bisous sur le cul du mec. Image parfaite pour résumer l’essence de la nouvelle ministre de la Culture…

  3. BiBi dit :

    @LePartageux
    Même dans mes pires cauchemars, je n’aurais imaginé.
    C’est-dire à quel point ils nous mènent : bien au-delà de l’Odieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *