Anne Roumanoff et sa politique du rire.

Anne Roumanoff et son rire (politique).

Engagée par le à la suite de ses spectaculaires apparitions télévisuelles chez , est censée nous faire rire. Et c’est vrai que -parfois- point un sourire sur nos lèvres. BiBi s’est attachée à la lecture de ses deux derniers papiers du JDD. Il a regardé sa façon (politique) de tenter de nous faire rire.

Dans le billet du 9 août, les Français, version Anne, sont des beaufs, ils ne défilent pas dans les rues, ils ferment les yeux. Comme c’est joli un peuple démobilisé, noyé sous les chiffres, un peuple seulement impressionné par «un million de CD vendus pour Michaël J., 1 milliard d’euros de bonus, 700 millions d’euros de subvention». Elle rajoute, toujours en version populiste : «Il n’y a qu’un seul chiffre qui intéresse vraiment les Français en ce moment, c’est le nombre de degrés qu’affirmera demain le thermomètre». En contrepoint de sa lecture, le seul chiffre qui intéresse BiBi-le-Français, c’est combien la paye pour écrire tant de banalités.

Ce dimanche 16 août, Anne s’attaque aux puissants de la Télévision. On aurait pu croire qu’elle s’en prenne à et à sa fabuleuse émission «Secret Story» mais non : avec perfidie et un très très grand courage, elle lance son venin contre sa nièce écervelée (Merci Tata !) et contre les candidates de l’émission (contre Angie une candidate bimbo, contre Romain et ses chihuahuas et contre Sabrina). Oui, louons le courage et la témérité d’Anne !

On aurait encore pu croire qu’elle s’en prenne au Frère Lagardère de (mais il est aussi le nouveau patron d’Anne via le JDD, alors…) ce même Frère qui a osé accepter de publier, en couverture de Match, la photo de Ségolène avec son amoureux. Mais non pas un mot sur l’hilarant Arnaud. Pourtant, il nous fait rire le Frère Lagardère, il suffit de lire et relire les articles taggés JDD, chaque semaine, ici même.
Ségolène donc. Ségolène à qui on manquerait de respect pour avoir exposé son idylle sur un quai de gare avec son nouveau Prétendant. «Au contraire des bimbos décolorées de Secret Story, Ségolène n’a rien demandé» écrit l’humoriste. Peut-être.
Si Ségo n’a rien demandé, BiBi, lui, demande toujours et toujours cette même chose : est-ce que Madame est – oui ou non – la Conseillère en Com de (et celle aussi de ) ? Anne Méaux, venue tout droit d’Occident (groupuscule de Droite extrême), aurait-elle conseillé là aussi notre Grande Dame de la Gauche (après l’épisode de Ségo en boubou à Dakar, après Ségolène contre le rappeur qui a dérapé ?). Peut-être une réponse dans le billet d’Anne dans le JDD du dimanche prochain ?

Photo : www.lapestre.com

19 Responses to Anne Roumanoff et sa politique du rire.

  1. Mouais…. bof…

  2. Wam dit :

    Allez BiBi, vous y etes presque… Encore un tout petit effort et vous remarquerez :

    * Que les « Francais de souche » sont tres souvent ceux sur qui on tappe… Combien de films ces 6 derniers mois traitant des francais-racistes-xenophobes-vieux-cons ? Il m’en vient immediatement 4 a l’esprit, je gage qu’il y en a beaucoup plus,

    * Que les chretiens sont les seuls croyants a se faire cracher dessus en permanence (Guignols de l’info, Stephane Guillon, le pauvre Pape s’en prend plein la tete),

    * Que tout ce qui est etranger est beau, magnifique, superbe, a conserver, a exposer ; que tout ce qui est francais est ringard, vieux, moche, inspire le degout et la moquerie,

    * Que simplement affirmer « Je suis fier d’etre francais » conduit dans le meilleur des cas a des railleries, dans le pire a une atteinte physique.

    Anne Roumanoff n’est pas pire qu’un autre. Elle se situe exactement dans la doxta du moment. Et a vrai dire aujourd’hui, mis a part Dieudonne, il n’y a aucun humoriste subversif comme l’etaient Coluche et Desproges (entre autres).

  3. Wam dit :

    Juste pour illustrer ces choses, je vous donne 2 liens qui pointent sur un blog que vous connaissez peut etre, et si vous ne le connaissez pas il meritte qu’on lui accorde quelques minutes :

    http://fromageplus.wordpress.com/2009/01/20/une-semaine-en-france/
    http://fromageplus.wordpress.com/2009/07/16/france-inter-la-difference/

  4. Wam dit :

    BiBi,

    Voula que par hasard je tombe sur ca :
    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=143035.html

    On y voit le magnifique resume de ce que j’ai ecrit plus haut, un florilege. Une bonne partie des « comiques » populaires y sont, le theme du film, la facon dont les cathos sont traites, tout ca quoi, c’est grandiose de propagande.

  5. BiBi dit :

    « Mis a part Dieudonne, il n’y a aucun humoriste subversif comme l’etaient Coluche et Desproges (entre autres) »…
    Mis à part Dieudonné ? Euh… votre sketch n’est pas drôle du tout, Wam.
    Faut-il vous préciser ? Lorsque BiBi ecrit « BiBi-le-Français », c’est de l’humour sociologique : façon de dire que l’entité française où aucune différenciation se fait, eh bien, c’est une façon de nier les différences…

  6. Wam dit :

    « Faut-il vous préciser ? Lorsque BiBi ecrit « BiBi-le-Français », c’est de l’humour sociologique : façon de dire que l’entité française où aucune différenciation se fait, eh bien, c’est une façon de nier les différences… »

    Wam ne voit aucun rapport entre « nier » les differences et le fait de pourrir en permanence la culture francaise. Bref, donc aucun rapport avec votre billet et mes commentaires… Ou si, j’en vois une petite quand meme : c’est mal de nier les specificites de chacun sauf precisemment celle d’etre francais.

    L’humour de Dieudonne vous emoustille ? Ma main au feu que vous ne connaissez qu’un seul de ses sketchs, probablement celui ou Djamel lui dit « t’es le meilleur » ;o)

  7. BiBi dit :

    Revenons à Anne Roumanoff. BiBi est un peu las de ces généralités « Les Français sont ci et ça ». BiBi rencontre des français et il aime souvent beaucoup ceux qu’il rencontre. Quant au « Français de souche », il ne sait pas très bien ce que cela veut dire…

  8. Wam dit :

    « Quant au « Français de souche », il ne sait pas très bien ce que cela veut dire… »

    Celle-ci je m’y attendais, c’est tres pieux de feindre d’en ignorer le sens. C’est pourtant tres simple : francais d’origine francaise, par opposition aux francais d’origine libanaise, turque, suedoise, algerienne ou que sais-je encore… Ce n’est pas si complique.

    Pour le reconnaitre dans les media c’est facile : c’est celui qui est raciste, xenophobe, intolerant, mechant, cupide, ingrat… Le beauf incarne qui risque la consanguinite si on ne vient pas l’enrichir.
    Vous avez regarde la bande annonce du film dont je vous ai donne le lien ?

  9. BiBi dit :

    Est-ce vraiment si simple que ça votre expression  » français d’origine française » que vous employez ? Jusqu’où remontons-nous ?
    « Français d’origine française »…vous voulez dire gaulois, romain, franc, celte, (anglo-)normand etc…? Là ça devient compliqué non ? Et pour BiBi, c’est tant mieux !

  10. Wam dit :

    Non Bibi justement, c’est la le « truc ». Francais de souche n’est pas une histoire de genes, mais d’attitude. Vous avez mis le doigt, a votre insu, exactement je pensais que vous le mettiez.

    Les francais de souche sont ceux qui se sentent entierement francais. Mais il faut bien avouer que ces derniers temps, il faut etre bien courageux pour se sentir francais de souche puisqu’un double travail de sappe est mene : ringardisation de tout ce qui est francais; exaltation de tout ce qui est etranger.

    Tenez, laissez moi vous conter une petite anecdote : il y a un mois environ, j’etais a New York et le syndrome de l’exaltation des racines est encore plus flagrant la-bas (mais il est deja tres marque en france). Les gens ont tellement honte d’etre simplement americains qu’ils arrivent a inventer des racines. Je parlais avec une femme qui remontait jusqu’a 5 generation pour se definir 50% americaine, 12.5% suedoise, 8% hongroise, etc…

    Et je me suis demande : mais pourquoi se recclame-t-elle d’endroits dont elle ne connait rien ? Je suis 0% suedois et pourtant j’y ai vecu et connait l’endroit et la culture infiniment mieux qu’elle. A quoi ca rime tout ca ?

    Et c’est ca Bibi qui est complique. Chacun se perd dans ses racines, en invente, en exalte, s’en fabrique. Il serait infiniment plus simple de simplement dire a tous les francais : vous etes francais. Point.

  11. BiBi dit :

    « Chacun se perd dans ses racines, en invente, en exalte, s’en fabrique. » Voilà, c’est ça qui est merveilleusement français… Une origine en partage…

  12. Wam dit :

    BiBi,

    « Voilà, c’est ça qui est merveilleusement français… Une origine en partage… »

    Quelle belle parole ! Evidemment, je ne puis qu’etre 100% d’accord avec vous. Mais, car il y a un mais, vous pouvez tres aisement remarquer que la culture francaise est largement rabaissee dans le media (pour ne pas dire plus, cf. tous mes liens precedents). Vous savez aussi parfaitement que l’on ne parle que des fautes de la france, certes nombreuses et grave, mais jamais de ses bienfaits beaucoup plus nombreux.

    Dans ces conditions, pourquoi un etranger, dont on exalte sans arrete ses belles racines, se sentirait francais (et donc solidaire d’un pays au passe aussi affreux) ? Je ne vois aucne raison a cela.

  13. Wam dit :

    Et d’ailleurs, BiBi, comment integrer des gens qui ne veulent pas s’integrer ?

    Au sujet de la France, je vous entends deja venir avec le passe colonialiste qui expliquerait le refus d’une partie des immigres de s’integrer. Quant aux USA, leur passe segregationiste va sans aucun doute vous servir d’excuse.

    Mais quid de la Suisse, de la Suede, de la Norvege, de l’Autriche, tous connaissant de gros probleme avec leur immigration qui ne veut pas integrer la culture locale, seulement imposer la leur. Ce n’est pas ce qu’on appelle un « partage ».

  14. Librellule dit :

    Dans mon village d’origine où les étrangers n’ont pas été casés dans un ghetto, ont eu un logement et du boulot, il y a eu beaucoup de mariages mixtes. Si on n’appelle pas ça du partage! Et ils étaient de toutes les fêtes et animations.

    Il faudrait cesser de construire des ghettos déjà!
    j’ai une vue simpliste des choses bien sûr et un peu trop utopique.
    Je suis pour le « melting potes » en fait.
    C’est mal barré!
    Entre ne pas accepter tout le monde et renvoyer des migrants à une misère ou une mort certaine, il y a des marges à explorer.
    Et les Français qui vont bosser à Dublin ou Dubaï, sont-ils des migrants au fait?

    Tous ceux qui mettent encore les problèmes de chômage sur le dos des étrangers! Si c’est primaire!
    Du travail, il n’y en a pas, ou si peu!
    Là où il faudrait du personnel, il n’y a pas d’argent.
    On fait quoi alors?
    On migre?

    En Suisse, ils ne voulaient pas bien intégrer mon petit frère qui fut frontalier. Il était traité comme un arabe en France. pas de chance pour eux, il était suisse aussi!

    Les gens, la majorité, ils ont besoin de boucs émissaires. Si ça ne va pas, c’est forcément la faute d’un autre.
    Coucou Bibi.

    Un éditeur m’a  » trouvée » pour l’un de mes textes mièvres.
    Ils sont durs parois, les éditeurs, ils prennent le début et pas la fin!
    Il faut dire que j’avais un peu bâclé et j’étais fatiguée…

    je recommence alors!
    Persévérance
    Un jour, j’écrirai un best-seller intelligent.
    ça ne fait pas de mal de rêver un peu.

    Bibi, t’es communiste au fait ou plutôt socialiste ou radical de gauche?
    Pardon!

    Je me débrouille et tu es bien ce que tu veux.
    Je fais des alliances de toute façon

    librellule

  15. Librellule dit :

    Roumanoff, on la voit trop.

    Elle ne me déplaisait pas mais on ne voit plus qu’elle.
    Elle se répète un peu, non?
    Elle est trop gentille peut-être.
    Peut-être ce côté « bcbg »?

    Peut-être qu’elle fait rigoler les gens alors qu’ils devraient pleurer.
    Coluche, il était doué pour faire pleurer les gens alors qu’ils étaient censés rigoler.
    Enfin…

  16. BiBi dit :

    Si je suis coco ou socialo ? Ben… je ne saurais dire.
    Vois plutôt mon sous-titre : « To BiBi or not to Bi » Voilà bien une sérieuse Question…

    Je pense qu’il ne faut pas mettre trop la charrue avant les boeufs : « Pensez BiBi » ne veut absolument pas dire « Pensez comme BiBi » ( ce serait un contresens) mais plutôt  » pensez singulièrement », « soyez à l’épreuve d’une Pensée singulière, la vôtre, toujours en construction, deux pas en arrière, dix pas en avant ».

    Ensuite, mais seulement ensuite, on pourra causer et catégoriser si on est Socialo, ou CoCo ou Gaucho…

    Je crois juste qu’il faut se tenir à des pensées inquiètes, fiévreuses, inattendues, jamais achevées, contradictoires, joyeuses, moroses, désespérées, des pensées à l’affût et puis – des fois – se retenir de penser : crier, pleurer, cracher, fulminer, embrasser, faire… hum hum, lire Librelulle ou faire le funambule.

  17. valerie dit :

    Et bien, je t’approuve!
    Je n’ai aucune étiquette de collée au front personnellement, ce sont les autres qui veulent me caser dans des case! Même l’à haine PE ne sait pas où me ranger!
    je sais au moins pour qui je ne suis pas, après, tout dépend des enjeux.

    Entre nous, sais-tu si on peut amener quelqu’un dans un
    commissariat pour l’interroger, le malmener et l’intimider alors qu’il n’a pas fait l’objet d’une plainte?
    Je suis surveillée, je le sens!
    iarf!
    Pardon!
    Par les vendeurs de viagra déjà
    Par les Sarkozystes, je m’en fiche

  18. valerie dit :

    Par la police?
    Si elle a des ripoux, elle doit s’en occuper, non?

  19. BiBi dit :

    Sur ton pressentiment d’être surveillée, BiBi te répond dans son article : « Blogs surveillés » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *