Elysée, 16 décembre au soir : le Dîner de cons.

Une fois de plus, le Pouvoir macroniste se ridiculise. On pourrait ne pas finir d’en rire avec Macron diagnostiqué à la Covid 19. Mais le rire se fige très vite : c’est que ce sont les Français qui sont malades. Malades de sa politique. Malades de sa Réforme des retraites remise à nouveau sur le tapis. Malades de son refus d’augmenter le SMIC. Malades, blessés à mort par ses violences policieres démultipliéees, par les arrestations en masse de simples Citoyens innocents. On pourrait rire devant le ruban des obscénités de la Macronie et de sa punition divine d’être cloué au lit une semaine mais l’écho de tous ces agissements ne me porte ni au rire, ni même au sarcasme mais à la rage et à la lutte, poings serrés, poings tendus.

Tous les jours, tous les moyens médiatiques sont au service de la Propagande. Des logos sur les écrans (celui de France 2 : «Restez Prudents») aux annonces des conseils Gouv.fr dans les  radios privées et publiques, rien ne nous est épargné. Tout discours critique est irrémédiablement relégué au dernier rang quand… il peut s’y tenir et quand il n’est pas purement et simplement censuré.

A propos des vaccins – sur lesquels on peut s’interroger légitimement puisqu’on ne sait pas quels en seront les effets secondaires à long terme – voilà qu’une députée UDI (Valérie Six) lance l’idée d’un Passeport Vert. Une idée qui cache la plus horrible des fictions. Tu voudras entrer dans un magasin, te faire soigner les dents, t’inscrire à l’Auto-école ou en salle de musculation, tu voudras faire une promenade en forêt avec tes gosses, assister à un match, dormir à l’hôtel, qu’il te faudra présenter ton «passeport vert». Façon anti-démocratique portée à un degré jamais vu. Ainsi faut-il s’attendre – si nous ne sommes pas vigilants – à voir le Pouvoir manœuvrer ainsi pour contourner la trop explosive contrainte de rendre obligatoire toute vaccination.

Donc, ce matin, les Français ont appris que leur est touché par la … et que cette nouvelle se double de cette ahurissante annonce :  la veille, le Gourou LREM a dîné en compagnie de dix de ses groupies (tous des hommes… Les femmes en cuisine ?). Imagine t-on l’avant-dîner ? Ben oui, perso, je l’ai même «rêvé» ici en vignette caricaturale.

Les 9 Courtisans et le Maître
(avant le Dîner de Cons)

S’il y en a qui restent sur le Chiffre de Dix à table, chiffre dont on sait que Castex le réduisait solemnellement à Six, j’ai essayé personnellement de ’arrêter plutôt sur le nombre… des repris de Justice, tous invités à la table d’hier soir. J’y vois le Bayrou Gate, et ses mises en examen, Richard Ferrand et son Affaire des Mutuelles de Bretagne, Alexis Kohler et ses soupçons de prise illégale d’intérêts, Jean Castex et son enquête préliminaire interrompue. Sans parler du passé douteux de Castaner et des tractations souterraines de Séjourné. Une belle brochette au menu élyséen, non ? Et trop à compter : mes dix doigts ne suffiraient pas.

Table pas prévue
au Budget élyséen.

Tous ces j’menfoutistes de la table élyséenne n’ont cessé de nous donner des conseils, de vouloir mettre au piquet les mauvais élèves, indociles que nous serions. Que vont-ils venir nous dire dans les micros de leurs radios et sur leurs Chaines de la Honte pour justifier le malheureux malheur de leur Maître ? Comment pourrait-on leur donner blanc-seing lorsque nous les avons entendus dire ceci, avec leur morgue de Dominants, avec leur épouvantable suffisance.

« Le meilleur moyen de soulager l’hopital, c’est de ne pas tomber malade » (Jean Castex)

« Le masque en ville, ça ne sert à rien » (Edouard Philippe)

« Il ne suffit pas d’avoir peur, d’être en colère, il faut aussi faire attention. Car si vous madame Bécard, si vous, monsieur Baddou ou moi-même, nous sommes malades demain c’est parce qu’à un moment donné, nous n’aurons pas fait aussi attention que nécessaire » (Richard Ferrand).

En attendant d’entendre les Valets médiatiques de la Macronie lâcher leurs psaumes, on peut toujours rire de la Tyrannie de ces Bouffons. Voilà un relévé sur qui dit l’essentiel avec humour rageur : «Bon, de toute façon, ça va être très simple de retracer les cas contacts puisque tous les gens du gouvernement et des entourages ont TOUS installé TousAntiCovid, non ?»

Ou sourire à mon tweet : « Macron et sa Covid19 : 4 causes. 1. C’est la faute à Mélenchon. 2. C’est la faute à l’ultra-gauche 3. C’est la faute aux réseaux sociaux. 4. C’est la faute à Didier Raoult »

Et encore se gausser de ceux de ce pôv’ Renaud Pila de (La Chaîne Immonde) qui tente de nous convaincre – en prenant ses désirs élyséens pour la réalité – que «la crainte du vaccin chez les Français va fondre comme neige au soleil dès l’enclenchement des vaccinations et du bouche à oreille». Un Renaud Pila qui tente de nous rassurer avec un de ces milliers de sondages à la con des Officines macronistes à la con : «Sondage Elabe ce matin, 38% des Français prêts à se faire vacciner, en hausse de 4 points». Et qui, plus inquiétant, se range du côté de Twitter et de ses menaces : «Twitter va exiger le retrait des publications mensongères sur les vaccins contre le Covid à partir de la semaine prochaine». Inquiétant Twitter. Inquiétant Renaud Pila qui, ne mettant pas de guillemets à mensongère, entérine la mesure de censure du réseau social. Vous avez dit Chien de Garde ?

4 Responses to Elysée, 16 décembre au soir : le Dîner de cons.

  1. Claudine CHAPUIS dit :

    En ce qui concerne les vaccins dont on connait mal les effets indésirables et dont vont « bénéficier » en priorité les résidents EPHAD, voici un exemple de défi à l’éthique dont, du coup, certains thuriféraires VRP des labos ne se cachent même plus. Citée dans un article d’Emmanuel Hirsch, professeur de bioéthique à Saclay, voici le propos tenu par la professeure Odile Launay, membre du comité vaccin Covid-19, sur RTL le 23 novembre 2020: l’ »on va vacciner en priorité les personnes qui sont le plus en risque de faire des complications de cette maladie pour lesquelles on peut accepter qu’il y ait un effet indésirable. »
    Il faut bien relire cette phrase pour être certain qu’on l’a bien comprise « Pour lesquelles ON peut accepter qu’il y ait un effet indésirable ». Traduisons: pas grave pour notre seuil d’acceptabilité s’il y a des conséquences pour les vieux qui peuvent encore avoir une utilité de cobayes et dont le consentement est facile à obtenir.
    A vomir!

    Mais si l’on cherche un peu le CV du Pr Odile Launay, on s’apercevra que sa déclaration d’intérêts n’est pas accessible sur le site du Ministère. Etonnant, non?
    Par chance, une tribune de 2015 vient d’être réactualisée sur le site: Dur à avaler qui indique

    « Finalement, la base Transparence Santé du gouvernement nous indique, qu’entre 2012 et 2016, le Pr Launay a reçu 52 avantages de la part de l’industrie pharmaceutique, pour un montant total de 19 773 €.

    Dans le détail, le professeur Launay a reçu 14 766 € de la part de Pfizer et plus de 1 000 € de la part de Sanofi-Pasteur, tous deux producteurs de vaccins. Elle cumule également 52 conventions avec plusieurs grands laboratoires pharmaceutiques, et notamment pour:

    Sanofi-Pasteur MSD, 13 conventions en tant qu’expert, pour des congrès, des activités de conseil ou de “l’hospitalité”;
    Pfizer, 3 conventions en tant qu’expert et orateur;
    Janssen, 5 conventions pour des recherches scientifiques, des activités de conseil et d’orateur dans des congrès. »

    Combien de temps allons nous être soumis à ces marchands sans éthique ni scrupules, ces VRP de labos qui sous leur rhétorique scientifique sont en train d’instaurer une dictature sanitaire au prix de nos vies et spécifiquement au prix de celles des plus fragiles?
    Leur vénalité ne nous épargnera donc rien?

  2. BiBi dit :

    @Clo
    En effet ahurissants propos et juste hélas ta traduction : « pas grave pour notre seuil d’acceptabilité s’il y a des conséquences pour les vieux qui peuvent encore avoir une utilité de cobayes et dont le consentement est facile à obtenir ». L’idée reçue sur laquelle on s’est bcp reposée, c’est celle de l’nanimité dans le champ médical mais on se rend de plus en plus compte depuis janvier 2020 à quel point -pire qu’ailleurs – la guerre y est présente. Une guerre sans merci où le Profit est la carte maitresse.

  3. Raphaël SCHWARTZ dit :

    Précision : une enquête est en cours concernant Castaner comme Maire de Forcalquier, avec des embrouilles sur salaires, congés payés et diverses étrangetés dans les comptes municipaux…

  4. BiBi dit :

    @RS
    Une enquête sur Castaner ? Des embrouilles sur salaires, congés payés ! Maaan Dieu… un homme aussi honnête !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *