Tag Archives: Bayrougate

Checknewsfr et Facebook : la soumission continue.

Croyez-moi, je n’ai vraiment guère envie de perdre mon temps, guère envie d’écrire ce billet. Mais une fois de plus, je vais devoir m’arrêter sur ces loulous de Checknewsfr (de Liberation-Drahi) et sur leur officine. Après un an et demi de silence, les voilà qui ont enfin daigné donner le montant de leur soumission à FaceBook : 236.000 euros reçus pour 2019. Vous avez dit… indépendance ?

Checknewsfr fait partie – avec les Decodeurs du Monde de Xavier Niel macroniste de la première heure, avec l’AFP de Fabrice Fries macroniste de la première heure – de ce grand travail de Surveillance de l’Information.

Ces trois Officines trônent tout en haut de l’affiche pour dire ce qui est une vraie information et dire ce qui relève de la fake news. En grands défenseurs de la liberté d’informer, ils incitent l’internaute à poser des questions. A Libe, il faut s’abonner pour toucher au Graal de la question sélectionnée. Leur tri (1) se fait évidemment selon les habitus de ces sélectionneurs-journalistes. On comprend vite que pour toutes questions vraiment dérangeantes (c’est-à-dire directement politiques), ces Officines fassent l’autruche. Ici en exemple, une question (datée du 5 mai 2019 !), posée et reposée sur Twitter, question pas du tout anodine sur Edouard Philippe et sa femme récompensée par un poste à Science-Po Paris. Pour la réponse, euh, allez donc voir ailleurs.

Et quand – Ô Miracle ! – ces Officines répondent, les voilà qui s’agacent de notre entêtement de simple Citoyen et nous envoient promener. Autre cas exemplaire : il touche le Bayrougate (connu pourtant avant le ralliement de Bayrou à Macron 2017) que Checknewsfr a purement et simplement écarté. « Trop de travail » avaient-ils prétexté !! Voyez d’ailleurs le sympathique tweet qu’ils m’avaient adressé !

Je continuerai mon billet uniquement sur Checknewsfr (2). Les Decodeurs, eux, suprêmement arrogants, ne s’abaissent pas à répondre à la simple question du montant en dollars que FaceBook leur alloue pour leur (pseudo) indépendance (Défense de rire). Quant à l’AFP, il suffit de lire l’article d’Acrimed sur son Boss pour savoir de quoi il en retourne de leur soumission à FaceBook.

Concernant mon différend avec Checknewsfr, résumons-en rapidement les raisons.  En 2017, je remarque leur lien… financier à FaceBook. A l’époque, les Loulous de l’Officine sont tout fiers de livrer le montant alloué par Mark Zuckerberg. Ils s’en vantent, sans voir dans quelle merdier ils vont se fourrer. Ils avouent 100.000 dollars pour 2017. Puis en 2018, ils avancent qu’ils auront 250.000 dollars. Cela leur permet d’avoir deux postes supplémentaires. Ils ne voient toujours pas le problème éthique de l’indépendance mais – petite inquiétude quand-même – ils commencent à freiner l’info pour le montant 2019. C’est là que je pose régulièrement les mêmes tweets pour demander le montant de leur soumission 2019. Bien entendu, de leur côté, ils parlent de « partenariat » en bonne docilité de manager libéral. Ils prétextent alors leur travail sur le Covid19 pour ne pas répondre. Mais – oh surprise – ce 12 aout 2020, soit un an et demi après ma première question sur le financement 2018-2019, ils livrent le chiffre : 236.000 dollars. Bizarre quand-même que le don de Mark Zuckerberg soit en baisse (3).

Reste la question de l’indépendance. Toujours dans le déni, les jeunes loulous de Checknewsfr se croient quitte avec cet aveu. Maintenant, circulez, on passe à autre chose. Ils ont livré leurs explications avec moult circonvolutions, justifications et évitement (à se tordre de rire). Bien sur, comment pourraient-ils avouer qu’ils sont assujettis au travail de propagande affiné par – entre autres choses – les rencontres 2019 entre Macron et le Boss de FaceBook (voir photo du début de mon billet) ? Et on se souviendra longtemps du titre 2017 de leur journal : « Votez ce que vous voulez mais votez Macron ».

Comment pourraient-ils ces « égoutiers du Net » (Frédéric Lordon) dire que la menace Drahi-Joffrin-Olivennes est une épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes ?

Enfin, reconnaissons-le, ces jeunes loulous de Libération manient très bien l’humour (voyez avec quelle condescendance, ils ont répondu à mon tweet le 5 février 2019 !) et ils sont très experts en manipulation et en Novlangue. Ainsi, ils inventent un dégout que j’aurai eu à leur encontre pour ensuite le justifier à mon égard. Mon Dieu ! Quel traitement vis-à-vis de leur humble lecteur : ils m’ont aussi conseillé du… repos !

Enfin, ils réduisent (dernier tweet en ce 13 août 2020) la question de la soumission à FaceBook à un « relevé des compteurs », façon habile de censurer toute discussion sur leur soumission.

Bagatelles seraient ces épisodes s’ils ne mettaient en pleine lumière les liens de plus en plus forts entre le milieu médiatique et les centres du Pouvoir macroniste (et américano-trumpiste). On rappellera ici les saloperies de FaceBook, leurs achats d’électeurs, les données de 87 millions d’internautes vendues à Cambridge Analytica etc.

A l’heure où le libéralisme se fait de plus en plus violent, les bibis se doivent d’ouvrir l’œil sur ces Officines qui se targuent – avec une arrogance et un aplomb incroyables – de nous informer.

***

(1). Un regard sur le tri que Checknewsfr ne fait pas. Ecartant les brûlantes questions politiques, voilà la raison qu’ils nous donnent : ils étaient en « vacances » !

(2) L’ancien nom (Libedesintox) faisant trop cucul et trop frenchy, ils ont choisi Checknewsfr, emblème épousant au mieux la novlangue des Managers et du Libéralisme.

(3) Evidemment le chiffre donné ce 13 août ne peut se vérifier. On peut juste souligner que démarrant avec un don de 100.000 euros en 2017, le montant donné par l’entreprise privée FaceBook avait culminé à 250.000 dollars en 2018. On s’attendrait à un chiffre exponentiel pour 2019 mais, bizarrement, non, il retombe à 236.000 dollars. Rien ne se finit avec cet aveu. Au contraire ! Tout commence là : c’est à partir de ce lien Checknews – Facebook que se pose la question politique décisive en ces temps de brutalités médiatico-politiques, en ces temps d’élection 2022, de l’indépendance (en fait, de la soumission réelle) des Medias.

Sur la piste du complot.

Voilà qu’imperceptiblement, se mettent en place des Instances tout azimut qui se proclament Instances de Vérité, d’Objectivité. Un hasard ? Non plutôt une opération de grande envergure (mais à petits pas), opération qui touche plus particulièrement l’Information. La distiller, faire en sorte qu’elle soit émise «sans position partisane» (le vilain mot de «partisan» revient sur le devant de la scène médiatique pour disqualifier toute opinion qui va contre), voilà à quel travail ces différentes instances s’attachent. Si tu veux argumenter pour les contester, tu te fais traiter de vilain complotiste !

La dernière entrée dans le Concert des Voix du Pouvoir (si, si), c’est celle de l’officine L’Occurrence chargée du comptage dans les manifestations. Mais, en place d’Orchestre, il y a toujours mes bons vieux amis de Libedesintox.

*

22 V’la le @decodex et le @LibeDesintox

Sur le Net et ses réseaux sociaux, on a vu arriver récemment des équipes de journalistes de grands quotidiens se regroupant autour d’une idée : faire la chasse aux «fake news» (ça fait chic de parler anglais), repérer ce qui est considéré comme «intox», («fact checkers») bref s’improviser en Surveillants du Net. Si vous ou moi le faisions, nous serions vite considérés comme des rigolos. Ces « pools » par contre ont une certaine prestance (certains sociologues diraient : du capital économique et du capital de notoriété).

Nommons ces sites : le @decodex pour le quotidien Le Monde et @LibeDesintox pour Libération.

*

Edouard Philippe, Médias soumis et France Insoumise.

Je ne sais pas vous mais, moi, écoutant le nom du Premier Ministre, Edouard Philippe, j’ai été renvoyé illico à ces deux fieffés conservateurs que furent (Edouard) Balladur et Louis-(Philippe). Et je suis sûr que ce sera difficile de me débarrasser de cette association.

Donc un Premier Ministre de droite, juppéiste. Et les Chiens de Garde ( de France-Inter à Challenges) nous crient à la Nouveauté, à la fin des clivages Gauche-Droite (dans la continuité de la «fin des idéologies»), à la décomposition de la Droite, à la décomposition de la Gauche. Décomposition de la Gauche ? Non, du PS. C’est que pour ces Médias, cette symétrie droite-gauche est bien arrangeante car elle leur dispense de parler des 7 millions de votants pour la France Insoumise. Sept millions de votants qui, eux, ne sont pas du tout décomposés.

Pour se rendre compte de l’énorme Propagande libérale, pour avoir une petite idée de cette inculcation quotidienne de la Pensée Unique, rien de mieux que de feuilleter la presse… Voilà que, chez une des mes cousines, je suis tombé sur un Paris Match (celui du 20-26 avril. Couverture Evelyne Dhéliat).

*