Tag: Merkel

Les Flèches de BiBi 2018.

Et pourquoi ne pas relancer «Les Flèches de BiBi» en ce début 2018 ?

Me voilà donc à nouveau posant mes cibles, retaillant et affûtant mes pointes acérées. Aujourd’hui, on parle de Carrefour, de Fillon, de Balladur & Sarkozy, de Stéphane Richard, des grands attaquants du FC Nantes et de bien d’autres choses.

Ma dernière semaine sur Twitter.

Et vous croyez

Tweet-BiBi :«Et vous croyez que ça va m’aider de crier :«On ne lâche rien»?

A ceux qui me reprochent mon humour (ou mon peu d’humour?), je réponds imperturbablement qu’ils se trompent. Je ne fais pas vraiment de l’humour. Je fais, j’essaye de faire (et de défaire) de… la politique, l’humour n’étant que cet arbre qui cache la forêt dense de l’Economique et du Politique. Ceux qui l’entendent de la meilleure des façons rient, sachant qu’au fond, le lien social (donc politique) est en jeu dans chacune de mes incises. Ils rient gaiement jusqu’à ce qu’une grimace leur barre les lèvres.

D’où – derrière l’humour – ce fond indissociable de la désespérance. D’où cet axiome revendiqué, cette dénomination s’alignant sous mon avatar Twitter que je suis/serais toujours cet «optimiste de plus en plus inquiet».

Celle qui me double souvent l’a bien compris lorsqu’Elle lâcha cet aphorisme : «Derrière ton sourire horizontal, ta tristesse verticale».

*

Mon Odyssée grecque.

1103868_reformes-en-grece-merkel-et-hollande-recadrent-alexis-tsipras-

Toujours étonnant de lire bon nombre de commentaires (ceux de Mediapart, ceux de blogueurs, ceux de simples citoyens). Étonnant à la vitesse avec laquelle chacun se prononce, pose ses oukases, fustige l’autre, est d’accord avec l’un, hurle au traître, veut couper les têtes ou descendre dans la rue etc. Non qu’il faille rester neutre, surplomber les avis en flottant au-dessus de la mêlée. La passion commande que l’on prenne position. Et c’est tant mieux.

Sauf que.

Sauf que.

Nos amis les Grecs : d’Héraclite à Tsipras.

Grèce

Objectifs de Bruxelles : briser l’alliance du peuple et de ses représentants élus. En France, ce fut fastoche : nous avons eu par deux fois le 49.3 pour régler les problèmes. En Grèce, ils ont un référendum. Vous ne voyez pas la différence ? Allez, BiBi tente de vous éclairer avec humour si possible.

Poutine, un Surhomme ?

 vladimir-poutine

Depuis la naissance de mon blog, j’ai toujours aimé dresser des portraits des Puissants (peu de femmes là-dedans), portraits individuels qui, avec le recul… me posent question. Je me demande en effet si je n’oublie pas d’articuler la présence de ces Hommes de Pouvoir, de ces Grands Décideurs avec le réseau contraignant qui les enferme, qui les nourrit, qui les fait «être là où ils sont». Ne ferais-je pas assez attention à cette illusion tenace qui consiste à croire à la «toute puissance des intentions individuelles» ?