Tag: Le Monde

Ariane Chemin dans les sous-sols du Media TV.

Quand j’ai lu l’article d’Ariane Chemin décrivant la descente aux Enfers d’Aude Rossigneux, je n’ai pu m’empêcher d’éclater de rire. Mais très rapidement mon rire s’est transformé en rictus, bientôt doublé d’une peur effroyable. Comme l’avait écrit Lautréamont avant moi, je riais alors d’un rire «qui ne riait pas». Car faut bien vous avouer que le texte d’Ariane dans les sous-sols du Media TV m’a filé les jetons. Jamais un texte ne m’avait fait aussi peur.

J’ai alors essayé de me raisonner et surtout de comprendre…

*

Cédric Villani, Laurent Bouvet et M. Valls, les 3 héros de M Magazine.

Le Monde est-il toujours ce quotidien de l’objectivité, du sérieux, de l’exigence ? Euh…

En tous cas, il reste un journal d’élite pour l’élite, un journal qui continue de jouer de son fort capital intellectuel. Des chroniques, des articles, des analyses mais peu de photos (on laisse ça aux journaux people). Le quotidien, qui n’a guère de concurrent, veut encore nous faire croire à sa fonction… critique.

Soupirons devant ce qu’est devenu ce «monument». Et balayons devant la porte de son objectivité. Pour ça, il suffit juste de reprendre le tweet du défunt Pierre Bergé, membre de la Troïka aux mains de fer (avec Pigasse et Niel), un tweet qui résumera la posture de ce quotidien pendant ce moment décisif que fut la dernière Présidentielle. Aucune surprise…

*

Les Flèches de BiBi 2018.

Et pourquoi ne pas relancer «Les Flèches de BiBi» en ce début 2018 ?

Me voilà donc à nouveau posant mes cibles, retaillant et affûtant mes pointes acérées. Aujourd’hui, on parle de Carrefour, de Fillon, de Balladur & Sarkozy, de Stéphane Richard, des grands attaquants du FC Nantes et de bien d’autres choses.

Et si on tweetait ensemble ?

J’ai fait le tri de mes tweets de la quinzaine.

J’en ai fait un rapide inventaire.

J’en ai ainsi repris quelques-uns – en bleus – dans ce billet.

Bonne lecture et, pourquoi pas, rendez-vous sur mon compte Twitter @pensezbibi

*

22 V’la le @decodex et le @LibeDesintox

Sur le Net et ses réseaux sociaux, on a vu arriver récemment des équipes de journalistes de grands quotidiens se regroupant autour d’une idée : faire la chasse aux «fake news» (ça fait chic de parler anglais), repérer ce qui est considéré comme «intox», («fact checkers») bref s’improviser en Surveillants du Net. Si vous ou moi le faisions, nous serions vite considérés comme des rigolos. Ces « pools » par contre ont une certaine prestance (certains sociologues diraient : du capital économique et du capital de notoriété).

Nommons ces sites : le @decodex pour le quotidien Le Monde et @LibeDesintox pour Libération.

*