Tag: Eric Woerth

Grandes figures de la semaine : les banquiers et Roland Dumas.

Denis Robert

Impossible de faire silence sur les grandes figures de la semaine : les banquiers et cet insupportable Roland Dumas.

En épluchant les nouvelles de ces derniers jours, force est de constater que tout se tient. On parle de terrorisme et on se retrouve dans les comptes HSBC de Genève. On regarde le film sur la bataille que mena Denis Robert contre Clearstream et on tombe sur des comptes non publiées et les sociétés off-shore. On parle de la Grèce et des espoirs nés avec Syriza et on retrouve Papandréou dans la même banque genevoise avec… Sarkozy en pilote à Paris.

Avec toutes ces pièces de puzzle rassemblées, c’est un billet complet que je vous présente 🙂

L’OREAL au passé, Eric Woerth au futur.

Dans le livre de Monica Waitzfelder (1), on suit les démarches de cette dernière pour reprendre le bien de sa famille (une grande propriété à Karlsruhe) spolié pendant la Seconde Guerre Mondiale. Les recherches amènent Monica à découvrir que L’Oréal – via sa filière allemande – avait récupéré la grande maison en taisant les tractations avec les nazis et l’Etat allemand.

Hôtel Bristol ? Connais pas.

Je connais très bien Monsieur Nicolas Sarkozy. C’est un collectionneur. Un collectionneur de mensonges. Il vous soutiendrait presque qu’il était bien présent le jour où Jeanne d’Arc fut brûlée vive à Rouen ou encore qu’il était en visite dans les caves du Château de Versailles le 14 juillet 1789.

Dans les Eaux troubles de la République (2).

*

BiBi se félicite de voir une telle série (1) passer sur les écrans de télévision (France 5). Lorsqu’on sait de quelle façon sont corsetés les Médias pendant cette guerre 2012, on peut considérer qu’il y a là un vrai exploit. Reste que BiBi, en citoyen naïf et curieux, a relevé des manques et des blancs qui lui paraissent pourtant dignes d’intérêt.

Il a noté six points hélas éludées dans le documentaire.

Retenons pourtant :

1. Eric Woerth est salarié du cabinet Arthur Andersen en 1997. Il est donc au courant de tout ce qui se trame dans la Chambre de Compensation Clearstream (grâce à l’audit de Florian Bourges, salarié d’Arthur Andersen – dont parle Denis Robert dans le film). Peu ont relevé cette coïncidence.

2. Eric Woerth promu Secrétaire d’Etat embauche, en février 2005, Anne-Gabrielle Heilbronner, femme d’Imad Lahoud. Rappelons que le père d’Anne-Gabrielle, François Heilbronner, a été Directeur de Cabinet chez Jacques Chirac, qu’il a un joli carnet d’adresses et beaucoup d’«amis» sur le terrain. Notons encore qu’à propos du mariage Gaby/Imad, beaucoup se sont interrogés sur ce couple/couplage étrange.

3. Elections présidentielles en vue (2007). Sarkozy n’a qu’un concurrent redoutable : Dominique De Villepin. Eric Woerth, «un honnête homme», va s’occuper de son côté, du Premier Cercle et collecter l’argent des sponsors sarkozystes. Nous sommes dans la période post-Edouard Stern ( un des supporters fortunés de l’UMP). Aussi, ne dites pas à BiBi que Nicolas et Eric ne sont pas «amis» (politiques), il ne vous croira pas.

4. Petit, notre Imad ? «Les policiers de la Division nationale des investigations financières (DNIF) ont recensé les frais de réception et de restauration remboursés à Lahoud par EADS en 2004 et 2005. Un véritable Bottin mondain». Un Bottin auquel il faut ajouter toutes les connaissances du Papa Heilbronner et de sa fifille. Dans la liste, on comptabilise – accrochez-vous – des déjeuners avec Bernard Squarcini (jamais inquiété même en écoutant les journalistes) et «quinze fois» avec son ami François Pérol entre février 2004 et juillet 2005. Ce François Pérol était alors directeur adjoint de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l’Economie.

5. L’Affaire Clearstream a déjà éclaté. Le 5 mai 2005 : Lahoud invite chez L’Ami Jean le secrétaire d’Etat Eric Woerth. Le Blog Camarade.over-blog écrit avec justesse :

«Selon Mediapart, c’était en effet très clair : Sarkozy avait été mis au courant AVANT Villepin du dossier Clearstream, et la dame qui le confirme, c’est la femme de l’accusé principal : «Je tiens à préciser par ailleurs qu’Eric Woerth était à l’époque trésorier de l’UMP, et qu’il voyait pour cette raison très régulièrement Nicolas Sarkozy, il avait donc la faculté, s’il désirait évoquer ce sujet avec Nicolas Sarkozy, de le faire très facilement. Je pense qu’il l’a fait, car Eric Woerth m’a dit que Nicolas Sarkozy n’en voulait pas du tout à mon mari à cette époque, puis il me l’a redit à l’été 2006». Elle en avait trop dit. Le vendredi 23 mars 2007, discrètement, Anne-Gabrielle Heilbronner-Lahoud rejoignait… la SNCF !»

6. Fiction impossible, évidemment.

Retenons au final cette fiction impossible : «Sarkozy aurait été mis au courant AVANT Villepin du dossier Clearstream via Eric Woerth pour monter la machination. Villepin, appâté par la (fausse) perspective de trouver le point faible de Nicolas, aurait plongé dans le piège». Tout cela n’est évidemment qu’une fiction mensongère.

Des preuves indiscutables ? 1. En mai 2007, c’est bien Dominique De Villepin qui a gagné les Présidentielles et 2. c’est évidemment Dominique Strauss-Kahn qui gagnera celles de 2012. Mais comme le dit le journaliste de France Info dans ses chroniques amusantes : «Mais… vous n’êtes pas obligés de me croire! »

___________________________________________

(1). Première partie de l’article : « Dans les Eaux troubles de la République ».

(2). Pour visionner la 1ère partie de « Manipulations »cliquez ici.

 

Dans les eaux troubles de la République (1).

*

Intéressantes les pages Télérama qui plongent dans «les Eaux troubles de la République». L’article contient une interview de Jean-Robert Viallet, réalisateur du film «Manipulations, une histoire française» (1).

 *

BiBi relève les propos du réalisateur qui voit en l’histoire d’Imad Lahoud «celle d’un petit bonhomme qui sort de prison et qui a assez de brio pour embarquer des énarques, des généraux, des agents du renseignement, des politiques dans son incroyable embrouille». Pierre Péan, lui, qualifie le Manipulateur de «diseuse de bonne aventure géniale». Bref, voilà le brave Imad élevé en héros fascinant. Certes mais encore ?

BiBi conteste.

Imad Lahoud n’est pas du tout un petit sortant de prison. La famille Lahoud ? BiBi n’en relèvera que la partie qui concerne les deux frères. Marwan-le-doué, frère d’Imad, fait Polytechnique avant de devenir directeur de la branche missiles d’EADS (sous les ordres de… Jean-Louis Gergorin !). Pendant ce temps, Imad-le-petit-besogneux est au Lycée… Janson-de-Sailly en «prépa». Pas précisément le destin d’une triste famille du 93.

Anne-Gaby de Janson-De-Sailly.

Mais ce qui suit est capital. Détails hélas passés sous silence dans le film : Imad y rencontre sa future femme, Anne-Gabrielle Heilbronner, fille de très très bonne famille puisque le papa d’Anne (François Heilbronner) est un proche de… Jacques Chirac (jusqu’à en être Directeur de Cabinet !) avant qu’il ne bifurque vers la Présidence du GAN. Pas non plus une petite famille provinciale.

Restons encore sur Anne-Gabrielle, non évoquée dans le film. C’est par cette omission que BiBi trouve le documentaire de Jean-Robert Viallet faiblard. La femme d’Imad Lahoud (ils se marient en 91 – retenez l’année) a en effet fait l’ENA (of course). Elle se dirige vers une carrière à l’Inspection des Finances… pendant que le cher Imad monte l’Opération Volter (faillite en 2000) qui l’amènera à faire 108 jours de prison. Madame «Super Nanny» (surnom donné par le Nouvel Obs ) a des amis haut-placés : François Pérol, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Pierre Philippe (mari de NKM, un ancien d’EADS), Douste-Blazy (pour qui elle travaillera). Mais n’allons pas trop vite en besogne.

Des questions-BiBi très anciennes.

Relisez ce passage-BiBi de novembre 2010 :

«Peut-être que les Lecteurs du Blog vont aider BiBi à comprendre ces correspondances «incroyables» ? «En 2001, Florian Bourges, jeune informaticien enquête dans le même cabinet sur Clearstream la Chambre de Compensation après la parution de Révélations de Denis Robert/ En 2005, Anne-Gabrielle Heilbronner est au cabinet Woerth promu Secrétaire d’Etat / Anne-Gabrielle est la femme d’Imad Lahoud/ De Villepin est l’empêcheur de tourner en rond pour l’élection 2007/ Edouard S., banquier de l’UMP, « décède » le 28 février 2005/ Imad Lahoud déjeune 15 fois avec François Pérol grand ami de Sarkozy/ Imad dîne avec Eric Woerth le 5 mai 2005/ L’Affaire Clearstream 2 éclate/ Novembre 2010 : c’est via Clearstream que – peut-être – a navigué le bateau des rétro-commissions. Quelqu’un pour mettre tout ça en ordre ?»

(A suivre)…   _________________________________________________

(1) Pour visionner le 1er numéro de « Manipulations » cliquez ici… et pour la suite et fin du billet (part II), c’est ici…