Tag: Bruno Jeudy

Petites notes autour de Trump, de Macron et de Bakchich.

macron-trump

Il ne faut pas se laisser aller. Parce qu’entre l’élection de Trump, les 5 millions dans les valises posées aux pieds de Sarkozy et de Guéant, la virginité de Macron (homme nouveau mais ex-banquier énarque), on pourrait avoir des haut-le-coeur, aller prier le Bon Dieu pour qu’il fasse un geste, rappeler aux Communistes que Joseph Vissarionovitch Djougachvili est mort mais que l’ex-Boss Robert Hue est toujours vivant. On pourrait mais on fera tout pour éviter ces aigreurs intestinales à répétition.

D’où ces mécanismes de défense tout en ricanements, d’où ces trois petites notes (Trump/Macron/Bakchich) toutes en finesses.

*

Paris-Match, Laurent Ruquier et Twitter.

les-couples-pm

Quelle excitation à ouvrir Paris-Match ! Surtout lorsqu’on sait que Bruno Jeudy qui sillonne les écrans, les radios, les journaux en est le rédacteur en Chef, version Lagardère. Un sarkozyste pur jus. Je suis donc allé voir les rubriques qu’il autorise à la publication. Et croyez-moi, c’est un délice.

Hebdos à la petite semaine (1).

weeklies_logo

Bonnes vieilles habitudes. Reprendre les journaux-papiers de la dernière quinzaine. Les lire jusqu’au moindre détail. En dégager la substantifique moelle.

Pour ce billet-ci, j’ai laissé de côté les canards laquais au quotidien et me suis attardé sur les Hebdomadaires à la petite semaine : M Monde Magazine, l’Obs, Paris-Match, les Inrocks, le Figaro Magazine, l’Express.

Photos poético-politiques et légendaires légendes.

bibi-twitterbibi-twitterbibi-twitter

Mois d’août. Mois où théoriquement les désirs s’émoustillent, où les corps se laissent aller en se dorant au soleil. Mais pour d’autres, l’été reste synonyme de dureté, d’impitoyable dureté. Migrants, sans domicile, familles en deuil, noyés en Méditerranée, civils terrassés par les bombes ne connaîtront pas cette douceur.

Dans cet intervalle estival, me voilà au milieu du Monde, compilant dérisoirement des photos tirées du Net avec des clichés-BiBi mis en ligne sur Twitter (compte @pensezbibi), leur ajoutant légendes ou simples titres.

1500 billets et après ?

NNNNNNNNNNNNNNNNNn

On a écrit à BiBi pour son billet 1500.

      « Cher BiBi,

Huit années, 1500 bibillets derrière toi. OK, mais c’est quoi le sens de tout ça ? Le bilan ? Ce que tu as fait ? Tu n’as fait jusqu’ici que dénoncer, trouver les petits défauts de la Grande Cuirasse et tu t’en contentes, hein ? Content de tirer à bout portant sur les Médiacrates, ces faquins de l’Info qui servent les Puissants, à leur tomber dessus à bras raccourcis, d’accord, c’est entendu, mais toi, tu fais quoi d’autre pour améliorer le Quotidien, apporter un peu de bonheur autour de toi ? Tu enfiles tes perles, facile, tu écris ton mille cinq centième billet, toujours facile, toujours à vouloir impressionner ton monde, OK, OK, tu les as amassés ces bibillets, tu t’en glorifies mais pour en faire quoi maintenant ?

*