Tag Archives: Arte

Quand BiBi picore dans la «Grande» Presse…

revue-de-presse

Je me suis remis à tourner les pages des quotidiens, à lire en détail les articles de nos Chiens de Garde médiatiques, à dépecer le moindre des propos de nos Commères de l’Info. A feuilleter ces canards-laquais, reste toujours ce toucher désagréable au contact du papier et de son encre. Et souvent, très souvent, persistantes, des aigreurs intestinales à mes lectures.

Faut dire qu’à lire Le Monde, Le Figaro, Libération, je dois reconnaître que mes amis ont raison : je me fais du mal. Mais ne le répétez pas : il y a de la jouissance à se faire du mal et à… en rendre compte.

RAGE, AMOURS ET ACCABLEMENTS.

Accablement

Rage, Amour et Accablements : tout tourne autour de ces trois pôles. On réservera la rage contre ces grands Capitaines d’Industrie (cette fois Gérard Mestrallet, PDG de GDF-Suez), l’Amour  pour ce cinéaste qu’est Kaurismaki et l’accablement (teinté d’espoir) pour Jean-Luc Mélenchon.

La Folle Quinzaine de Bernard-Henri Lévy.

BHL-11

BiBi a suivi à la trace les aventures du Grand Philosophe. Il rappellera ici ses déplacements en tenue kaki dans le Golan auprès de l’armée israélienne, son impeccable smoking auprès des combattants libyens, ses chemises blanches sur les écrans TV, sa toque de cuisinier chez l’ami Arnaud Lagardère du JDD et de Paris-Match. Comme à chaque publication (ou événement – voir billet sur le Café Flore), notre philosophe et son équipe publicitaire ont squatté les télés, radios publiques et privées pour une opération publicitaire jamais remise en question.

En effet, la multiplication de cette présence totalitaire ne semble déranger personne dans le microcosme qui allie politiques et «intellectuels» médiatiques. Déjà en 2007, Acrimed nous faisait un relevé ô combien instructif sur la puissance des réseaux BHL. (Lire le billet ici ). Suivant l’exemple du site d’Infos, j’ai refait l’itinéraire médiatique de Bernard-Henri Lévy durant cette première quinzaine de septembre 2014.

Les lunettes noires de Jean-Pierre Léaud.

Les lunettes de Jean-Pierre Léaud

Ce lundi sur Arte, on passait le grand film de Jean Eustache («La Maman et la Putain»). Je l’avais déjà enregistré en VHS  lors d’un dernier et lointain passage à la télévision. Ce qu’il y a de fort dans la re-vision d’un film qu’on a aimé c’est le trouble vers lequel il nous renvoie, trouble différent aux différents âges auxquels on le voit. Trouble d’adolescent en 1972 à l’Olympic-Entrepôt, troubles d’adultes plus tard. Et hier soir encore.

C’est évidement le privilège des films singuliers que d’être pluriel, que de se démultiplier, que de nous remuer ainsi et autant de fois. Pluralité et bouleversements inattendus de nos regards qui confirment la phrase rimbaldienne : «Je est un autre».

Rencontres et dialogues éphémères sur Twitter.

Ainsi vont les dialogues sur Twitter. Je croise des gens, de drôles de gens, des gens moins drôles, des accros aux Gazouillis, des intérimaires et des CDI. Résumé des rencontres éphémères (et durables).