Archives: septembre 2012

Lectures croisées.

*

Les grands livres nous révèlent des choses que nous n’avions pas prévues, nous révèlent des choses de nous-mêmes et de notre rapport au Monde. Ils font lien avec le Réel indéchiffrable, ils y tracent des pistes, ils y dessinent des portes de sortie et – plus rarement – des arcs de triomphe et des arcs-en-ciel. Outre la relecture de Georges Haldas, je viens d’achever, dans un même temps, un livre d’entretien avec John Berger.

Les Flèches de BiBi (Le retour).

En ce premier jour d’automne, c’est un BiBi nostalgique et déterminé qui ressort son arsenal à l’assaut des Puissants. Sur la cible : Jean-Pierre Raffarin, Charb, Bernard Arnault, Albert Frère. Que du gros poisson !

Et n’oubliez pas qu’avant d’éteindre votre ordinateur, vous pouvez (vous devez) donner votre voix à BiBi qui se présente aux… Golden Blog Awards 2012. Pour le soutenir, c’est ici ! 🙂

Le Voyage, la Chair et le Verbe.

Trois petits textes re-tombés sous les yeux de BiBi. Le Voyage démarre Rue Roland Barthes dans le 12ième arrondissement parisien, atterrit à Prague et finit chez le Camarade Franz Kafka bien accro à sa meuf Felice Bauer.

AH, LES BELLES VACANCES !

C’est souvent au cours de l’été que les différences de classe s’exacerbent. Il y a ceux qui partent en vacances et il y a ceux qui restent. Le Front Populaire avait abrégé les vacances des 200 familles d’Aristocrates pour leur imposer les Congés payés. Mais tout cela est depuis longtemps révolu. Les Riches en reprennent à leurs aises et en oublient même leurs promesses (publicitaires). Pas encore parti (pour Cuba), BiBi a planché sur les Vacances du petit et du grand Monde.

N’oublie pas ces chiffres, François ! [Hollande]

*

La pauvreté est révoltante. Que des enfants, des adultes soient privés de nourritures terrestres, privés d’accès à toute forme de culture, voilà qui fait honte et appelle –  ici et maintenant – à un peu plus de justice. Dans ce Monde brutal où un Tapie peut voguer sur un yacht de 4 millions d’euros, où les licenciements se succèdent, les Socialistes doivent assumer leurs responsabilités et ne pas faire les mollassons devant les pillages  de ce Capitalisme délirant.

Car à l’inquiétude des français devant leurs conditions matérielles difficiles, s’ajoutera l’inquiétude-BiBi de voir le retour Puissance 1000 du Roi Copé et de la Reine Marine.