Embruns… (pour Béatrice)

Océan déchainé

  Moi si ému
  Sous les vents
  Moi si mouvant
  Sur les sables
  Comme je m’étire sur tes lignes
  Et m’échoue sur tes blancs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *