Sarkozy, Lagardère, l’éditorial de Bruno Jeudy et la Une du JDD.

JDD

Souvenez-vous : nous étions peu après l’arrivée de au pouvoir. L’équipe de rédaction du n’avait pas hésité à titrer «Sarkozy, Maître du Monde». Hé bien, voilà que , le frère, nous remet ça avec sa compagnie de supporters sarkozystes. On citera ici l’inégalable et le caporal aux ordres . , ce journaleux qui truste les micros des radios (chez à France Inter), et monopolise les écrans des télévisions (voir photos et mon billet sur l’importance stratégique de cet Expert) nous pond un éditorial dans lequel il (nous) remet le couvert sarkozyste avec la Une de son canard-laquais («Son plan pour revenir»), suivant en cela le Figaro de Dassault qui met en titre la parole du Maître : «Il faut tout changer».

*

Jeudy-

Voilà donc l’Opération médiatique d’envergure lancée, voilà les grandes forces libérales qui misent sur ce «nouveau Sarkozy». Déjà la photo nous en dit long. Le bonhomme est serein, amical. Il nous salue, veste gris-noir, cravate idem. Serein et sérieux : sa barbe naissante laisse deviner qu’il travaille beaucoup. Et beaucoup pour la future France. Parce que le passé, pas question d’y revenir : notre journaleux Bruno Jeudy le passe à la trappe.

Examinons l’éditorial : aucune casserole de notre «futur» président n’y est évoquée. Nicolas Sarkozy au centre de la tourmente  ? Vous n’y pensez pas. Au JDD, on ne rapporte pas les ragots. Quand l’affaire est évoquée (une seule fois), c’est subtilement dans un rapport d’extériorité à l’ex-Président :

Extériorité

 Même chose pour Laurent Valdiguié dans son billet des pages 2 et 3 sur cette même affaire Bygmalion. Le journaleux se garde bien d’associer le nom de Sarkozy à «comptes de campagne 2012».Il n’évoquera Sarkozy qu’une seule fois, de la même manière que celle de son Chef en parlant de «l’entourage de Sarkozy». Voilà donc le bataillon Lagardère bien lancé. Les Boys de Lagardère font feu de tout bois. Ils ne vont prendre aucune précaution pour aider Nicolas dans sa bataille. «Condamné à un retour prématuré», l’ex-Président va recevoir le soutien inconditionnel des Lagardère’s Boys. Merci Arnaud !

Première phrase de la bataille : «Nicolas Sarkozy va avancer». Intrépide, nouveau, fringant Général en Chef alors que la France moribonde, commandée par un soldat deuxième classe, recule. Voilà le stratège qui s’avance en forçant l’admiration de (presque) tous, vous dis-je. Fin stratège, homme fort. Et qui va l’aider, qui va suivre ce Guide (Duce en italien) dans cette bataille décisive, celle du retour ? Les journaleux du JDD bien entendu, toujours aux avant-postes puisque «Nicolas Sarkozy va entretenir le suspense tout l’été». L’infanterie médiatique du frère Lagardère s’affiche sans vergogne (dans ces canards-laquais, on appelle cela des positions objectives) et prend place dans la bataille en pensant sans discussion que les lecteurs (la France toute entière) va être intéressée par ce suspense.

Mais «suspense», il n’y a pas pour notre Bruno Jeudy car «les maréchaux» puis les «grognards de l’armée des sarkozystes» vont se mobiliser. Dans cette armée, placez SVP Bruno Jeudy comme Clairon. Et que claironne t-il avec un aplomb digne d’un journaliste prudent et mesuré ? «La bataille est imperdable» im-per-da-ble, «Le temps est venu de rompre le silence». Avec, bien entendu, Bruno Jeudy comme incomparable porte-voix des Médias.

Mais le plus incroyable, c’est dans un petit détail qu’il faut aller le chercher. Voyez ce morceau de bravoure :

JUGES

 Puisque c’est la guerre, on s’attend bien entendu qu’il y ait des adversaires. Et ici, pas de contestation, le Boy de Lagardère cite «la gauche». Mais il rajoute… les juges. Vous avez bien lu ? «Les juges» ! Les juges veulent «éliminer» Sarkozy. Pas rien, ce verbe. Pas rien cette désignation de juges qui ne rendent pas la Justice, s’acharnant sur un bouc émissaire, pas rien, non, cette honteuse prise de position. Voilà Sarkozy placé en victime et de victime (injustifiée), il a grandement raison de riposter – non pour démontrer son innocence – non, non et non mais pour organiser son retour. Et d’homme tout neuf, il est prêt. D’ailleurs, n’a t-il pas fini de suivre sa Carla ( femme enfin à maturité, très moderne, très cuir) qui «donnait le dernier concert de sa tournée»? C’est qu’aux yeux de Bruno Jeudy (auteur d’un livre qui fera date sur les femmes du Président), il ne faut pas la perdre de vue  (en photo ci-contre, page 2). C’est que la guerre a besoin de soldats et de femmes(s) à l’arrière. Finie la bagatelle et le repos du Guerrier ! En avant, hop, hop, en avant Marche !

Carla

Et pour terminer, relevons la conclusion de l’éditorial (qui fait aussi le titre) :

CONCLUSION

 Ainsi va-t-on vers la théorie nouvelle formule du «glaive et du bouclier». Sarkozy cherchant à utiliser l’UMP comme bouclier et le JDD et les Boys de Lagardère sortant le glaive pour nous faire oublier les Berezina d’antan.

4 Responses to Sarkozy, Lagardère, l’éditorial de Bruno Jeudy et la Une du JDD.

  1. Bruno Verdeaux dit :

    Bouche bée :0

  2. Un partageux dit :

    Ces impatients… On imagine qu’un conseiller pas trop con suggèrerait plutôt d’attendre tranquillement l’usure hollandaise pour cueillir un fruit mûr.

  3. Morane DURANTON dit :

    franchement indécents…leur vergogne est sans limite…la pire des crainte est qu’ils arrivent à convaincre…une partie de la masse, qui reste sans réaction devant toutes ces mascarades…on a beau faire des efforts…alerter des mensonges de ces journaleux…les réactions ne sont pas molles, elles sont inexistantes…à moins que, et c’est mon espoir, une graine jetée puisse germer….

  4. BiBi dit :

    @Morane
    Pas sans limite puisqu’ils…. recommencent tous les dimanches (et autres jours de la semaine). C’est bien la preuve que ça ne leur suffit pas pour asseoir complètement leur domination.

    Hé, hé, il y a les bibis qui affûtent les armes dans leurs coins et qui n’ont peur de rien.

    Voir la Catégorie ici même « Lagardère et le JDD » :-)))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *