Edouard Philippe, Médias soumis et France Insoumise.

Je ne sais pas vous mais, moi, écoutant le nom du Premier Ministre, , j’ai été renvoyé illico à ces deux fieffés conservateurs que furent (Edouard) Balladur et Louis-(Philippe). Et je suis sûr que ce sera difficile de me débarrasser de cette association.

Donc un Premier Ministre de droite, juppéiste. Et les Chiens de Garde ( de France-Inter à Challenges) nous crient à la Nouveauté, à la fin des clivages Gauche-Droite (dans la continuité de la «fin des idéologies»), à la décomposition de la Droite, à la décomposition de la Gauche. Décomposition de la Gauche ? Non, du PS. C’est que pour ces Médias, cette symétrie droite-gauche est bien arrangeante car elle leur dispense de parler des 7 millions de votants pour la . Sept millions de votants qui, eux, ne sont pas du tout décomposés.

Pour se rendre compte de l’énorme Propagande libérale, pour avoir une petite idée de cette inculcation quotidienne de la Pensée Unique, rien de mieux que de feuilleter la presse… Voilà que, chez une des mes cousines, je suis tombé sur un Paris Match (celui du 20-26 avril. Couverture Evelyne Dhéliat).

*

Entrons dans les détails.

  .   Marie-Pierre Gröndahl, en page économie. Sans sourciller, elle classe Mélenchon en «candidat de l’extrême gauche».

  .   Dominique Ferrugia : «Je ne regrette pas mon vote [Sarkozy] de l’époque. Je garde beaucoup de sympathie pour lui». Finalement, Dominique Ferrugia, c’est vraiment un Nul très nul.

  .   Présentation de , soutien financier d’En Marche. Le Monsieur est diplômé Science-Po et de HEC. A raté l’ENA avant d’intégrer le think-tank de DSK («A gauche en Europe»). Fils de notaire et d’avocat (bonne bourgeoisie provinciale), il est fier de ne pas être de… «la grande bourgeoisie parisienne». Acharné au travail («On a gagné nos galons par le travail»), il voudra faire bosser les autres au-delà des 35 voire 40 heures. Il a navigué en girouette : dans le privé, puis dans le public, puis dans le privé, puis dans le public. Il refuse «le dénigrement et les tweets assassins». Un gentil garçon, quoi.

  .   On ne présente plus , viré du JDD par Sarkozy parce que trop filloniste. Le bonhomme avait vite retrouvé du boulot en rédac’Chef au de son ami Lagardère. Sur la Présidentielle, le chien de garde n’en démord pas. Plus groupie de Fillon, tu ne trouves pas : «Entre déni et résilience, le Sarthois va faire preuve d’une force incroyable et résister aux assauts».

  .   François Léotard (oui, il est toujours vivant. Si vivant qu’il publie un livre avec une page de pub dans ce Paris-Match). Son concept-clé : «Populisme droite-gauche». Quant au scandale Karachi et ses 11 morts, aucun doute, il a du tout oublier.

Finalement ces pages de l’hebdo ne me serviront même pas à envelopper les sardines que m’a offert ma chère cousine. Ce serait évidemment une insulte aux sardines.

*

Donc Edouard Philippe.

On ne met pas longtemps à comprendre qui il est. Une minute de parlotte et voilà à quoi tu dois t’attendre. De la souffrance sociale. De la sueur et des larmes. 40, 42, 45 heures au boulot t’attendent. Tu as le bonheur de travailler, hein, mais écoute-le bien.


*

Donc, nos Médias.

Ou plutôt leurs absences. Ici, c’est Nicolas Grégoire qui a osé parler des petits arrangements de François . Celui-ci a apporté toutes les preuves que le président du Modem est un aussi grand expert-en-emploi-fictif que François Fillon. Résultat ? Silence sur les ondes, (France Inter, RMC, Europe1,), blackout dans la presse (Libération, Le Canard Enchaîné), entrefilet à Mediapart. , vous le connaissez, n’est-ce pas ? C’est simple : c’est un soutien Macron. Voilà toute l’explication du motus et bouche cousue.

*

or not .

Benjamin Netanyahu avait déjà un surnom : «BiBi». Voilà que j’apprends que Madame Brigitte Macron porte le même. On imagine le couple Manu-Brigitte : «Mon doudou, tu sais, ce soir, je suis chez Bernard et sa fille Delph’, ils vont me présenter la nouvelle collection des sacs Vuitton». «Mon BiBi, tu les remercieras pour leur soutien». Inutile de rappeler à tous les bibis, assidus de ce blog, que ni Benjamin Netanyahu, ni Brigitte Macron ne font partie de ma famille.

*

Donc, la France Insoumise.

On aura noté que, durant cette campagne Présidentielle, les médias ont – comme jamais – pilonné, insulté, ignoré, déformé les 7 millions de la France Insoumise. Stratégie aisément compréhensible quand on sait comment est organisé le champ du journalisme (avec recrutement, filtres, soumissions, auto-censures, prééminence des éditocrates etc). Mais là, la Propaganda-Macron a atteint un degré inouï, jamais vu, jamais entendu, avec, comme principe solidaire, un silence sur les 7 millions de votants pour la France Insoumise. Avec – refrain connu, contorsion démultipliée – Mélenchon = Le Pen.

*

Donc, la France Insoumise (2).

On appuiera et suivra la grande randonnée de Vincent et de son ânesse Jasmine dans la (Allier). Tout le long de son parcours (départ le 18 mai ; arrivée le 3 juin), Vincent conduira Jasmine, programme de la France Insoumise dans ses ballots. Il ira à la rencontre des habitants de cette zone rurale, à l’instar de RL Stevenson (et de son âne Modestine), l’auteur de L’Île au Trésor (qui écrivit son périple dans les Cévennes en 1878).

Habitants de , , Billezois (18/05) Saint-Prix (19/05) Arfeuilles (20/05) etc, faites-lui bon accueil. Ici ou sur le compte @pensezbibi, BiBi vous donnera régulièrement des nouvelles de cette expédition. Une magnifique façon de faire du politique, non ?

2 Responses to Edouard Philippe, Médias soumis et France Insoumise.

  1. Robert Spire dit :

    Des journalistes ont déjà commis le lapsus: Édouard Philippot…:-)

  2. BiBi dit :

    🙂 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *