Blogueurs et nouvelles polémiques.

Lâchant quelque peu Twitter et absent de lectures bloguesques en cette période estivale, je me suis remis récemment à lire à nouveau les blogs politiques. Attiré par une «polémique» entre CSP et Jegoun, je suis allé voir de quoi il en retournait.

Avant l’élection de Hollande, l’anti-sarkozysme primaire, secondaire, tertiaire a pu donner l’illusion que Tout-le-Monde, il était à gauche-toute, que Tout-le-Monde, il était sur la même ligne (politique) de départ et d’arrivée. Bref, le Monde des Blogs était joyeux (c’était le bon vieux temps) et semblait tirer dans la même direction. Pour rappel, la ligne de démarcation-BiBi n’a jamais caché ses désaccords (relire mes deux billets de 2008 et celui épinglant le socialiste Romain Blachier). Mais aujourd’hui, après lectures et regards sur les «polémiques», les lignes se troublent, se défont et les territoires se scindent, se recomposent. Voilà de quoi mettre au travail le Citoyen-bloggeur qui voudrait réfléchir politiquement sur la blogosphère.

Le politique de Jegoun est donc toujours vivant, s’attirant des inimitiés (celles – normale – de CSP, celle – plus surprenante – de VogelSong). Rappel : classé en haut de l’affiche depuis l’invention du Hit-Parade E-Buzzing, Partageons Mon avis reste un leader pharaonique du Classement des Blogs, il a tenu la première place pendant des siècles, il est en août 2012 quatrième blog français, second aux blogs politiques au classement e-buzzing. (Ne pas y voir de flatterie, juste un constat incontesté).

Le blogueur continue donc d’écrire. Il écrit pour «se faire plaisir», il s’amuse, il prend la vie et son «écriture» à la légère («En fait, quand j’appuie sur cette touche «publier», je tourne la page. Je passe à autre chose»). Tout ou presque chez lui est amusant. Pourquoi pas ? Il est ainsi loin de tout ce qui fait l’ordinaire inavoué de l’humain blogueur (BiBi compris) : la vanité, l’orgueil, la prise de tête, le nombre de lecteurs, la colère, la rage, la jalousie, la méchante humeur, le copinage (peu interrogé), la fureur, la pusillanimité, l’angélisme, les traits infantiles, les critiques qui blessent, la tenue à distance de tout Surmoi, la pseudo-indépendance d’esprit etc. En passant, on apprend que le Blogueur – socialiste non encarté – se rend à l’Université d’été de La Rochelle (invité?) mais c’est surtout pour y «rigoler avec les copains, un peu pour savourer l’ambiance décontractée et, si l’occasion se présente, écouter les discours de ces braves gens à la tribune…». Pour un peu, il inviterait BiBi à boire une bière.

Il n’a jamais «l’impression de soumettre sa copie à un rédacteur en chef… ou à un professeur de philosophie, de français, d’économie, … qui aura la lourde tâche de le noter».Mais toujours il cite son ami, professeur de belles-lettres, Didier Goux, une de ses Idoles qui carbure au désespoir de Droite extrême (ajoutez-y d’écrivain raté) et à la rancœur islamophobe, pote de blogroll à la Petite Virgule (qu’on conteste mais qui fascine) sans se douter que le Didier reste son Mentor littéraire et politique permanent (si non, pourquoi en faire régulièrement la promo ?)

Dans son dernier billet qui se veut réponse à un… twitt ironique de CSP, notre blogueur rappelle toujours sa modestie («Je ne suis qu’un blogueur, un membre d’un réseau social qui papote avec des copains»). C’est vrai, pourquoi aller lui chercher noise puisqu’il est un «blogueur comme environ 400 000 autres lascars en France». Voyez, nous dit-il, je suis comme tous ces 400.000 autres. Ni meilleur, ni pire. Jolie façon de gommer la place qu’il occupe et jolie façon de désamorcer ainsi les critiques qui pourraient tomber du ciel de la blogosphère.  Tout ça ne l’empêche d’ailleurs pas de le voir, poil hérissé, dès qu’on lui rappelle sa position proche du Maillot Jaune au Tour de France des blogs. Craindrait-il qu’on lui remette le nez sur les si nombreuses insultes qu’il distille et a distillées ? (J’ai encore son «andouille» sur l’estomac).

Dès lors, il prévient ses contradicteurs en conclusion : «Je ne suis pas un écrivain. Je ne suis même pas un éditorialiste refoulé. Les gens, revenez sur terre». Il faudrait donc re-ve-nir-sur-terre, abandonner les divagations aériennes, ces échanges contradictoires qui font la démocratie, ces dialogues de guerre des étoiles, il faudrait s’interdire tout propos polémique (ils ne servent à rien) ? Remarquons que «tout là-haut dans le ciel» est aussi bien un siège céleste que celui du cerveau humain, de la Pensée. Et dans ce «Revenez sur terre», est particulièrement visée pour BiBi-interprète, la tête de l’intello.

Aussi, je conclurais (en me trompant ?) : derrière cette hargne envers les blogueurs s’appliquant à faire de la «littérature» (ici synonyme de foutaises et dont – je suppose – la lecture serait une perte de temps), je hume un parfum d’anti-intellectualisme sur lequel notre Blogueur de Bicêtre ferait bien de faire attention car l’histoire de ce thème peut nous renvoyer très très très loin en arrière.

17 Responses to Blogueurs et nouvelles polémiques.

  1. Nicolas dit :

    Tiens ! On parle de moi !

    Je crois que tu as compris mon billet de travers (probablement de ma faute… à moins que tu ne sois gonflé d’a priori…) : il n’y a aucun parfum d’anti-intellectualisme dans mes propos. J’apprécie les blogs bien écrits. Il y a juste que je ne revendique absolument de bien écrire et je pense que la plupart des blogueurs sont comme moi. Je n’aime donc pas le ton méprisant de certains et la manière de juger les capacités littéraires des blogueurs, notamment dans Twitter.

    Je pense que certains oublient que la plupart des blogs sont strictement personnels et ne se revendiquent pas comme étant des tribunes.

    Deux précisions :

    1. Didier Goux est mon ami et je n’ai pas à justifier de mes amitiés quitte à être condamné au goulag par je ne sais quel tribunal populaire que tu te feras un plaisir de diriger.

    2. Le classement de mon blog est expliqué par des raisons bien précises que je t’invite à étudier froidement à l’occasion. Contrairement à ce que tu sembles penser, je n’oublie pas la place privilégiée de mon blog et ce qui fait que je suis l’éternel number one (même si la première place m’a été prise il y a bientôt un an, d’abord par Gauche de Combat si ma mémoire est bonne). Mais je vois ça avec les raisons en question, pas en me prenant pour un analyste politique particulièrement doué…

    Je pourrais répondre point par point à chacune de tes phrases mais une seule m’intéresse : « Et dans ce «Revenez sur terre», est particulièrement visée pour BiBi-interprète, la tête de l’intello. »

    C’est faux. C’est presque le contraire… (j’ai bien dit « presque »). Je ne revendique pas la place d’un intello, je la leur laisse, j’ai trop de respect pour eux (enfin, pour certains…).

  2. BiBi dit :

    @jgoun

    Je ne vais pas discuter de tout ce qui nous sépare, la lecture de tes billets et des miens suffit.

    Eh bien tant mieux que tu ne revendiques pas d’être dans le giron des anti-intellectuels. Et aussi – tant que j’y suis – tant mieux que tu n’aies même pas une autre « andouille » à me mettre sous la dent.

    Trois divergences pourtant :

    1. Les blogs ne sont pas « strictement personnels ». Si les billets de celui/celle qui écrit le sont (et bibi veut dire « singulier » donc « personnel »), l’exposition au Net et la mise en ligne sur le réseau corrigent cette idée fausse d’absolue indépendance.
    On a beau dire,  » les billets, les tweets etc n’engagent que moi », ce n’est pas tout à fait juste car la réception de ces billets (ou tweets) engagent son propre rapport à l’Autre ( ici l’Autre, c’est la Terre entière branchée sur le Net)

    2. Je ne critique pas ta position dans le Hit-Parade. Et je vais te surprendre : je prends acte de ce E-Buzzing (moi même y étant et y restant). Ce que je regrette, c’est que personne ne tente d’analyser la puissance de cet Organisme d’évaluation et ne le critique.

    La critique pourrait mettre en lien ce Hit-Parade (qui classe et catégorise) avec l’Idée dominante, envahissante, néo-libérale de l’Evaluation.

    Cette évaluation a un sens politique et éthique, elle concerne aujourd’hui tous les individus et « tout » des individus (conduites, résultats, motivations intimes). Elle touche aussi le Territoire des blogs ( plus de 400.000, ce n’est pas comme l’écrit Seb Musset « n’importe quoi »). C’est simple : pour ma part, j’ai du mal à supporter que dans la Société néo-libérale, chacun doit se soumettre à la force de ce Contrôle.
    Aussi éclairer ce mécanisme où l’on est pris ( E-buzzing pour ce qui nous concerne) c’est faire oeuvre de salubrité publique. Tu vois comme la question qui m’habite n’est pas focalisée sur toi comme ex-numéro Un, mais elle se pose autrement et de façon plus générale.

    3. Que DG soit ton ami… oui, rien à redire mais – cela rejoint le 1 – c’est ton ami sur le Net, en blogroll, et ça, ce n’est pas du tout, du tout pareil.
    Autant je n’ai absolument rien à dire sur ta vie privée, rien à dire sur les commentaires de lui que tu mets en ligne, autant j’ai ce droit légitime de te critiquer sans concession et de t’interroger sans complaisance sur la place que tu lui fais dans ta blogroll.
    C’est un type qui défend des positions de Droite extrême, islamophobe à vomir ( hélas – cela ne t’excuse pas pour moi – tu n’es pas le seul bloggeur à ouvrir tes portes sur le Net à ce genre de fantoches). Voila, je t’en ai dit beaucoup avant de poser le 4.

    4. Merci pour ta réponse.

  3. Nicolas dit :

    Bibi,

    Merci pour cette longue réponse. Je n’ai que le clavier de mon iPhone pour répondre.

    Ebuzzing est une société commerciale qui a besoin de ce classement pour justifier des tarifs à des annonceurs (je résume). On n’a pas besoin de le voir autrement. Si tu évites les machins commerciaux par rejet du libéralisme, la vie ne doit pas être facile tous les jours.

    Didier Goux n’est pas plus islamohobe que je ne suis anti catho.

  4. J’espérais aujourd’hui, avoir le plaisir de lire un post, comme vous en avez si bien le secret, plein de bon sens,empreint de poésie…
    Eh bien, je suis assez étonnée de constater que les blogs servent aussi à des règlements de compte cinglants!
    Quel succès ce Didier Goux! Un homme plein de qualités, sexiste, un esprit brillant et j’en passe…Mais bon, sarcasme mis à part… Au plaisir de vous lire, une prochaine fois!

  5. BiBi dit :

    @Femme indignée

    Je suis désolé de vous avoir fait perdre une partie de vos illusions sur les blogs (inclus le mien).

    « Règlements de compte cinglants » écrivez-vous. Je prends « cinglant » mais réfute complètement « Règlement de compte ».

    Celui dont vous parlez est dans cette mouvance que tout mon « bon sens » , « ma poésie » et mon indignation combattent. Dans mon blog et ailleurs.

    Au plaisir de vous revoir ici très bientôt.

  6. Rosa L. dit :

    tiens, on a un point en commun, alors, mais comme j’aime bien Nicolas, je laisse ses amitiés de côté.
    C’est son choix et définitivement pas le mien mais je le respecte.
    Notez que c’est lui le Gouxteux suprême qui a déclenché les hostilités.
    Je découvre donc votre blog avec plaisir, en espérant de lire des billets pertinents

  7. BiBi dit :

    @Rosa L.

    Rosa L ? Vous venez du Luxembourg ? (Humour-BiBi).

    Pour les billets pertinents (ou non) n’attendez pas : j’en suis à 1203 billets sur 4 ans de blog. Vous avez donc le choix de lectures.
    Sur la position de JGoun, je me répète : je fais une différence entre son choix d’amitiés privé (qui ne me regarde pas) et l’exposition médiatique dans sa blogroll (qui regarde bcp de monde – donc moi).
    Hélas, en ces temps de confusion où tout est amusement (où le « c’est pas grave » domine), il y a d’autres blogueurs pour faire mousser ce genre d’idéologues à la prose nauséabonde.
    Difficile de ne pas mettre mon grain de sel et de pas être en rogne car Jgoun est plutôt un type de « gauche » respectable (à ce que j’en lis).
    PS : je vois qu’en fait vous êtes « spartakiste » 🙂 et j’irai vous voir sur votre blog.

  8. Laetsgo dit :

    Ah ben voilà….je change d’avatar et v’la qu’une autre Rosa L. arrive (bon, c’est du copyleft donc quel plaisir 😉
    Je voulais faire un com hier mais j’ai zappé et entre temps que d’échanges ! J’aime bien Nico même si ns ne sommes pas du même bord (et il boit de la bière)….et j’aime bien Bibi parce qu’il écrit bien et que je partage pas mal de ses idées…
    Pour autant, je ne suis pas du tout le wikio (ou ebuzzing ou je sais quoi) donc cela m’indiffère. Nico a expliqué en long en large et en travers comment le machin fonctionne (des liens – ou des tweets ?- bordayl). Et il revendique de se servir de l’aspect technique du ranking pour être à cette place de number one (mais pas que, hein ! Il y a qd même du contenu !) Et c’est une société commerciale. J’avoue Bibi, que J’ai du mal à comprendre ce billet. Je suis perplexe.
    Quant à D. Goux, je ne partage absolument pas ses positions mais il a rendu un bel hommage à Lapecnaude sur Rumi. C’est un homme, (bon, un Homme avec la majuscule) comme un autre, avec des défauts mais certainement des qualités.
    Franchement, on se ferait chier dans un monde où tout le monde partagerait la même vision, non ?
    J’ai même des amis UMP, c’est dire! Et pourtant ce sont des gens charmants tant qu’on ne parle pas de politique….
    Brefle, je suis une bisounours en fait….;-)

  9. Laetsgo dit :

    PS : quant à l’exposition « médiatique » dans une blog roll….heu….c’est donner de l’importance à la blog roll en question. Et puis après tout, l’esprit critique, ça se forme ! Tu irais vraiment cliquer sur Voltaire ou un truc du genre après avoir jeté un coup d’oeil une fois ? (bon, ok , c’est pas une raison pour leur donner plus d’exposition mais bon….chacun ses choix !)

  10. Nicolas dit :

    Putain mais qu’est ce que viennent foutre des gonzesses dans notre conversation ? (smiley, hein).

  11. BiBi dit :

    @Laetsgo

    Bien entendu qu’il faut de tout pour faire un Monde. Je n’ai d’ailleurs même pas besoin de le dire : il y a déjà de tout dans le Monde. C’est ce qui rend passionnant de l’habiter.

    Seulement dans ce Monde-ci, il y a des gens qui défendent des positions qui m’insupportent et que je combats. Outre les insultes dont DG m’a abreuvées (il se vantait même de n’avoir jamais lu une seule ligne de moi), je trouve difficilement justifiable que de telles positions trouvent écho dans des blogs de Gauche ( surtout lorsqu’ils drainent un grand nombre de lecteurs).

    Je ne me situe que par rapport aux quelques billets insultants qu’il a prodigués. Je répète qu’il y a une différence entre avoir des amis dans le privé et l’exposition dans une Blogroll. Et libre à moi d’en faire la remarque. C’était le sens de mon point 3.

    Reste cette histoire ( plus importante que celle de DG) celle du e-buzzing. Je sais que trop que nous sommes dans une Société aux belles entreprises commerciales. Je bois du Coca, je me sers à Auchan, je bois de l’Evian etc. Qui peut les éviter ?

    Ce que je conteste (et tente d’analyser – sommairement je te l’accorde) – via cette Société commerciale qui vit sur l’évaluation – c’est justement cette tendance mortifère et néo-libérale à évaluer. Ben oui, je conteste ses classements, son sens, leur pseudo-scientificité, ses modes de calcul etc. Ni plus ni moins.

    Bibises à ma chère Bisounours.

  12. BiBi dit :

    @jgoun
    « Putain mais qu’est ce que viennent foutre des gonzesses dans notre conversation ? 🙂  »

    Je suppose que les petites soeurs viennent défendre le Grand Frère (à moins que ce ne soit les grandes soeurs qui viennent soutenir le petit frérot) ?

  13. Nicolas dit :

    Bon ! Rosa et Laetsgo, vous savez maintenant comment vous êtes considérées. Mes grandes sœurs.

  14. un empilement de liens divers à partir du blog coulisses de sarkofrance me ramène ici et ce billet me liant m’avait échappé

    Je vais d’abord redire ce que j’ai dit à l’époque, y compris dans le billet suivant mon blog
    -Pour ma part, j’ai mené des campagnes contre le régime Ben Ali alors qu’il était au pouvoir et fort et soutenu par tout le monde et que personne n’en parlait.J’ai y compris eu des soucis avec des officiels et associations tunisiennes proches des ben alistes.

    Il m’a échappé que tu aies été des nôtres à l’époque (ce qui est ton droit). Je ne parle pas du combat sur les blogs (je n’en avais pas à l’époque moi non plus en 2001) mais dans la vraie vie. Publier le billet d’un copain (qui n’est pas ben aliste) et qui donne son propre avis. A noter que ce billet apparait alors que le régime a chuté et, un copain qui s’inquiète de la suite n’est donc pas un soutien à quoi que ce soit.

    Surtout que, comme je le dis dans le billet suivant et comme tu le dis avec honnêteté dans ton billet en faisant un ajour ultérieur (après avoir expliqué sur twitter que moi qui ai milité contre lui j’étais ben aliste et que je partageais la position de mon ami qui, ben aliste ne l’est pas non plus mais qui était inquiet)ma position sur la Tunisie, du fait de mes combats, est différente et je pense pas différente ou peu de la tienne.

    Bref, c’est toujours agaçant, quand on a lutté pour une cause physiquement de voir se reprocher des trucs dans ce genre. Mais bon ce n’est pas la première ni la dernière fois que cela arrive et ça m’empêche pas de dormir.Juste c’est pas très juste.Mais nous sommes dans un monde injuste.

    Visiblement toi tu continues à ce sujet, c’est ton droit mais du coup je remet une petite mise au point.

    Pour revenir sur ton billet je suis globalement d’accord avec toi (si ce n’est peut-être que tu surestimes, peut-être la portée de nos blogs).
    Il est sûr que dés lors que nous engageons notre rapport à l’autre il y a une forme de responsabilité.

    Je rajouterais sans doute que quand on blogue sans pseudo, la chose devient alors encore plus complexe parce que les discussions, l’altérité etc…ramène souvent au background de la personne et rendent encore plus lointain le concept du « mes tweets, mes blogs, ma blogroll » n’engage à rien. c’est d’ailleurs parfois un vrai problème lorsque l’on blogue sur des sites de presses locales où l’attaque perso prend le pas sur les idées.

    Sur Goux: le bonhomme a des idées puantes, j’en suis bien d’accord.Mais il se situe dans un terrain sur lequel, à la limite, les lecteurs de blogs politiques sont assez matures pour faire le distingo.

  15. BiBi dit :

    @Romain Blachier

    Ton copain ne faisait pas que « s’inquiéter de la suite ». Je renvoie les lecteurs-internautes à mon billet et aux commentaires qui suivent.
    Je relis : « Contrairement à ce qu’on croit, la Tunisie [de BenAli] se démocratise »
    « Le président déchu Zine El Abidine Ben Ali est loin d’avoir un bilan catastrophique« . Faut-il continuer ?
    Rappel : cela a été écrit le 14 ou 15 janvier sur TON blog. Ce qui veut dire que Ton invité donnait des excuses au régime benaliste au moment même où des tunisiens se faisaient tuer.

    Je lui ai répondu en détail puisqu’il me semble que mon billet a été le plus long de mes 1200 billets.

    C’est bizarre cette « intimidation » à « où étais-tu pendant que je manifestais » ? Oui étrange que dans un dialogue (que je souhaite avec quiconque), on se réfugie sur le comportement personnel. Tu imagines : « Où étais-tu en 1936 ? En 1968 ? En 1995 ? etc ». On n’est pas loin d’amener le débat sur de faux rails. Ce que je fais me regarde et que je participe ou non à des manifestations n’entre pas dans la justesse ou non des convictions et des analyses.

    Là dessus – pour finir – je te signale que c’est toi qui a – le premier – engagé le débat sur ce terrain. Je ne t’ai absolument pas reproché de n’avoir rien fait.

    La seule critique que je portais SUR TOI ( le reste était un échange avec Sofian) portait sur ton acceptation de lui donner tribune à ce moment-là. Qu’on soit bien clair, tu es libre d’accepter qui que ce soit mais libre à moi de critiquer tes (ton) choix.

    Je remarque que tu es resté silencieux sur les démarches d’alors de DSK agenouillé devant le bon BenAli. N’étais-tu pas dans la mouvance Collomb-DSK en ces moments-là ? Peut-être devrais-tu plus t’interroger sur la position de cet homme d’envergure ( que tu soutenais) que sur l’absence de ce pauvre BiBi à ta (tes) Manifestation(s) ? Ici ma question n’est pas de l’ordre de l’intime (du privé) mais de l’apostrophe politique légitime puisque – je le répète – tu assumais alors publiquement ton soutien à DSK.

    Heureux de lire sur ta plume : « dés lors que nous engageons notre rapport à l’autre il y a une forme de responsabilité ». Tu as pris cette responsabilité d’ouvrir ton blog à Sofian. Et j’ai répondu.

    Pour finir : Nous sommes exactement dans le même sujet (« Etre responsable devant autrui en tant que bloggueur ») lorsqu’on choisit d’inclure et d’accueillir les vauriens de la Droite extrême sur sa blogroll (Je ne parle pas de toi. Certains se reconnaîtront). L’argument qui consiste à dire que le public fera le distingo évacue toute « forme de responsabilité », responsabilité que tu souhaites pourtant. Il est fort heureux que tes lecteurs – A LA LIMITE – soient « assez matures ».
    Mais avec ces gens-là, le débat n’existe pas.
    Et accepter des types aux « idées puantes » comme invités sur son blog me donne des nausées.
    Demandons par exemple aux familles de Norvégiens assassinés si Breivik (que ces mêmes sbires d’internautes excusent « littérairement ») avait la même conception que toi du débat et de la Démocratie.

    Mon billet de janvier 2011 : http://www.pensezbibi.com/categories/revue-de-presse/reponse-au-benaliste-sofian-invite-du-blog-de-romain-blachier-6345

    Merci pour ta visite.(J’ai corrigé tes parenthèses absentes).

  16. Bibi c’est important l’engagement perso, surtout quand tu reproches à quelqu’un quelque chose sur le sujet.

    Je suis depuis des années dans la démocratisation de la Tunisie, il me semble qu’à ce moment la toi qui n’y était pas était un peu gonflé (mais tu fais ce que tu veux) de faire de moi un collabo de la 25e heure.Je pense quand même que ce qu’on fait réellement a plus d’intérèt que de s’accuser sur des blogs. On peut détourner le sujet dans tous les sens (par exemple la médaille de DSK-au passage je suis en politque sur des idées, pas sur des personnes-, qui est de l’ordre du publio et remise au titre de la banque mondiale )mais c’est important. La politique c’est d’abord des actes. Et c’est bien sûr pourt cela que je lance la chose sur ce terrain, je l’assume. Après que nos idées personnelles (et je dis bien personnelles puisque nous parlons toi et moi et pas collomb, dsk ou tartempion et moi)divergent oui. Mais il faut assumer que c’est un débat d’idée pas une attaque perso et aussi une manière différente de voir l’engagement de façon ou pas concréte.

    Lorsque j’invite Sofian, qui n’est pas Ben Aliste (eh oui mais tu n’est pas obligé de me croire), il n’y a plus de Ben Ali. On est pas contrairement à ce que tu dis dans le moment où il y a encore le pouvoir. Dans le cas de figure je serais bien mal inspiré et maso de m’être pris des coups à plusieurs reprises (pas des tweets hein, des vrais coups) pour ensuite, une fois le tyran éliminé, prendre sa défense…

    Mais bon j’admet tout à fait ton paralléle entre les deux affaires.Je suis juste un peu surpris de ce bloquage sur la longue durée sur le sujet de ta part.Mais c’est ton droit.Bon billet en tous cas et merci pour les parenthéses. Et bonne écriture je repasserais plus souvent si tu l’acceptes.

    Cordialement

  17. BiBi dit :

    @Romain blachier

    Hep là ! Doucement avec les mots ! « COLLABO de la 25ième heure » ? Où as-tu vu/lu ça ?
    Qu’il n’y ait AUCUNE méprise : nos opinions divergent, nous échangeons sans complaisance mais tu es un type tout à fait respectable, de « gauche », avec qui le dialogue reste possible et positif.
    COLLABO ? Horreur : je te respecte trop pour te qualifier ainsi.

    Différence entre nous : je ne suis pas un élu et je n’ai rien à défendre d’une « notoriété » publique… contrairement à toi, engagé dans la gestion de ta ville. Ce qui explique ta position sur le privé/public.

    Divergence profonde : la Politique, ce n’est pas que des « actes ». Cette façon d’amener de l' »action » c’est du pur jus sarkozyste. La politique c’est à la fois une pensée et des actes en rapport et en ajustement – autant que possible – à cette Pensée. C’est ma conviction indécrottable, conviction qui est à la base de mon blog et de son mot d’ordre : « PENSEZ bibi ».

    Quant aux engagements personnels, je suis un peu comme Lino Ventura : je fais et mes engagements perso et professionnels ne regardent que mes proches, mes collègues et moi. Encore une fois, ce n’est pas parce qu’on chante pour les Enfoirés sur TF1 qu’on aide à faire la Révolution (prends ça comme de l’humour-bibi, à la fois désinvolte et terriblement politique).

    S' »accuser » sur des blogs ? Pourquoi ce mot ?
    Avoir une opinion n’est pas un délit qui se termine au Tribunal. Par contre, tu seras d’accord avec moi, être raciste n’est pas une opinion et soutenir des types de Droite Extrême doit être combattu. Je m’étonne ici que tu ne prennes pas position fermement sur ces blogueurs qui célèbrent des types aux « discours puants » en les inscrivant sur leurs blogrolls. Silence étonnant de ta part.

    Enfin, plutôt satisfait que tu termines ton commentaire sur « Et bonne écriture je repasserais plus souvent si tu l’acceptes ».
    Bien entendu : j’accepte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *