TWITTER : 14 gazouillis et leurs légendes-bibi.

bibi-twitter

Ce furent des gazouillis.

Explique t-on ces pépiements, ces sifflements modulés ? Non, ce furent juste des gazouillis qui ont émergé (de je ne sais d’où). Sortis des limbes, des forêts profondes de l’âme, des brouillards qui cachent l’Horizon peut-être ? On ne sait jamais rien sur ces choses-là. Mais cette ignorance n’en est pas une dès lors qu’on admet le Déficit humain, qu’on acquiesce à cet écart impossible à combler entre l’Insuffisant et la Perfection.

Des gazouillis qui laissent indifférents, des gazouillis aussi vite oubliés que mis en ligne. Mais des gazouillis, des murmures tout autant audibles que visuels, lignes Twitter de mes derniers jours qui continuent d’insister jusqu’à s’imposer ici (14 fois).

Bonne Année

C’est parce que les combats des ouvriers sont toujours les plus tenaces, les plus exposés aussi à la Déformation qu’il m’est important de les célébrer par cette première image légendée 2016.

C’est parce que les Odes à la classe ouvrière sont les plus ignorées, les plus portées à l’Insignifiance publique qu’il me faut les remettre en scène. Ici, Good Year comme des vœux renversés. Ici, Good Year arrivé jusqu’au cœur du Pouvoir pour le déplacer et – pourquoi pas ? – le mettre à terre.

*

Et si on allait directement à l'épilogue 3

Le tweet qui accompagnait ces quatre passages à la Radiographie de la Vérité disait : «Et si on allait directement à l’épilogue ?». Oui et si la Justice faisait plus rapidement son travail ( va bientôt nous quitter mais il continue de dormir du Sommeil du Juste toutes ses nuits) ? Si la Justice en arrivait au dernier chapitre et qu’il ne reste enfin que… la Vérité, toute la Vérité, rien que la Vérité ? Ce serait bien, non ? Contents que nous serions, comme pourraient l’être aussi nos deux ancêtres, Singes amis dans ce dialogue tweeté :

– «Pourquoi fais-tu la grimace ? Quoi ? Tu ne sais pas ?

– Non, je ne sais pas.

– Hé bien, va sortir un livre».

*

Si belle notre jeunesse

Avant-hier, c’était il y a longtemps. Ce D’Estaing qui accompagna notre destin d’adolescent. On sortait de 68 comme on sortait de l’Enfance. On avait envie de grandir, d’apprendre, de s’éloigner de l’aristocratie des Banques et de leurs suppôts (oui, déjà). On n’aimait ni le maniérisme de Giscard ni les mâchoires serrées de et de . On avait quelques réticences vis-à-vis de François Mitterrand qui draina les illusions de libération. Mais on était content de voir tous les Sbires de la Réaction se tordre de douleur. Hier on a eu le Petit Excité puis est arrivé François II pour la Reconstruction de la France. Et en nous, tout continue d’être détruit.

*

Bernadette Chirac

Hommage à tous ces Experts qui veulent nous expliquer le Monde et sa diversité Mix et remix

On arrivait vers l’An 2000 et on en avait bavé avec Bernard Tapie et les Nouveaux Aristocrates de l’Argent. On savait le Père Chirac trempant dans la magouille africaine et les estampes japonaises. On s’en foutait un peu qu’il croise Claudia C. dans les couloirs élyséens. Et on n’avait que nos pauvres sarcasmes à faire entendre pour Dame Bernadette et son projet des Pièces Jaunes. Et aujourd’hui, voilà que cela s’écrit dans le Canard Enchaîné de la Semaine : «50 millions de dégrèvement» pour ce Couturier qui ferait mieux d’avoir bouche cousue que de porter les Habits de Rebelle de la Haute. Portant notre regard plus bas, il nous fallut alors admettre que  avaient eu raison pour un (voire deux) siècle à venir.

*

Je sais où va Philippe Martinez

Bien sur, on aura toujours un œil sur ces Organisations collectives et leur porte-parole. Pour chercher à savoir où ils vont. Car, il n’y a plus guère de possibles aujourd’hui pour faire que l’Union fasse la Force. Ben oui, – ce jour-là – s’en alla rendre soutien aux Good Year et permit à BiBi d’emboiter son pas.

*

S'il n'en reste qu'un pour te consoler, ce sera ton chat 33No rien

On ne revivra jamais exactement son Enfance

C’est avec ces clichés qu’on pourrait traduire le Drame Humain. De rendre compte, de témoigner tout simplement de la Grande Traversée des Déserts. Ce «Non, rien» vient là panser la Douleur d’être vivante, il dit l’impossible langage de Vérité, il dit jusque dans cette tragique dénégation l’Appel à Secourir. Appel à entendre avec tact et sensibilité exacerbée. Car nul n’échappe à la mise en pièces. Nul ne se sortira de l’Enfer sans se poser sur sa chaise, nu, dépouillé, au fond du gouffre comme au fond d’une piscine aux eaux glacées.

Restent le côté espiègle, le côté insouciant (celui de l’enfance drue, sans fard, par-dessus la Mort et les Enterrés vivants) qui referont surface, qui remonteront dans nos gorges pour un cri de joie à l’air libre.

*

Les images : pour le pire ou pour le meilleur.

(Elles étaient là, 14 fois pour ce billet 1507).

Didi Huberman

7 Responses to TWITTER : 14 gazouillis et leurs légendes-bibi.

  1. Joëlle dit :

    Un billet qui sonne tellement juste, du début…à la fin .

  2. Auxi dit :

    Cher Bibi, merci pour ce billet. J’en profite pour t’annoncer, au cas où cette bonne nouvelle t’aurait échappé, que tu es considéré comme un « con » par M. Jegou, célèbre employé de banque social-kollabo et alcoolique revendiqué (ceci expliquant sans doute cela). C’est un signe qui ne trompe jamais : tu es sans doute une personne de qualité. Mais ne te montes pas le cou tout de même : M. Jégou considère que quiconque n’est pas social-kollabo est « con », tout son argumentaire tient en ce seul mot. Ça fait beaucoup de monde.

  3. BiBi dit :

    @Auxi
    Je suis bien triste pour M.Jegou, triste qu’il perde encore tant de temps avec moi.
    Aujourd’hui, je suis con. Hier, j’étais une « andouille ».
    Du coup, je préfère être con car avec « andouille », j’aurais été obligé de partager ma bouteille de blanc avec lui.

  4. Joëlle dit :

    Je fais partie officiellement des cons !!!! Également ahah

  5. Robert Spire dit :

    L’Homme possède, parait-il, 3 « cerveaux »: le cerveau de la tête, celui du coeur et celui du ventre…sauf certains blogueurs qui n’ont presque plus de neurones aux deux premiers endroits.
    Diagnostic étiologique: abus de produits hollandais.

  6. BiBi dit :

    @RobertSpire
    Les attaques personnelles sans fondement m’indiffèrent.
    Ce qui est plus grave c’est que ce blogueur de Gouvernement accepte sur sa BlogRoll un dénommé DG qui est un de ces pignoufs qui veut s’exhiber « grand écrivain maudit » ( pourquoi pas ?) mais qui – là est la gravité pestilentielle, là est le crime impardonnable – se classe à l’extrême-droite…. ces deux-là se réconciliant sur le pinard et le dégueulis dans les caniveaux.

  7. BiBi dit :

    @Joëlle
    Ma très très chère conne, ma très très chère lectrice, sache que je t’adore ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *