Tempête dans un Verdeaux ? (3)

Tempêteeeeeeeee

Une fois embauché à l’Elysée, le Petit Greg va s’activer : un voyage au Burkina-Faso (il invite une journaliste d’ qui alimente la conversation dans l’avion : «Qui est le meilleur des James Bond ?». Pour , c’est… Sean Connery) et une phrase historique qui fait du bruit («Carla a inspiré Michelle Obama pour ce qui touche à l’!»)

Notre Troisième Couteau fut une sacrée fourchette puisqu’il fut récompensé en passant – en moins de 6 mois – de la Toque de «Conseiller Humanitaire» à celle de Grand «Chef adjoint de Cabinet». Bel itinéraire certes mais les derniers plats qu’il concocte pour le Menu présidentiel des dernières semaines manquent de sel (mais pas de piquant). Grégoire va apprendre que c’est la Stratégie des Hautes Sphères qui commande et il semble qu’il y a eu plus qu’une petite tempête autour de ce Verdeaux (surtout entre New York et Paris).

Les deux Voyages à New York lui seront d’ailleurs inoubliables.

Le petit Conseiller va imposer Carla au Concert de Radio City à New York (le 18 juillet 2009) en hommage à Mandela. Chouchou et Greg seront les seuls dans la salle à applaudir frénétiquement Chochotte. Pour le second voyage, ce sera moins folichon. Difficile en effet de calmer la nervosité de Chouchou. En France, c’est Villepin qui se dresse sur ses ergots et c’est Chouchou, excédé, qui le déclare «coupable» devant les caméras de Télé. Au sortir d’un tête à tête avec le Secrétaire de l’, Chouchou va piquer trois grosses colères : engueulade contre Kouchner, engueulade sur Chabot Arlette et une troisième, carabinée, sur Greg Verdeaux, ce qui finira de gâcher à tout le monde de si prometteuses soirées new yorkaises. La «HoneyMoon» avec Greg serait-elle terminée ?

Rappelons que Grégoire est un des rares Auvergnats (est-ce lui dont parlait Brice à Biarritz ?) présent dans les bordures du Pouvoir. D’après le journal , il semble se confirmer que la colère de Chouchou n’est pas tombée et qu’il ne porte plus l’Empoté auvergnat dans son cœur. Il lui aurait demandé de tenir Carla éloignée de la Scène politique pendant un certain temps (du moins jusqu’aux Régionales de mars 2010). Déjà poursuivi par Brice (comme tout Auvergnat qui se respecte), voilà notre petit Conseiller sur le carnet de surveillance de Chouchou avec un sérieux avertissement. Va-t-il devoir changer de cour d’école ?

Les prochains mois vont être décisifs car la Stratégie de Com de Chochotte va prendre plusieurs virages difficiles à négocier. Les Français sont polarisés par le Pouvoir d’Achat, par le chômdu et les attaques contre la Protection sociale. Aussi, on ferme la porte du Politique pour Carla pour concentrer les Médias sur son… Cinéma (on choisit Woody Allen plutôt que Polanski très pris en ce moment), sur son aide aux Adolescents non karchérisés de banlieue (grâce à la Fondation de France) et on met le volume à plein tube sur la Chanson : un direct sur Canal Plus avec l’illustre inconnu Harry Connick Jr (Attention : pas «Commick» !), un direct sur M6 le 18 décembre etc.

Carlita, qui se languit de ne pouvoir faire partager sa voix extraordinaire, a surement lu à la lettre les conseils de son Amie italienne « reçue » par BiBi. Elle revient à la Chanson(nette).

L’Humanitaire est relégué pour un temps en toute dernière préoccupation. Pour un temps seulement, car l’Humanitaire demeure la clé de voûte de notre Dame Patronnesse. Dans cette stratégie, la , (premier décembre), se veut être un dernier point d’orgue de cette merveilleuse année 2009.

Merveilleuse ? ça dépend pour qui car, dans le champ de l’Humanitaire, ça rue dans les brancards. En cette année 2009, UNITAID a vu une baisse de 30% de la contribution française. Cette situation désastreuse sera dénoncée par Act Up Paris, , Aides, Avocats pour la santé dans le Monde, Solthis et Solidarité Sida dans une lettre du 24 septembre 2009 à Chouchou, muet jusqu’à aujourd’hui (Lire la protestation extrait 1)

C’est que nous sommes dans le Monde compliqué des Affaires. BiBi – avec l’aide des outils de Pierre Bourdieu –  fait trois constats.

1. Dans le Champ spécifique de l’Humanitaire, on est comme en tout champ : la concurrence y est féroce.

2. UNITAID, né de la Chiraquie, voit son budget amputé par Greg de 50 millions d’Euros. La députée Henriette Martinez, 3 mois après «un échange prolongé» avec Greg (son vieil ami), dépose une proposition de loi visant à récupérer 15 millions d’Euros dans le budget de l’ONU Sida «afin de permettre aux acteurs français [de l’aide humanitaire] d’être plus visibles sur la scène internationale».

3. Ajoutons qu’entre champagne et petits fours, on a célébré avec faste la fondation d’une Charity à l’Hôtel Carlyle pour y faire des collectes. Comme le dit justement Carla au Grand Journal du 23 novembre à propos de tout à fait autre chose  (La main d’Henry) : «il y a des règles à respecter, et pas vu, pas pris» !
On serait presque dans la théorie des Vases communicants des Entreprises du CAC 40 : quand une Affaire monte en flèche, les autres valeurs sont vraiment à la baisse. (2).

Il est cependant à craindre que Greg ne soit pris en… grippe. Mais ces jeunes loups ont de la ressource : Greg pourra toujours demander à Roselyne Bachelot s’il n’y a pas une place pour lui dans les Services Hospitaliers. Il pourra ainsi se pencher au chevet d’une France à l’agonie et soigner tous les citoyens – et surtout les citoyennes – malades du Sarkozysme.

Sources : Elle, Figaro.fr, Tribune.fr, Grazia, New York Times, Vogue, Le Dauphiné, 20 Minutes. Photo : Paris-Match

_______________________________________________________________

(1)  « C’est avec consternation que nous apprenons aujourd’hui que la contribution de la France à UNITAID diminuerait de 30 % en 2009 par rapport à 2008 (110 millions d’euros au lieu de 160), diminution qui ne peut pas s’expliquer par le déclin qu’a connu le trafic aérien de et vers la France. Ce chiffre implique une baisse de 25 % des ressources totales d’UNITAID pour 2009 ».Lettre d’Act-Up et Sidaction.

(2) Henriette Martinez se proposait en effet de réserver 5% de la cotisation annuelle de la France au Fonds mondial de lutte contre le sida pour financer des… ONG françaises. « Le montant financier ainsi dégagé (15 millions d’euros) serait mis à disposition des «opérateurs français » (programme Esther, Croix Rouge et ONG) » déclarent conjointement Aides et Sidaction dans leur lettre du 27 octobre dernier. Euh… ONG ? Vous avez dit ONG ? Suivez le regard de BiBi plein de Charity

 

13 Responses to Tempête dans un Verdeaux ? (3)

  1. nicocerise dit :

    Très belle série. Je suis heureux (le mot est malheureux) de faire connaissance de ce personnage. Merci qui? Merci bibi.

  2. Tony dit :

    On pourra même dire que cette Henriette est vachement calée en « Humanitaire », à moins bien sûr que « l’échange prolongé » avec Greg…

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/Rapport-aide-multilaterale.final.pdf

  3. BiBi dit :

    Effectivement, les bons comptes font les bons amis.
    Merci d’avoir signalé le rapport d’Henriette.

  4. Tony dit :

    Au risque d’insister Bibi, moi je vais finir par regretter Pasqua.
    A la lecture de tes articles, les puristes diront : « C’est légal… »

  5. BiBi dit :

     » C’est légal… » diraient certains puristes… Comme était légale l’interdiction d’afficher dans les rues de Paris et des autres villes françaises en 43 ( loi du 12 avril 1943). Comme sont légales les expulsions. Comme est légal le Secret Defense sur les Frégates de Taïwan etc, etc.
    Ce qui interesse BiBi après son écriture des trois articles, c’est ce que les Gens d’Unitaid, d’Act-Up, de Sidaaction etc en pensent… légalement ou non. Ne pas oublier : on approche du premier décembre, journée mondiale du Sida.
    Quant à Pasqua, il a du prendre une extinction de voix car on ne l’écoute plus guère.

  6. Tony dit :

    Bibi, tu n’es qu’une mauvaise langue, j’ai trouvé à quoi vont servir les Millions d’Euros dont tu parles :

    http://www.slate.fr/story/10005/la-mode-les-sauvera-banlieue-carla-bruni-jeunes

    Après avoir dépouillé l’ONU Sida, donné à l’UNITAID une claque dont elle ne se relèvera pas, la Fondation Carla Bruni va sélectionner 30 jeunes de banlieue (un endroit que ton Greg doit sans doute bien connaître) pour les former aux métiers de la mode…
    Des milliers d’Africains d’un coté, 30 jeunes de banlieue de l’autre, ça vaut le coup non ?

    Heu… J’ai dit une connerie ?

  7. BiBi dit :

    30 jeunes de banlieue propulsés dans les métiers de la Mode… Apprécions la belle envolée du Sanflorain Grégoire Verdeaux là-dessus :
    «Il y a beaucoup de talents dans nos proches banlieues, mais il est difficile pour eux de franchir la porte».
    Qu’il fasse attention, ce Greg, il pourrait ne plus être à la mode chez Chouchou, lui, et franchir la porte… en sens inverse.

  8. Komski dit :

    Voici trois articles au vitriol sur ce pauvre Grégoire, qui n’en méritait pas tant. Mais je souhaite compléter ou rectifier vos informations sur trois points. (i) il est faux de dire que Grégoire n’avait pas de succès avec les filles… J’en connais notamment une, D.M., qui était plutôt canon… (ii) Grégoire savait aussi être très sympathique. (iii) Mais si un point est incontestable, c’est sa très grande ambition. Peut-être est-ce ce qui permet d’expliquer que le chiraquien convaincu de 93 se soit transformé en cours de campagne en balladurien acharné?
    Bien à vous, cher Bibi.

  9. BiBi dit :

    Tout être humain mérite une attention. Que voulez-vous ? BiBi est comme ça !
    Et Greg l’ambitieux – qui ne serait qu’un individu tout à fait banal sans son capital de notoriété – est une sorte de petit loup dévoré par un désir incommensurable d’accéder aux places fortifiées du Pouvoir. Le seul intérêt de BiBi là-dedans, c’est d’éclairer ces minables et tortueux chemins, ces trajectoires d’opportuniste-qui-se-la-pète. BiBi sait que pour parvenir au sommet, ce jeune homme ne fera qu’une seule politique : celle d’écraser les plus faibles.
    Et BiBi est plutôt du côté des plus faibles, en petit Robin des Bois affûtant les flèches acérées de son arc.

  10. Max dit :

    Eh Bé…
    Bibi notera qu’au plus le lecteur est connaisseur, au moins les critiques sont rudes.
    Komski est dans le vrai, il faut préciser quelques points.
    i) Parle-t-on du Chiraquien de 93 ou bien du Balladurien de 95. Entre temps, Greg n’était plus le même homme. Le meilleur des équipements ne servant à rien sans mode d’emploi.
    ii) Komski parle juste, il SAIT être sympathique. L’EST-il, Komski ne semble pas vouloir s’avancer…
    iii) L’anecdote authentique du gilet 3 boutons « comme Môsieur Balladur » semblait suffisante.
    Komski, allez au bout de la démarche et dites nous toute l’estime qu’a cette époque, Greg portait à son Maître actuel.

    En fait, Bibi a été un visionnaire, Greg possède les « qualités » pour être un grand de demain. Il marquera son temps comme le font aujourd’hui Bertrand, Lefebvre, Estrosi, Besson, et probablement comme Woerth, Blanc et Boutin.

  11. Komski dit :

    Les observations de Max sont pertinentes sur tous les points. Et s’agissant de la petite pique finale sur les politiques qui « marquent leur temps », ne faut-il pas rappeler qu’en dehors des périodes exceptionnelles qui font naître les Cincinnatus, Horatius Cocles ou de Gaulle, « la » politique n’existerait pas si elle n’était le terrain que des hommes vertueux et droits? Ou des grands hommes d’Etat? Les éoliennes et les ambitieux de petit talent que vous évoquez sont un rouage essentiel du jeu politique. Notre ami Greg, qui n’est ni sans idée ni sans qualité, ne peut-il pas y trouver sa place? Encore quelques efforts mon cher Greg, vous finirez bien, comme tant d’autres, conseiller de Paris ou (euro)député… Et après tant d’efforts, vous l’aurez bien mérité. Cependant, prenez garde ! Il n’est pas sans danger d’être courtisan et ambitieux, surtout lorsque le roi n’a pas de fou pour le ramener à la sagesse et s’entoure d’intrigants aussi intellectuellement médiocres que retors. L’assassinat, ou au mieux le bannissement, vous pendent au nez. Relisez donc l’histoire de notre malheureux David Martinon, et repensez-y, parfois…

  12. Max dit :

    Cher Maître,
    Le croirez vous, après avoir écrit ces quelques lignes hier soir, je refermais mon ordinateur en pensant : « L’époque est aux cloportes, si demain Adolf revenait il n’aurait nul besoin de Panzer, quelques télécopies promettants quelques Marocains lui suffiraient pour envahir la France ».
    Phrase qui me semble-t-il est une autre façon de traduire votre pensée.
    J’avais déjà utilisé « anémomètre », jamais « éolienne »… Eolienne, c’est meilleur, non seulement c’est toujours dans le sens du vent mais aussi, ça brasse bien plus…

    Komski, c’est un plaisir de vous croiser.

  13. MERCIER dit :

    Et voici la suite …
    Après Edmond ALPHANDERY et Gilles MENAGE, Grégoire VERDEAUX vient d’être recasé à EDF (ou tout du moins ce qu’il en retse encore) au poste de directeur en charge de la coordination institutionnelle europe.
    Le prix de l’électricité va encore augmenter !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *