Sexe, Hollande & Rock And Roll.

Hollande sexy

 Bienvenue à tous les lecteurs et lectrices par l’odeur du scandale alléchés. 🙂 J’ai placé volontairement un de mes billets-bibi ici avec l’idée de piéger l’internaute… en l’attirant via un titre sulfureux façon , façon Pure People (au choix). Biais aussi pour jouer/déjouer/détourner/lutter contre ma propre pulsion voyeuriste.

Avec une telle entame racoleuse, il est probable que je vais atteindre un niveau record dans mon compte journalier de lecteurs sur Google Analytics. Mais ce n’est évidemment pas de gaieté de cœur que je viens rechercher ce type de Buzz. C’est même avec un peu de tristesse que je verrais mon Audimat monter à coup sûr et titiller les 500, les 1000 visites (ou peut-être plus). De la tristesse, de la résignation aussi car sachez que, du sexe de François, des courbes de Julie, je me contrefous.

Pendant que les Médias (regardez la jouissance du journaleux du Figaro posant «la question qui tue» lors de la Conférence de Presse de Hollande : plus obscène que ça, tu ne fais pas) blablataient sur les Tourtereaux, j’étais plongé dans le livre de et Monique Pinçon-Charlot («La Violence des Riches»), m’attardant particulièrement sur le sous-chapitre «François Hollande et ses réseaux» (pages 89-104).

Et là, croyez-moi, on n’était ni à plonger dans le sexe, ni à écouter du rock and roll.

Lors de son Discours du Bourget (22 janvier 2012),  le Camarade François soutenait que son adversaire n’avait «pas de nom, pas de visage». L’Ennemi, c’était le «Monde – sans nom – de la Finance». Des noms, il y en a pourtant, et beaucoup. Et ils ont pignon sur Rue. Des noms aux hautes fonctions, noms peu en vue dans les Magazine People, absents des articles du JDD, noms tus aux Infos TF1 et BFM, mais ils ont des noms. Des noms masculins bien sur. Les Hommes pour la Guerre économique, les Femmes pour le Plaisir, c’est un air et un découpage bien connus.

Des noms. Le premier qu’on pourrait évoquer, c’est celui de Jean-Jacques Augier, ami de 30 ans, responsable des comptes de la campagne 2012, se bronzant aujourd’hui sur une des plages des îles Caïman, à l’ombre de deux comptes off-shore. Le bonhomme fut le premier (et le seul) à être mis en pleine lumière (lumière noire, opaque). Tôt, très tôt. Dès l’élection du Camarade.

La médaille d’Or.

JP JOUYET

Elle revient incontestablement à , diplômé ENA, même promo Voltaire (celle du Camarade François). Ensemble ils rédigèrent un opuscule intitulé «La Gauche bouge» en 1985. Livret qui ne figure pas dans la bio présidentielle. Et pour cause : on défend à visages découverts, le Social Libéralisme. Jean-Pierre mangea à tous les râteliers, se prosternant hier devant Nicolas (nommé par lui secrétaire des Affaires européennes), prêtant le bras à sa jolie épouse très chic, Brigitte Taittinger (Tchin tchin ! Directrice de Stratégie de Sciences-Po), plaisantant avec son cousin Christophe de Margerie (PDG de Total). Sa reconversion ? Totalement réussie : il est depuis octobre 2012 à la tête de la Caisse des Dépôts et Consignations, Président de la BPI (Banque Publique d’Investissement). Un transfert remarquable pour l’Equipe Hollande, hein ?

Médaillé d’argent : Mathieu Pigasse l’inconditionnel, membre du PS, à la tête de la Banque Lazard France et Europe. Très Rock  & Roll avec son titre de bienfaiteur rebelle, proprio des Inrockuptibles, bientôt du Nouvel Obs. Dans ses achats d’argent de poche : le Huffington Post et Le Monde (en participation). Rajoutons les deux grands amis dans cette mouvance sarko-hollandiste : Alain Minc, (voir mon billet sur ce Comte).

Médaillés de Bronze (à égalité) :

DEUX

  1. Charles-Henri Filippi, ex-conseiller de Delors (1983-84), responsable de la Banque Stern (voir mes billets sur ce banquier sulfureux) et de la très honnête Banque HSBC France.En mai 2008, en association avec Lolo Fabius et Jérôme Clément, il rachète Piasa, 6ème maison française d’enchères. Il est toujours en cumulard membre du CA de France Telecom, de Nexity et de celui de… la Maison L’Oréal. Et bien entendu, ce Maître a le sens de l’Humour : il a écrit un livre au titre très rigolo : «L’Argent sans Maître».
  2. Pierre Duquesne : camarade de récréation à l’ENA de François. Est passé par la Banque IndoSuez, président du Comité d’Ethique du FMI.
  3. Jean-Hervé Lorenzi : président du , ex-prof à Paris Dauphine, membre du Conseil de Surveillance de la Compagnie Saint-Honoré, administrateur de BNP-Paribas. Lui aussi, il a pondu des livres. Celui-ci : Retraite : la lutte des âges chez Laffont. Le bonhomme a 67 ans et il est toujours en sur-activité. Prenez-en de la graine ! Bon pied, bon œil à 67 ans. Toute une vie de travailleur.
  4. Emmanuel Macron, associé-gérant de la Banque Rothschild, secrétaire général adjoint de l’Elysée. Promotion Voltaire à l’ENA.

Tout proche, planant dans les hautes sphères de la haute finance, on ne saurait oublier ces noms (très peu connus), primés en accessits : André Martinez, ami de François dès 1973, «apprécié des patrons» (Le Monde), responsable du Secteur Hôtellerie de la Banque US Morgan Stanley ; Marc Ladreit de Lacharrière, actionnaire de l’Agence de Notation Fitch Ratings ; Nicolas Dufourcq directeur de la BPI ; Christian Blanckaert (Directeur d’Hermès), Louis Schweitzer (ex-PDG de Renault) ; Claude Berda, millionnaire résident en Suisse, PDG des Groupe télé AB, RTL 9, Michel Cicurel, banquier de chez Rothschild ; Jean-Michel Darrois, administrateur des Ciments français. Les courroies de transmissions ? Ces chers, inamovibles, incontournables : les séduisants et Pierre Moscovici.

hollande-jeune

Peu de femmes autour du Chef. Mais pour savoir comment se repose le guerrier François après son éreintant travail, faudra aller voir Le Monde, Libération, Closer, traverser la Manche pour lire les tabloïds, écouter le bruit des Scooters au 20 rue du Cirque ou faire le planton derrière les grilles de l’Elysée. Toutes choses qui ne font pas vraiment bander votre BiBi.

Source : La Violence des Riches. Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. Editions Zones.

3 Responses to Sexe, Hollande & Rock And Roll.

  1. Tintin dit :

    1980, les divisions de la droite empêcheront Giscard d’être réélu.
    Mitterand est sur la route de l’Elysée. A droite les places sont déjà prises depuis longtemps, et nous voyons apparaître une génération d’Enarque de gauche…
    Nos fins stratèges savent qu’il faudra bien faire fonctionner l’administration Mitterand. Les bons jobs sont là…

    Non, je déconne ils avaient la vocation.

  2. Si avec de tels amis de la société civile, notre François ne rétablit pas les finances pour sauver la République et le modèle social… 😉

    Dis-moi qui sont tes amis, je te dirais qui tu es…

  3. Robert Spire dit :

    Belle brochette de fripons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *