Les Trois Frères : François Pinault, François Hollande et Arnaud Montebourg.

Trois Freres

Je ne parlerais pas du dernier film des Inconnus ( : le Retour), long métrage poussif et insignifiant. Plus intéressant est cet arrêt sur les liens fraternels entre ces trois vedettes (deux «socialistes» – Hollande, Montebourg – et un grand Capitaine d’Industrie, ). C’est à la lecture du dernier numéro du Canard Enchaîné qu’on redécouvre les liens poussés entre ceux qui conduisent le Politique et ceux qui n’ont comme seul souci que la Rentabilité économique.

Dans cet article du Canard Enchaîné, on apprend que François Pinault, magnat de l’Art et du Luxe, copine avec . En 2011, le futur Chef de l’Etat rencontrait le Pinault «au cours d’un dîner organisé chez , l’actuel Patron de la Caisse des Dépôts». On rappelera que Pinault, possède la FNAC, Yves Saint-Laurent, Gucci, Puma et qu’il veut augmenter sa présence dans la presse. Proprio des magazines Le Point et Historia, il veut racheter du pôle sud d’Hersant qui édite les quotidiens La Provence, Nice-Matin, Var-Matin et Corse-Matin. Il a déjà la bénédiction de Hollande.

C’est que François (Pinault) s’est montré généreux, très généreux envers François (Hollande) : il n’avait pas hésité à lui prêter son Hôtel particulier du VIème arrondissement pour un (plusieurs) brin de causette avec Julie Gayet. Et rien d’étonnant à ce que ce même François Pinault soit aussi l’actionnaire de la boîte de production de cette même… Julie Gayet.

On aurait tort de ne voir ici que des amitiés librement choisies. En riant (jaune), je posais cette question sur Twitter, séchant devant mon devoir de Sociologie à rendre : «Quel pourcentage de chance aurait François Hollande de rendre visite à une ouvrière de Tourcoing en scooter ?».

POLITIQUE-HOLLANDE-PORTRAIT

*

 Dans ce même article du Canard, on apprend que François Pinault a reçu récemment un certain Arnaud (Montebourg) en grandes pompes vénitiennes dans son Palazzo Grassi. Et devinez qui est désormais un des meilleurs potes d’Arnaud ? Ben oui, François-Henri Pinault, le fiston. Un conseil-BiBi : «Fais gaffe, François-Henri, ton ami Arnaud serait bien capable de…  Euh, , elle est toujours avec toi ?»

Sacré  ! Il a toujours cette même stratégie publicitaire : par devant, une critique «féroce» de ces vilains qui menacent sa vie privée ; par derrière, le voilà ravi de se montrer – via des photos «volées» – en Une de avec . On pourra réfléchir sur cette propension des hommes politiques à épouser la vision ultraconservatrice de la Vie «privée» : trouver une femme qui réponde aux canons de la Beauté médiatique, hantise du célibat, exaltation devant le coup de foudre, rappel très publicitaire du caractère passionnel d’une relation se proclamant ad vitam aeternam (avant séparation quelques mois plus tard) etc.

1990519-montebourg-son-histoire-avec-sa-nouvelle-compagne-elsa

Rien que du très banal, rien que du très insignifiant sauf que…

Sauf que, dans le même temps, le 17 février, le même playboy de Saône et Loire n’a pas hésité à intervenir devant les Grands Patrons (Source : toujours , page 2) : «Il y a trop de rigidités en France. Le Code du Travail, les 35 heures, les seuils. Il faut soutenir les entreprises en débloquant tout ça». Rajoutons que notre gauchisant du PS semble connaître d’autres fractures et fracturations : celle par exemple qui l’amène à défendre – probablement poussé par les lobbies – l’exploitation du gaz de schiste. Jusqu’alors, je ne connaissais qu’un Arnaud à combattre (Lagardère). En voilà un deuxième.

Pourtant, Arnaud, à défaut de t’aimer, je n’avais rien contre toi. Mais avec ton exhibitionnisme de la Grandeur, qui crois-tu aujourd’hui impressionner ? Tu bombes le torse en marinière, tu cours les Champs-Elysées en paradant avec Manuel Valls, tu fais le fanfaron devant le peuple de Florange pour sourire aussitôt à Aphatie, à De Caunes (l’ex d’Elsa) et à taper dans le dos de l’impressionnable syndicaliste, Edouard Martin. Certes, je n’irais pas jusqu’à dire que tu fais partie de ce ramassis de nullités qui viennent s’auto-congratuler chaque jour devant les écrans des Télés-Poubelles. C’est vrai qu’à un certain moment de ton ascension politique, avec Vincent Peillon, tu avais témoigné sur le Blanchiment d’argent dans la lessiveuse luxembourgeoise avec courage. Mais nous étions, y a longtemps, très longtemps, en 2001.

audrey-pulvar-et-arnaud-montebourg-

Depuis, jolies femmes et plans com’ à l’appui, tu te fabriques un «charisme» proche du néant, tu es rentré, rigolard et «cocardier», dans cette Noblesse new-look, tu en épouses les contorsions et les esquives, tu te vautres dans les petits calculs et grandes mesquineries à l’approche de 2017. J’ai même appris que tu avais rectifié ta stratégie d’esbroufe : plus besoin d’aller rendre visite aux entreprises qui ferment et jettent leur personnel à la rue (ça fait de mauvaises images sur BFM et au JT de TF1), tu préfères te pavaner dans les (rares) entreprises soi-disant sans problèmes. C’est que – comme tous tes amis socialistes occupés à se mettre en scène – tu confonds la visibilité sociale avec la popularité. Pauvre de toi.

Arnaud, tu es en train de devenir l’archétype de tout ce que les gens de Gauche commencent à haïr : ce besoin de légitimité, de distinction, de reconnaissance à tout prix, à n’importe quel prix (surtout au prix du Capital), ce besoin qui enfle chez toi dans le même temps où – à l’opposé – le ressentiment du populo grandit, ressentiment que tu ne vois même pas et qui te jettera sans regret dans les poubelles de l’Histoire.

3 Responses to Les Trois Frères : François Pinault, François Hollande et Arnaud Montebourg.

  1. Melclalex dit :

    Ah bah voilà on lit des sottises ici ou là et tu les répètes aïe aïe saymal.

    Pour ce qui concerne les 35h voici rien que pour toi un échange datant d’hier matin sur Europe 1 où Montebourg dément formellement les propos qu’on lui prète.

    JP Elkabbach :

    Selon le CANARD ENCHAINE de ce matin, lundi à l’Elysée, avant l’arrivée de François HOLLANDE, vous auriez dit devant les patrons, je cite : « en France il y a trop de rigidité, le Code du travail, les 35 heures, les seuils, il faut soutenir les entreprises en débloquant tout ça », vous le confirmez ?

    Arnaud MONTEBOURG :

    Non ! Je ne confirme pas du tout. D’abord, je ne sais pas comment le CANARD ENCHAINE invente des choses. Il faut faire attention aux ragots et surtout à la malveillance, donc ce sont des propos que je n’ai jamais tenus – je ne les ai même pas pensés – parce que je pense qu’on a un certain nombre de problèmes en France, mais qui ne sont pas de cet ordre-là, donc j’invite les journalistes à vérifier leurs informations.

    Sinon pour Salma Hayek je veux bien faire un voyage de reconnaissance ….. hu hu hu

  2. BiBi dit :

    @Melclalex

    Je comprends ton irritation toi qui notes sous ton avatar être un supporter de la Team Montebourg.
    Bon, alors comme ça, Montebourg a démenti ! Et il faudrait le croire sur ses paroles indignées ? Le croire pour ce qu’il a dit à Elkabach probablement, lui aussi, « les yeux dans les yeux » ? Bizarre : quand on est dans l’opposition, on s’appuie sur les infos du Canard. Et quand on est dans la Majorité, on tente de le plumer. Voilà qui est de bonne guerre mais est-ce une bonne raison ? Pour ma part, j’ai plutôt tendance (tendance, hein ?) à me fier au Canard.
    Un démenti donc.
    Démenti qui mettra le bon peuple de son côté ? Bah, laissons les futurs électeurs juger. Quant à son discret conseil : « J’invite les journalistes à vérifier leurs informations » c’est un peu comme de dire (traduit ici par BiBi) : « Cher Canard, donnez-moi vos sources, j’irais dire deux mots à ces connards de mon Parti pour qu’ils ne recommencent plus à cafter ».

    Pour ce qui est de la construction de son « charisme », je te renvoie (et mes lecteurs) à Florange, à sa mise en scène sur les Champs, à tout bonnement ses rectifications dans sa stratégie publicitaire etc etc.

  3. Robert Spire dit :

    Monsieur Montebourg est sensible (comme la plupart des dirigeants PS) aux lobbies industriels. Et en particulier, comment ose-t’il prétendre qu’exploiter le gaz de schiste serait possible avec des moyens respectueux de l’environnement???? Il veut aussi relancer une compagnie des mines????? On sait d’avance que les coûts écologiques de ces activités ne seront jamais pris en compte par les entreprises, à moins de changer de paradyme économique. Mais de cela personne n’en parle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *