L’Enfant-Roi de Pierre & Vacances (1).

 

Pierre&Vacances

 

Quand BiBi est descendu à la station Mairie de Clichy, il n’a pas manqué de remarquer le premier et imposant placard publicitaire qui lui faisait face. Non que la pub de l’organisme de voyages fût d’une grande originalité. Non. On y voyait une jolie frimousse d’une enfant de dix ans, blonde, souriante, allongée sur une plage et photographiée en gros plan. Au-dessus d’elle, il y avait ce slogan, probable apostrophe d’une de ses copines : « Tu les emmènes où tes parents, cet été ? »
Renversement devenu hélas banal : dans ce Monde à l’envers, les enfants décident donc de l’endroit où ils emmènent leurs parents.
Fin de l’Acte 1. (suite : Lisieux ou la Haine de l’Enfant)

3 Responses to L’Enfant-Roi de Pierre & Vacances (1).

  1. zolive dit :

    Bien vu !
    Nos sociétés n’aiment plus les enfants, et tu viens de me donner quelques éléments auxquels je n’avais pas pensé.
    Bravo pour tes textes, un gars qui vient de chez Celeste…

  2. BiBi dit :

    Je ne sais si les Sociétés aiment ou non les enfants mais il y a des courants rétrogrades qui sont suffisamment puissants pour qu’on s’en inquiète : ils considèrent l’enfant comme un petit monstre potentiel qu’il faut corseter et à qui on intime de rester sage et obéissant sa vie durant.
    Bienvenue chez BiBi… 🙂

  3. zolive dit :

    Je croyais résumé tes dires en disant « aiment pas », mais tu décris bien cette peur qui doit venir de la créativité, l’énergie jaillissante des jeunes. Les adultes coincés et rangés par la violence des sociétés et des lois politiques le savent bien. J’arrête d’essayer de praragrapher ton texte !

    Merci je visiterai plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *