Fin de Syrie.

Fin de voyage en . BiBi espère que ces photos en diront plus long que n’importe quel commentaire. La photographie est d’importance en ce pays. Les gens s’offrent volontiers à la visée de votre appareil. Nul narcissisme mais une fierté légitime d’avoir à partager avec l’Étranger. Enfants et adultes vous font ces cadeaux merveilleux de simplicité, en haut et en couleurs, heureux que vous les emportiez avec vous aux quatre coins du Monde. Qu’ils en soient ici remerciés.

Petits métiers et grandes rencontres.

Couleurs au Souk d’.

La Palme à .

Les enfants de Syrie ( Hama, , Alep, Apamée…)

Toutes ces photos reprises doivent comporter la source initiale et le nom de l’auteur (du blog). Rappel : les éléments présents sur Internet sont soumis de facto au droit d’auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu’aucune mention ne précise qu’ils sont protégés. Merci.

Les lecteurs du Blog peuvent revenir aux premiers articles sur la Syrie :

3 Responses to Fin de Syrie.

  1. Ju dit :

    Super ! Ça me rappelle des souvenirs ! Prochain voyage au Laos ?

  2. Annie dit :

    pas que moi qui voyage. Voilà un pays vers lequel je suis à la fois attirée et peur d’y aller (je voyage toujours seule, ne trouvant personne pour m’accompagner) cependant ce qui me retient c’est l’interrogation sur comment une « vieille bonne femme » est-elle perçue dans ce genre de pays, dit laïc certes mais…

  3. BiBi dit :

    @ Ju
    Le Pérou peut-être.

    @ Annie
    J’écarterai le terme de laïcité au sujet de ce pays. La Syrie est un pays de religions ( 1. chrétienne avec ses schismes – religion minoritaire et 2. musulmane 80% avec ses différences – le clan sunnite y est majoritaire).

    Chère « vieille bonne femme« , je vous conseillerai d’y aller en avril/mai ou en novembre/décembre à moins que vous puissiez supporter de (très très) grosses chaleurs.

    N’ayez aucune crainte : les gens sont chaleureux et jamais le vieux jeune homme que je suis ne s’est senti « en danger ». Il est en outre très facile de se déplacer. Hormis les micro-bus des années 50, vous avez des bus Pullmann peu chers, quotidiens, confortables avec climatisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *