Les premières Flèches de BiBi 2011.

La bonne santé des Labos.

Sandrine Blanchard du Monde ( 30 décembre) nous rappelle qu’en 2006, une mission d’information de la Commission des Affaires Sociales du Sénat avait travaillé -sept mois durant – sur les conditions de mise sur le marché et de suivi des médicaments. Conclusion : à tous les niveaux, les labos sont présents. 1. Ils noyautent les financements des agences sanitaires. 2. ils interviennent dans la formation continue des médecins. 3. ils multiplient les conflits d’intérêts des experts chargés de l’évaluation des produits. 4. Ils « drivent » la presse médicale etc. Une lecture d’article à vous rendre… malade.

Lèche-Bottes Blues.

Dans le même numéro du Monde, est tombé sur un article louant le dernier livre de Jean-Pierre Jouyet, énarque, inspecteur chez Jospin et Delors, lèche-bottes de Sarkozy, prototype de cette Gauche molle que adore. Le journaleux, ébloui par tant de titres, admire en notre Homme le « Serviteur de l’État doublé d’un honnête homme». Puis il signe enfin… de son nom. Hasard ? Prédestination ? Le Journaleux s’appelle Courtois.

Borloo fait la piste (de ski).

Dans le Figaro du 29 décembre, on apprend que Chantal Jouanno avait suggéré à Nicolas Sarkozy de prendre Jean-Louis Borloo comme défenseur du Désastre face aux autres villes concurrentes (Munich et Pyeongchang). Il a hélas refusé… Hélas ! soupire BiBi, car voir Jean-Louis Borloo mettre de la glace dans son vin, voilà une nouvelle qu’il aurait pu arroser !

Ca plane pour eux.

Via le numéro de Bakchich qui fait le bilan 2010, on apprend qu’en avril dernier – période de l’éruption  du volcan Eyjaföll – Jean-Claude Darmon, l’argentier du foot français, s’était envoyé en l’air avec un Falcon 900 EX, que Bernard Arnault avait quitté son Yacht Amadeus (30 millions d’euros) pour voir son avion décoller sans problème, que le Prince Karim Aga Khan – qui dîne souvent chez les Woerth avec la famille Alain Decaut – était parti de Chantilly pour « sauter dans son Bombardier Global enregistré au Luxembourg». Rien n’est dit cependant sur le Sarko One qui nous coûte des milliards. C’est toujours le même refrain : les Riches ont la tête dans les étoiles pendant que les Pauvres trainent leurs semelles de plomb.

Champagne pour -presque – tout le Monde.

Alors que les Haïtiens peinaient pour reconstruire leur pays dévasté, Bakchich nous apprend qu’après le tremblement de terre, son Excellence , ambassadeur de Sarkozy, n’avait eu qu’une seule idée humanitaire en tête : sauver des caves de l’Ambassade les caisses de Champagne, de vins, de cognac, de whisky et autres spiritueux avec l’aide d’une dizaine de sapeurs-pompiers « spéléos » venus de France. Pour cette glorieuse initiative, le cher Didier reçut le prix Claude Erignac (« assorti de 8000 euros » précise Bakchich) des mains de Bernard Kouchner. La France d’En-Haut boit. La France d’En-Bas trinque.

La Découpe du Monde.

Cette année-Foot-Bizness 2010 aura été marquée par les propos de David Triesman lors d’une conversation «privée» du Président de la Fédération Anglaise avec une ancienne et jolie employée de la même maison. aurait accusé de corruption la Russie et l’Espagne, deux pays concurrents de l’Angleterre pour organiser les Coupes du monde 2018 et 2022. Triesman aurait déclaré que l’Espagne comptait corrompre des arbitres pendant la prochaine Coupe du monde et offrir son soutien à la Russie pour 2022 si elle l’y aidait. Ces propos tenus le 16 mai dans le Mail ont fait l’objet d’une enquête interne de la de , close 10 jours plus tard : «aucune indication permet d’attribuer un quelconque fondement aux allégations de Lord Triesman»

Mai : Lord Triesman démissionne. Juillet : l’Espagne gagne la Coupe du Monde. Décembre : la Coupe du Monde 2018 est attribuée à la Russie. Janvier 2011 : Avec Gérard Holtz, ami de Sarko, BiBi s’emporte et crie «Bonne Année à tous et toutes et… Vive le Sport

Flèche de cœur marseillaise.

A Marseille, il n’y a pas que l’OM. Il y a aussi le siège de Éditions . Les éditeurs ont mis en ligne un certain nombre d’articles sur leur Blog. Outre les billets d’Alain Accardo, il y a un bel article sur les innombrables zig-zag et trottoirs empruntés par la girouette  Philippe Sollers. On pourra aussi  s’attarder sur les chroniques de Jean-Pierre Garnier et sur celles à propos de Jean-Marc Rouillan, encore emprisonné. (Signalons son livre « Infinitif Présent » paru aux Éditions La Différence).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *