Les Flèches de BiBi : Spécial Remaniement.

Un Grand Chef pré-Voyant.

1. sur l’Egypte le 1er février : «En ce qui concerne l’Egypte, la diplomatie américaine n’a pas été cohérente. La diplomatie française a été plus digne (…) Je vois d’ailleurs que notre diplomatie fait des émules. Finalement, tout le monde rend hommage à Moubarak».

2. Sarkozy au sujet d’Alliot-Marie : «Je l’ai soutenue parce qu’il n’est pas question de céder à la pression mais cette affaire crée un climat délétère dans l’opinion». Comme on s’en est rendu compte, Nicolas n’a pas cédé à la pression.

3. Nicolas n’a pas cédé à la pression : «Fillon s’est montré très sévère avec et ses vacances en Tunisie. Mais elle peut lui dire merci. C’est grâce à lui qu’elle s’en sort». Quel pouvoir ce François !

Baroin le paillasson.

Le benêt François Baroin voulait organiser la riposte contre ces diplomates qui critiquent injustement la politique étrangère de Sarkozy. Le vendredi 25 février, arrogant et fiérot, Baroin, porte-parole du Gouvernement, écartait la démission de MAM en haussant les épaules : «La question de sa démission ne se pose pas». Deux jours plus tard, MAM s’en allait. Quel pouvoir ce François !

BB, pas BiBi, ni Habibi.

Sarkozy au sujet de , nouvel ambassadeur à Tunis : «ça ne sert à rien de lui tomber dessus. Il reste l’un des plus prometteurs de nos diplomates». Rappelons les belles paroles de Boillon : «Khadafi a été un terroriste, il ne l’est plus, il ne faut pas laisser libre cours au cliché. Dans la vie, on fait tous des erreurs et on a droit tous au rachat».

MAM d’hier et d’aujourd’hui.

Hier : «Je suis évidemment ministre 365 jours par an, 24 heures sur 24».

Aujourd’hui : «Je serai évidemment sinistre 365 jours par an, 24 heures sur 24».

Dommages collatéraux.

faisait partie du noyau familial de MAM. D’abord attachée parlementaire de sa tante, elle fut aussi sa chef de cabinet au RPR, à la Défense, à l’Intérieur et aux Affaires Etrangères (dernier traitement mensuel : 12797 euros). A partir d’aujourd’hui, Olive ne fricotera plus avec les huiles.

Après l’Olive, l’Olivier.

A BFM TV, le dénommé poussait le 9 février des cris d’indignation. Euh… des cris contre ceux qui épinglaient MAM : «J’en ai assez ! (…) J’ai choisi ce métier pour le débat d’idées, pas pour les raclures». Naze rôle ?

Tapie rouge pour Stéphane.

Fin décembre 2007, «Guéant était intervenu pour arranger les affaires de , le rejeton de Nanard. Menacé d’expulsion pour cause de loyers impayés auprès de la Société Icade ( filiale immobilière de la Caisses des Dépôts), ledit Stéphane a ainsi pu bénéficier de délais de paiement avantageux et d’une ristourne de 15000 euros sur une dette totale de 89000 euros». (Source : Les Dossiers du Canard. Octobre 2010, page 23).

Soutiens de famille.

Germain Djouhri, 30 ans, est le fils d’Alexandre Djourih. Ce dernier est un homme d’affaires très apprécié de Sarkozy et de Villepin. Le fiston sait y faire pour enrichir le carnet d’adresses de son papa : il a épousé la fille de Serguei Chemezov, un proche de Poutine. L’ami Chemezov est l’homme-clé du complexe militaro-industriel de Poutine et il a été décoré de la Légion d’honneur par notre Chouchou de Président. A Londres, où Germain Djourih réside, de mauvaises langues (pas celle de BiBi) disent que Germain s’est rapproché d’un ancien associé de Messier Partners, Jean-Charles Charki. Ce Jean-Charles promet : il se trouve être… le gendre de . (Source : Capital.fr ).

La République des Copains : Guéant et Djourih.

«Je le vois de temps à autre, dit Claude Guéant au sujet d’Alexandre Djourih. Je l’apprécie. Ce n’est pas un ami intime mais il est très agréable». Libération a consacré 3 pages à Alexandre Djouhri. On y apprend que ce patron de plusieurs sociétés de négoce international, soutien sarkozyste de haute volée, compte dans ses amis personnels Henri Proglio et Yazid Sabeg. On dit aussi que si «les articles sur Djouhri sont rarissimes, ce n’est pas un hasard». Cette discrétion serait due à la volonté d’, la surpuissante papesse de la Com’ élyséenne, de laisser travailler Alexandre dans l’ombre.

Anne Méaux et Gérard Longuet.

Lorsqu’on tombe sur une personnalité et qu’on cherche ses amitiés, il est toujours étonnant de voir à quel point cette solidarité de classe se montre sans failles. Ainsi, en rappel : Anne Méaux connaît depuis très longtemps Alain Madelin et… Gérard Longuet. Ils allaient taper du gauchiste au bon vieux temps d’après 68 en se pavanant sous les banderoles du Groupe de Droite extrême «Occident». Ce Gérard, hier à l’attaque de Gauchos, est aujourd’hui aux commandes de la Défense.

6 Responses to Les Flèches de BiBi : Spécial Remaniement.

  1. GdeC dit :

    Effectivement, Bibi, mettre à la défense quelqu’un qui est dans l’attaque et qui n’hésite pas à frapper ne promet rien de bon….

  2. Tony dit :

    Chouchou fait ce qu’il peut avec ce [ceux] qu’il a.
    Les pointures ne doivent pas se bousculer au portillon pour embarquer sur le Titanic.
    En fait, il subit, ce n’est surement pas de gaîté de coeur qu’il a avalé les départs de Guéant et Levitte.
    Guéant accepte de quitter son poste de « Vice-Président » pour redevenir simple flic, et Levitte est à la retraite.
    Chapeau pour l’esprit de sacrifice et souhaitons un après 2012 pour M. Claude Guéant, même s’il est à redouter qu’à ce poste il va se « cramer » dans les mois qui viennent.
    Une mission comme « la sauvegarde de notre civilisation » ne va pas être simple.

  3. Choubidou dit :

    Avec Mam, garde des sceaux …
    … (et avec les 3 autres qui l’ont précédée), sanctions toujours pas tombées 6 ans après que le mécanisme ait été démonté en détail et à tous, dans cette affaire garantissant depuis 15 ans l’impunité au directeur de campagne de F. Mitterrand, afin de permettre le rapprochement de 2 journaux que l’on peut lire tous les jours
    Que peut-on attendre des politiques ?

  4. rem* dit :

    Magnifique ‘revue de détail’ des troupes au pouvoir ou autour. C’est un artiste, le Bibi !
    Cela mérite des bibizes ! Rem*

  5. BiBi dit :

    @Rem (Ruminances)
    Encooore ! J’aimeuh… Et c’est vrai qu’avec « Ruminances », le Bonheur est toujours dans le pré ! 🙂

  6. Patrick dit :

    bel article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *