Les Flèches de BiBi (mi-octobre).

Bon sens et bon d’essence.

Quand les raffineries sont fermées, c’est Raffarin qui l’ouvre. Le voilà qui – suivant l’exemple de l’exilé Juppé – donne des Conférences au Québec pour l’ENA locale. Le Point nous précise que les places se sont arrachées comme des petits pains. Vous voulez savoir le nombre de ces places prises d’assaut ? 28.

La lutte des places.

, inquiet devant l’ambiance UMP pré-remaniement, est allé voir son Maître. «Ne t’inquiète pas, Christian, chacun de mes amis sera à sa place» a rassuré Chouchou. En ce qui concerne la place de Michèle Alliot-Marie, elle sera facile à trouver : «Elle ne bouge pas, elle n’a pas d’idées. Elle reste plantée debout». A ne pas confondre quand même avec un réverbère.

Femmes, je vous aime (enfin pas toutes).

Madame «observe avec satisfaction que le Women’s Forum est devenu un lieu de business et de contacts» (Le Figaro). C’est la même Aude de Thuin qui a vendu les parts majoritaires du Women’s Forum à Publicis (de la révolutionnaire ). Aude conserve cependant une part des actions avec, à ses côtés, Anne Claire Taittinger, Patricia Barbizet, Anne Lauvergeon, , Laurence Parisot. Oui, décidément, BiBi ne les aime pas toutes.

Doux Jésus !

Jean Louis Borloo achève l’écriture de deux livres, l’un sur l’échec du Sommet de Copenhague, l’autre sur la «déchristianisation», livre intitulé… «Ceci est mon corps». Etudiant, Jean-Louis Borloo fut déjà l’auteur d’un mémoire sur la «consubstantiation» du corps du Christ. Entre Service du Vin et Service divin, voilà notre Jean Louis déjà bien occupé.

Canards laquais.

Alors qu’il prépare la guerre médiatique pour 2012, Chouchou nous a délivré une phrase qui fera date : «Cette fois, je ne serais pas le candidat des médias». C’est le même Chouchou qui nomme les Directeurs de Radios, télés publiques. C’est le même Chouchou qui reçoit Serge Dassault pour le convaincre d’acheter «Le Parisien», c’est le même Chouchou qui lit le JDD et Paris-Match de son frère Lagardère, c’est le même dont tous les propos font Echos du proprio Bernard Arnault.

Secret Dépense.

Le budget de la candidature des JO d’hiver d’ a été joint à une nouvelle brochure distribuée aux élus de Haute-Savoie. Elle n’entre pas dans les détails mais on peut y lire le montant total des dépenses (16,5 millions d’euros). On y trouve la part du Marketing (500.000 euros), le prix de la Com’ de Séguéla et de Stéphane Fouks (5,25 millions) et enfin la promo internationale (voyages d’élus avec accompagnatrices de charme, salaire de Grospiron etc) : 4 millions. On rappellera que trouvait qu’ (baptisé Grospognon) était un excellent ambassadeur. Le Boss des bosses se touche 10.000 euros par mois, plus 15.000 euros pour ses frais mensuels. De quoi garder un calme olympique.

Les Riches ne s’ennuient pas.

On pourrait croire que et sont désormais empaillés. Que nenni ! Ils bougent encore. Ils étaient présents ce lundi 18 octobre au Musée du Quai Branly pour décerner le Prix de «l’Intelligence de la Main» dans le cadre de la Fondation Bettencourt-Schueller. Il y avait là 400 invités dont Renaud Donnedieu de Vabres, Lindsay Owen-Jones etc. Au rang des primés, étaient hors-concours les Canards laquais (ils ont passé la main sur l’Affaire). BiBi est déçu : rien pour ces politique partisans de la main tendue (pour recevoir les enveloppes). Ben, oui, quoi ? On aurait du couronner ces Champions du travail… manuel.

Quand la vanité et le ridicule se logent à l’Intérieur.

, ex-ministre sous Mitterrand, est tout fier de son passage à l’Intérieur. Jean-Jacques Urvoas, un proche de DSK, a demandé à ses contacts à la Police qui avait été le meilleur des ministres de l’Intérieur. Réponse : «PierreJoxe et Sarko entre 2002 et 2004 ». Glousser de plaisir en étant côte à côte avec Chouchou méritait bien ce cri venu de l’intérieur de… BiBi.

Carton rouge à la FIFA.

Sepp Blatter est triste. Deux de ses collaborateurs ont été convaincus de corruption. Le président se défend pourtant d’une hallucinante façon: «A ceux qui prétendent que la FIFA est corrompue, je leur demande de nous faire confiance. C’est mon devoir de lutter contre toute activité contraire à la morale. C’est pour cela que nous avons créé une commission d’enquête». C’est drôle mais lorsque BiBi entend le mot «Commission», il faut toujours qu’il pense… «Rétro-Commission».

2 Responses to Les Flèches de BiBi (mi-octobre).

  1. Une petite erreur de frappe sur cette ligne : « «Louis Joxe et Sarko entre 2002 et 2004 »

    C’est Pierre Joxe car Louis Joxe, son père, gaulliste, ne fut jamais ministre de l’intérieur.

    Autrement ton billet est toujours aussi documenté. Bravo.

  2. Merci pour l’article..très…inspiré. J’aime bien le style.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *