Les Flèches de BiBi : de Mandela aux 50 ans de France-Inter.

Le-Jugement-des-fleches de BiBi 1

Ce mois-ci, les Flèches commencent par un hommage silencieux à . Une Flèche qui transperce nos coeurs. Suivent les cibles sur lesquelles BiBi fait flèche de tous bois : Jean-Marie, le copain de Paul; Sarkozy (à qui je fais la fête); (que je rattrape au sprint), un grand Démocrate des Médias : . Sans oublier l’anniversaire de .

Flèche de Cœur : Mandela.

J’ai lu, vu, entendu de très nombreux hommages sur Mandela. Les plus émouvants ? Ceux de Brigitte Bardot (ami de Le Pen), de Laurent Fabius, de Cyril Hanouna, de Nadine Morano, d’Alliot-Marie (qui voulut envoyer les policiers français en Afrique). J’ai attendu en vain un p’tit discours de Dear Henri (Guaino). Bon… trêve de plaisanteries : le mieux c’est encore de se taire et d’accompagner Mandela dans son silence d’une minute – comme il le fit majestueusement devant la caméra de Raymond Depardon.

Jean-Marie La Peine.

Il paraît que Jean-Marie Le Pen a été très triste à l’annonce de la mort de Paul Aussaresses. BiBi a été plutôt content que l’ex-leader du FN ait été torturé par la mort de son ami Paul.

Bonne Fête Papa Nicolas.

C’est ce 6 décembre qu’on fête la Saint-Nicolas, fête tournée vers les enfants. BiBi pense à Giulia, la dernière née du couple Nicolas-Carla. La petite a dû faire de gros progrès depuis son premier mot.

Le premier mot de Giulia

Sarkozy, Président recruteur.

Ce 5 décembre, le journal L’Equipe évoque une Présidence pour Sarkozy. Celle du club de football du PSG en 2017 (si notre Nicolas ressort battu des vraies élections présidentielles). Il lui sera facile de renforcer son équipe avec un ailier (à droite… même à l’extrême-droite). Notre bonhomme saura où le recruter : dans ses propres rangs, bien sûr.

Sarkozy’s Room.

C’est @GrandLudo qui reçoit les félicitations du jury-bibi pour sa photo et sa légende.

Le plus drôle

Usain Bolt.

Le sprinter a déclaré dans son autobiographie : «Les femmes étaient toutes à mes pieds. Je pouvais choisir n’importe laquelle. Je me disais : «celle-là ? Ou non, peut-être celle-là ?» Un rêve devenu une réalité. A 22 ans, j’étais comme un enfant dans un magasin de bonbons». Deux conseils, les filles : arrêtez de sprinter pour essayer de le rattraper… mais si jamais vous y arrivez, pas de bonbons : foutez-lui plutôt des caramels.

Quand les Psys racontent des conneries.

Dans le magazine  justifie ainsi le licenciement d’une puéricultrice voilée par la crèche Baby-Loup : «On peut s’interroger sur les conséquences pour un nourrisson de ne voir que le visage de face, une tête amputée des oreilles, des cheveux et du cou».  Je pense plutôt que ce qui traumatise les bébés que nous sommes, c’est de voir quotidiennement le (ou la) présentateur(trice) sans tronc et sans jambes du JT de 20 heures de TF1.

Au bord de la mère.

Echange de tweets avec @auborducanal sur ce terrible fait divers (l’infanticide). Avec cette correspondance (hypothétique) : « la perte des eaux / la marée qui monte». Et cette phrase de la mère : «J’ai choisi le nom d’une ville triste». Terrible là aussi cette assonance «Berck/ Beurk» qui a conduit cette mère au pire.

L’Homme qui voulait boycotter .

Alors que le Grand Journal de (mardi 3 décembre), avec Mélenchon comme invité, a «confondu» des images de la manifestation du Front de Gauche du 1er décembre 2013 avec une autre mobilisation, voilà le grand journaliste de l’Express Renaud Revel qui lance un ahurissant appel au boycott… de Canal Plus ? Non, vous n’y pensez pas, non, il faut boycotter…  Mélenchon :  «Pourquoi aller tendre le micro à un homme qui constitue, par ses propos répétés, un danger pour la démocratie ? (…) Bref, ce responsable politique, vivant au crochet de médias qu’il piétine, mériterait d’être mis tout simplement au piquet : boycotté»… C’est ça la Voix Express.

France-Inter a 50 ans.

FranceInter

Pour cette Flèche-radio, j’ai hésité entre deux tweets postés ce vendredi pour l’anniversaire de la Radio publique mais je me décide : vous aurez les deux :

1. « Ce que je pense de l’anniversaire de France-Inter ? Que je ne retrouve ni ni dans 50 ans ».

2. «Voilà mon compliment sur notre bonne Radio publique : «Tous les matins, j’allume France-Inter !»

2 Responses to Les Flèches de BiBi : de Mandela aux 50 ans de France-Inter.

  1. Robert Spire dit :

    Pendant des années, « le matin j’allumais France Inter ». Maintenant, le matin j’allume « Pensez Bibi »…C’est une bonne mise en route des neurones et plus reposant pour les oreilles.

  2. BiBi dit :

    @RobertSpire
    Monsieur est trop bon 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *