Les Flèches de BiBi (9-15 avril).

La voix de Carla déraille.

C’est qui interviewe Carla Bruni-Sarkozy sur . C’est du très très bon boulot avec des questions qui fâchent et tout et toutou. Les refrains de Carla ont été parfaits. Par exemple le couplet sur Rachida Dati : «Il n’y a aucune enquête de police. C’est inimaginable de dire une chose pareille ».

En écho sonore, on pouvait entendre les propos de , patron de la Direction centrale du Renseignement Intérieur (DCRI) : « Mon service a été saisi par mon autorité de tutelle, le directeur général de la police nationale Frédéric Péchenard, début mars », afin d’«effectuer une remontée informatique au plus près du point de départ dans le temps et, si possible, de la source ». Un beau morceau. Dommage pour la fausse note, chère Carla.

Claude Askolovitch et BiBi : les retrouvailles.

Lorsque le Rédacteur en Chef du voulut devenir ami-ami avec BiBi,  il avait été interpellé tout de go par cette première question : « Cher Claude, aviez-vous signé en son temps la lettre des journalistes du JDD à Monsieur Lagardère, journalistes qui estimaient l’orientation du JDD trop sarkozyste ? ». Réponse attendue en… 3011. BiBi en rajoute quand-même une seconde : « Cher Claude, vous associez-vous au communiqué du 4 avril 2010 de la Société des Journalistes du JDD (SDJ) qui se déclare « stupéfaite et inquiète pour les proportions que prend l’Affaire de la rumeur » ? Avec cette question subsidiaire – et non moins importante : « Avez-vous signé la lettre d’excuses d’ à Monsieur Sarkozy ? »

La Rumeur dit « Non pour les deux premières et Oui pour la troisième ». BiBi propose que ce soit – toujours sur Radio Lagardère – qui interviewe le cher Claude.

Carla, auteur-compositeur d’un bon mot.

Dans l’intervention de Madame la Présidente, on peut écouter sa docte résolution : « Je veux que mon mari prenne de la hauteur ». Aussitôt dit, aussitôt fait. Monsieur était ce jeudi au Plateau des pour tenter de grimper dans les sondages.

Charron et les Charognards du Web.

BiBi entend des voix élyséennes. Est-ce à qu’on a crié : «Casse-toi pauvre Com’ ». Avec Pierre Charon, n’oublions pas les deux autres Communicons, et Grégoire Verdeaux. Un trio au même son de Cloches : «Un, deux, trois ! Partez ! ».

Tom le fidèle (1).

Un entrefilet tombé dans les filets de BiBi est paru dans le Monde du 8 avril : «La Cour de Cassation a rendu dé-fi-ni-tif le non-lieu prononcé en faveur de plusieurs membres de l’Eglise de Scientologie dans un dossier d’escroquerie. Ouverte en 1989, cette enquête judiciaire visait les faits d’escroquerie, d’extorsions de fonds et d’exercice illégal de la Médecine». On dit «Merci, qui ?». BiBi aurait finalement aimé que Claude Askolovitch interroge plutôt l’ex-Présidente Cécilia Sarkozy qui, le 20 août 2004, avait accueilli le Numéro Deux de cette Association (Tom Cruise) à bras ouverts.

Reno le fidèle (2).

Jean Reno aime les journaux helvétiques. Après le Magazine de la Migro, le voilà dans la . Il vaut mieux que Jean ne parle pas de politique car les BiBis rôdent pour le charrier. Petite perfidie de la Tribune : oui, on ne parle pas politique mais en bio express, voilà nos amis suisses qui rappellent qu’en «2006, au mariage des troisièmes noces de Jean avec Zofia, il y avait deux témoins : Chouchou et Johnny ».

Hortefeux l’infidèle ?

L’extrait du Monde ( 8 avril) a dû sérieusement énerver Brice : «En dépit de son amitié pour Brice Hortefeux, le Chef de l’Etat n’est pas pleinement satisfait de ses successeurs au Ministère de l’Intérieur». BiBi aimerait que Claude Askolovitch allât interroger et son tempérament de feu. Quand on se souvient de la façon dont elle avait éconduit une cliente de la Place Vendôme, on se demande si – comme Rachida Dati – elle est toujours copine avec Carla.

La grandeur de Michel.

Michel Platini vise un deuxième mandat à la tête de l’UEFA. Il voit plus grand : il espère – rien moins – la Présidence de la FIFA en 2011. Le joueur, merveilleuse caution pour le Foot-Biz (ou le Flair-Pay), a beaucoup changé. Il a pris du coffre fort et du ventre. BiBi voit son ambition grossir à vue d’œil. Deux certitudes, donc : Chouchou voit grand mais Michou voit ( et joue) gros.

Flèche de Cœur.

BiBi a repris les petites proses du grand René Char pour respirer un peu et prendre de la hauteur lui aussi (en particulier «  Recherche de la base et… du Sommet »). Mtislav – avec qui en des temps préhistoriques, il avait eu des… mots ( normal : ils aiment tous deux la littérature et le poète du Lubéron) – lui a fait un joli cadeau en lui murmurant : « BiBi ! N’arrête pas ton Char ! ».

4 Responses to Les Flèches de BiBi (9-15 avril).

  1. Chr. Borhen dit :

    J’ai failli entendre  » La voix de Carla : des rails… « , mais comme vous êtes un homme élégant et que vous abhorrez les rumeurs, je vous ai lu très consciencieusement.

  2. BiBi dit :

    Sachez encore qu’à la Voix Carla (qui déraille), Bibi préfère la Voix Ferré
    🙂

  3. valérie dit :

    ET la voix Ferrat soudée

    C’est pas terrible hein!
    ça ne fait rien, j’assume.

  4. […] il s’est montré serein. Cette sérénité lui est venue suite à cette lamentable « rumeur » qui lui a pourri une partie de son quotidien pendant un bon bout de temps. Cela fait mal de se […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *