BiBi tire ses Flèches de Printemps.

Chirac, pas si connard.

En page intérieure du N°2 de Zélium, nous remet en mémoire la répartie de Chirac envers un quidam qui traita l’ex-Président de « connard».Chirac s’arrêta, se tourna vers l’importun et, tout sourire, lui tendit la main en disant : « Moi, c’est Chirac».

, le discret Préfet de Police de Paris.

«Discret par nature, il n’est pas homme à distiller ses secrets» écrit le JDD à propos du Préfet de Police de Paris. Cent lignes plus haut, on comprend tout de la discrétion du Préfet préféré de Sarkozy : «Il a été repéré, comme Guéant, par Charles Pasqua dans les Hauts de Seine».

à l’Intérieur.

Lui aussi est discret… d’une discrétion toute aussi particulière : Claude Guéant, notre plus Haut fonctionnaire de Police, fut discrètement le Maître d’œuvre du discret 5ième Dîner de l’Atlantique. Faudrait un jour aller demander discrètement les autographes aux prestigieux invités et laisser tomber les ringards du «Siècle». L’adresse de ces Dîners ? Hôtel d’Evreux, Place Vendôme. Voilà les prestigieuses signatures qui manquent à la Collection-BiBi : celle de Claude Guéant ( jamais « croisé»), de Régine, de Patricia Kaas et de l’anarchiste rêveur Gérard Depardieu. Si vous passez dîner, faites-les signer discrètement.

Claude Guéant à l’Extérieur.

Dieu ! Que les phrases de Claude Guéant sont jolies ! «Le Colonel Khadafi partage tout à fait notre vœu de faire de la Méditerranée une aire de prospérité» : ça mériterait un petit tour sur le Yacht de Bolloré.

Joli matelas.

Un poids lourd du gouvernement lâche : «Borloo est un animal blessé. Copé pense le tenir avec le million d’euros que donne l’ aux radicaux. Mais rien n’est sûr». Ah bon ? Un million d’euros. Par semaine ? Par mois ? Par trimestre ? En tous les cas, si Jean-Louis Borloo se couche, on saura sur quel épais matelas il passe ses nuits avec Béatrice Schönberg. (Source : Le Monde).

Libye.

Notre Chouchou a demandé à ses proches si les retours de terrain sur la Libye étaient bons. Sarkozy s’imagine t-il vraiment qu’avec la Libye comme alibi, on cessera de le désigner comme coupable ?

Jean Royer.

Cet ancien Ministre vient de mourir. Cet ex-Maire de Tours avait les homosexuels en horreur, il était l’Apôtre du Catastrophisme, il avait une peur bleue des Rouges, il était un fervent adepte de la peine de mort et de la séparation fille/garçon dans les écoles. Il haïssait Picasso («une ordure de style») et poussait de grands cris d’orfraie devant la pornographie. Dans un de ses derniers votes, il prit parti pour le père de Marine. Patience, Jean ! Jean-Marie va bientôt te rejoindre.

Colère anglaise.

Dans la hiérarchie de l’Info, version JDD-Canard-laquais, la colère anglaise de samedi dernier ne faisait par exemple que 20 misérables lignes dans le journal du Frère Lagardère. Pas assez fortuné, le JDD pour faire la Manche ? Par contre, Richard Gasquet a droit à un vrai article. BiBi rappelle que ce joueur surmédiatisé mais transparent fait partie du Lagardère Paris Racing… vous savez ce Lagardère qui est aussi le… proprio du JDD.

Gérard Depardieu.

L’acteur se proclame «amoureux, anarchiste, rêveur». Il aurait pu rajouter : sarkozyste. Notre Bigard-bis a en effet clamé haut et fort ses préférences pour son Chouchou. Aujourd’hui, il nous la joue amadoué, incompris : «Je ne suis pas ce qu’Internet ou les t’chateurs racontent (…). Chez nous, on souffre de la maladie Internet… C’est la bombe des nouveaux anarchistes et ils ne savent pas ce qu’ils font avec ça». Peut-être parle t-il du billet-BiBi «Gérard Depardieu, le «voyou» pitoyable» mis en ligne ici-même ? En tous les cas, que Gérard sache que BiBi, malade d’Internet, n’est pas encore sur le chemin de la guérison.

PPDA.

Le Canard Enchaîné nous apprend que la biographie d’Hemingway « écrite» par Patrick Poivre d’Arvor n’a été vendue qu’à 3000 exemplaires. Maintenant, on sait au moins « pour qui sonne le glas».

Flèche de Cœur.

La Flèche de Cœur du Printemps est pour le site bienaimé  Lucarne [Mémoire du Vent] Y soufflent le vent de la Poésie et la brise de l’Etranger si proche. En Une, vous aurez droit aux bouquets du poète , de cette jolie pensée par exemple : «Une pensée / danse / abandonnée / dans les bras du vent / tout au creux / l’arbre /recueille un soupir». Pensée que ne désavouerait pas BiBi plongé dans les siennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *