Le JDD au réveil du lundi matin.

Jdd du 29 juin

RACHIDA : En Une du , Rachida a pris une pose admirable pour nous transmettre sa volonté de créer un fichier sur les bandes organisées. On ne peut que louer sa subtilité et son intelligence pour ne pas apparaître en robe Dior. Coup d’œil en coin, mi-mondaine, mi-sérieuse, rouge à lèvres carmin et discrètes boucles d’oreille, Rachida y est magnifique.
C’est vrai qu’en annonçant cette création de fichiers, il aurait été de mauvais goût d’apparaître dans une de ses magnifiques robes habituelles. Peut-être a-t-elle voulu répondre à BiBi qui dans son article (« Les évènements du Jeudi ») avait relevé la photo de notre Ministre où elle posait – erreur de communication ? – en robe Dior devant la maquette des trois prisons construites par son ami Bouygues ?
Rachida n’a en effet pas que des vêtements de la célèbre marque dans sa garde-robe. Elle a aussi des robes toutes simples qui gardent un air original de féminité. Sur un des encarts dominicaux du (avec un bis + interview en page 10), on voit très bien ce superbe ensemble à la Une : une veste ceint de trois couleurs, bleu, blanc, rouge. Rachida porte haut en couleurs le triple bandeau tricolore. C’est vrai : cela nous change des robes et ajustements Dior et c’est tant mieux. Rachida fait partie de notre patrimoine, s’occupant autant de la France d’en Haut ( Dior, , Gaultier) que de la France d’en-bas (Prisonniers, petits délinquants). Rendons-lui cette justice.

RUGBY : La Une du JDD est cette semaine très franco-française. En pleine page, une très grande photo des rugbymen de , vainqueurs de Clermont-Auvergne en finale du championnat de France : c’est vrai qu’il y a, dans ces supporters gagnants et dans cette population rugbystique, beaucoup d’acheteurs potentiels du journal. Si on calcule qu’il y avait 40.000 toulousains au Stade de France, on peut imaginer qu’un quart d’entre eux se seront précipités pour lire le JDD ce dimanche matin.

TELEVISION : Et puis, objet de toutes les attentions (sarkozystes) de la semaine, un gros titre : « Grand bazar à la télé » avec les photographies des incontournables , souriante et fraîche sur une des terrasses du Louvre et (tous les deux en interview en pages intérieures).
En pages deux et trois, on n’effleure même pas la part du Petit Nikos dans les atteintes aux libertés audio-visuelles. On entérine déjà la Réforme en passant directement à autre chose : la Rentrée des Programmes, les Têtes qui valsent, thèmes qui deviennent, pour le JDD, les (soi-disantes) préoccupations principales du public. C’est vrai : pourquoi emmerder les gens avec les défenses corporatistes des salariés ? Pourquoi donner de l’espace à un combat d’arrière-garde ? Ecoutons plutôt la charmante Christine : «On se réjouit que les Opérateurs fassent des profits considérables mais en retour ils doivent se montrer responsables face à la création ». Magnifiques incises pour BiBi que ce verbe «devoir » et ce sublime mot de « responsabilité » chez nos Opérateurs admirés !

: Que dire de ce « Clin d’œil » qui finit la lecture de la Une ? «  Sarkozy démine pour aller en Chine ». L’article (p)répare les explications alambiquées des errements du Petit Nikos. Avec l’aide de Richard Arzt, le JDD veut nous faire croire à la subtilité de la position française. Mais ce qui reste en point de mire, nul ne peut le cacher : la France du Petit Nikos et de ses Grands Chefs d’Entreprise veut participer à la Fête Olympique de peur d’être disqualifiée. La Course de fond est terminée. Le Petit Nikos a commencé son sprint sous le regard bienveillant et les encouragements du journal du Frère .

SEGOLENE : Une autre qui court toujours, c’est notre amie Ségolène. Elle aussi a droit à une très curieuse photo. BiBi essaye d’en comprendre le sens (entière page 4). Là voilà, entrant sur la scène de la Maison de la Chimie (pas de l’Alchimie), fonçant telle une vedette-rock. Sourire-dents -blanches, ensemble folklorique russo-moldave, là voilà en danseuse heureuse. Oui, heureuse ! Si heureuse ! Elle fait contraste avec le sérieux et le noir de Rachida. Une Ségolène régénérée, pleine d’allégresse, bondissante et légère.

BiBi est un peu dubitatif. Il se souvient de la première fois où elle avait fini à 47%. Une mauvaise pensée lui vient en la regardant exécuter ce pas de deux.

BiBi se répète : « Oh ! Pas de deux… pas de deux ! »

One Response to Le JDD au réveil du lundi matin.

  1. admin dit :

    Petit rajout à mon article. En fait ce supplément vient du Canard Enchaîné du mercredi 2 juillet (La Mare aux Canards / rubrique Rachida endimanchée) :

     » Quant à Rachida Dati, elle a réagi sur son terrain préféré : la communication. A peine sortie du bureau de Sarko, elle a téléphoné au JDD pour lui proposer une interview sur le thème de la lutte contre les bandes.
    Marché conclu sauf que Rachida s’exprimant en tant que maire du 7 ième arrondissement ( où se situe le Champ-de-Mars), le JDD décide de passer l’entretien en pages SUPPLEMENT PARIS.
    Quand la Garde apprend la chose, son sang ne fait qu’un tour : elle APPELLE DIRECTEMENT CHRISTIAN DE VILLENEUVE, le directeur de la rédaction et EXIGE D’ETRE PUBLIEE DANS LES PAGES NATIONALES.
    Il faut croire qu’elle a su trouver les mots qu’il fallait puisque Rachida a en effet décroché la page 10 avec APPEL A LA UNE pour son interview… »

    Voilà comment se passent les choses dans la France du Petit Nikos et dans le journal de Frère Lagardère.

    BiBi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *