Le Foot, ses Agents troubles et « Cash Investigation ».

 FIFA

*

Le foot ! Le foot ! J’entends encore Guy Bedos répéter son sketch avec son accent inimitable. Justement, cette semaine, il fut question de foot sur avec l’émission d’Elise Lucet («Cash Investigation» ). Une très bonne émission qui décryptait «le Milieu» du Terrain de foot avec une insistance particulière sur l’exploitation des jeunes footeux (à partir de 8 ans) – avec l’aval de la , sur le rôle des agents omniprésents et très puissants – avec l’aval de la Fédération et sur les tractations financières dans les contrats et pseudo-transferts.

Platoche

On eut droit à de «savoureuses» (inquiétantes) interviews de Michel Platini qui avait perdu sa légendaire gouaille devant les questions pertinentes du journaliste et celle – a-hu-ris-sante de (Président de la FFF, maire de Guingamp et membre du PS). Du rare, du bon et beau travail journalistique. Ici, je ferais un peu de pub pour le Blog à BiBi : tout ceci n’est pas une découverte pour lui puisqu’il vous suffira de relire tous ses billets en Catégorie BiBi-Foot pour vous en rendre compte. 🙂

Ah la belle jeunesse !

mercilesbleuschevres

On attendra – sans trop y croire – une levée de boucliers à propos de l’exploitation de ces gamins doués envoyés aux sélections du Barça (avec encouragements parentaux). Ils peuvent en repartir avec un contrat jusqu’à 18 ans (En France, ces contrats sont interdit mais pas dans les autres pays de la chère Europe libérale). On attend la montée au créneau de Guy Roux par exemple qui a toujours joué les Professeurs de Morale sportive. On attendra toujours que Canal Plus et nous en disent plus, que les Associations de l’Enfance viennent en dire deux mots de protestation.

Les Agents.

Ce n’est pas d’aujourd’hui que BiBi a interpellé la FFF pour demander pourquoi Jean-Pierre Bernès continue d’exercer cette «profession» alors que dans les statuts de cette même Fédération, nul ne peut se dire «Agent» s’il a été condamné auparavant. Pour mieux cerner ces Agents, je vous renvoie sur le livre de Denis Robert («Le Milieu du Terrain» aux Arènes). A ces agents, on aurait pu s’attendre – naïfs que nous sommes – que Noël LeGraet oppose une forte résistance et fasse valoir le Droit. Bah, vous n’y pensez pas ! Il suffit de le voir penaud, minable défenseur de l’Indéfendable, devant les fiches présentées par Elise Lucet pour voir à quel degré sa Fédération est corrompue. On attend la charge de notre Ministre du Sport et sa grande bataille pour le Sport propre, toujours aussi naïfs que nous sommes.

Les réactions : Panique à bord !

Le Graet

On attendra aussi les enquêtes de l’Equipe sur le dopage dans le foot (coucou Docteur Fuentes !), le rôle de la fripouille Platini (et sa poudre aux yeux), la Dictature Blatter à la FiFA et autres joyeusetés. On attendra un peu moins d’humour-potache à Sofoot et un peu plus de sérieux et de prises de risque dans leurs articles etc.

Le lendemain de l’émission, me voilà sur la Chaîne (Emission «» de ). Rappels importants : 1. Cyril fait partie de l’Aristocratie des supporters du PSG 2. D8 est la Chaîne seconde de Canal Plus qui – chacun le sait – a le foot comme vitrine indispensable pour accrocher le client. Inutile donc d’attendre que ce cher Hanouna (qu’un Twitto me présenta comme… anti-conformiste !) crache dans la soupe. Et cette soupe, non seulement il n’y cracha pas dedans mais il s’en prit à ceux qui la firent chauffer. Pour ça, il fit donner ses seconds couteaux : enfonça l’émission, un autre rigolo trouva l’émission «dégueulasse», la jeune femme itou et (grand créateur TF1) y ajouta ses insultes. Autour d’Hanouna rigolard et très réac, une Cour aux propos imbuvables contre cette émission et ses journalistes courageux. Finalement, les insultes et invectives de ces minables journaleux de révérence, cette unanimisme contre ce numéro de prouvent bien que l’émission d’Elise Lucet a touché juste.

Sepp-Blatter1-e1296823164920

Enfin pour ceux et celles qui voudraient faire passer BiBi pour un méchant râleur et ennemi du Foot, qu’ils lisent cet aphorisme parodié d’Antonin Artaud (lui, parlait de théâtre) :

«Et maintenant je vais dire une chose qui va stupéfier bien des gens : je suis l’ennemi du Football. Je l’ai toujours été. Autant j’aime le football, autant je suis pour cette raison-là son ennemi».

Et toujours pour ceux et celles qui veulent me trouver pour en causer, à la mi-temps, je serais à la buvette du stade.

*

Pour parfaire sa culture-foot : les bons billets-résumés de Rue 89  et du Nouvel Observateur 

3 Responses to Le Foot, ses Agents troubles et « Cash Investigation ».

  1. Robert Spire dit :

    J’ai regardé ce reportage, mais sur France 2…

  2. Arthurin dit :

    Excellent.

    Bon, j’aime pas le foot, mais au moins maintenant je sais pourquoi.

  3. BiBi dit :

    @Arthurin
    Bien vu la réponse sauf que je sais aussi exactement pourquoi – pour ma part – je n’aime pas ce côté du Foot.
    Je sais aussi – dans le même temps – pourquoi je l’aime. Le foot comme activité et création humaine est passionnant mais je ne chercherais pas à vous convaincre 🙂 Me voilà donc très « Sujet lacanien » (Sujet divisé sur ce coup-là).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *