Football français : du côté des quotas (2).

BiBi entame la seconde mi-temps de sa confrontation avec les belles paroles des hauts responsables de la Fédération Française de football. Il s’arrête au rivage de l’impossible « souche française ».

_________________________________

L’introuvable «souche française».

Ah, ce savoureux dialogue !

 : «Il faut identifier (…) Il y a des gens qui sont, de toute façon et fondamentalement, de souche française».

Laurent Blanc : «Mais bien sûr. Aussi français que toi et moi».

C’est ici que se joue toute cette folie. L’identité française n’est pas vue de façon plurielle, multicolorée ; elle n’est pas non plus perçue comme un processus mais comme une chose indiscutable puisqu’il s’agit – c’est entendu pour les deux responsables – d’être aussi français «que toi et moi».

C’est un raisonnement de folie que de clouer l’Identité à un point fixe, définitif, éternel. Nous sommes ici au fond de cette affaire de Quotas. Et là, il y a un problème : c’est que le point de vue sur l’Identité est constamment remis en cause par l’immensité et le foisonnement de la Vie, cette dernière se chargeant de rendre la position de fixité intenable. Hé oui, finalement il n’est «pas si simple que ça» de n’enrôler que des «joueurs de souche française».

François Blaquart au placard.

Horreur et imbécillité que cette injonction de François Blaquart : «IL FAUT identifier». IL FAUT ! Nous voilà sur les mêmes rails que Brice Hortefeux-Version Auvergnate et que Marine voguant sur les flots nauséabonds de son Parti. Et en échos reviennent les propos d’ : dans les Centres de Formation, le flicage, la discrimination ont déjà commencé.

Ce François Blaquart n’est pas de la même veine que Laurent Blanc. André Merelle de la Direction Technique Nationale lâche : «Ce Blaquart n’a que ce qu’il mérite. A chaque fois qu’on parlait de nos joueurs, il disait : «VOS Blacks !» (avec le mépris qu’on imagine). Des Blacks fantasmés en Hommes d’impossible souche française : mécanisme impensé d’un racisme «ordinaire». Ce «VOS Blacks» de Blaquart rejoint ainsi le très proche et solidaire c’est «notre PROPRE culture» (1) de Laurent Blanc.

Prix, accessits et blâmes.

1. Dignité de , seul à avoir affiché son opposition aux quotas.

2. A quoi bon une enquête ? Tout est déjà dit via Eric Mombaerts sur les quotas dans les Centres de Formation d’Aulas et de Dassier. On attend que ces derniers soient sanctionnés. Euh, on attendra longtemps.

3. Combien de français noirs et arabes dans la Direction Technique Nationale lors de cette réunion ce jour de novembre 2010 ? Un seul : Mohamed Belkacemi, responsable de l’Association Foot de Quartier. Ben oui, les Mohamed ne peuvent qu’être du quartier. Pas possible d’être responsable ailleurs ?

4. Rires-BiBi avec l’inénarrable  : « C’était une réunion privée [Ah bon ? Le foot français est une affaire privée ?]. Ils ont du se laisser emporter». [Par la vague brune ?], avec , soutien sarkozyste et ami du fils Guéant : «Je ne veux pas y croire. C’est révoltant. Je ne veux pas accepter ça». Touche z-en à ton ami Nicolas, cher Basile ! Avec  : «J’espère qu’on va nous dire que tout ça, c’est un cauchemar». Ohé Lilian, tu ne rêves pas : ça se passe dans ton (ex-) jardin tout ça !

5. La FFF mène l’Enquête. Précision : ce que recherche déjà les sbires de la FFF, c’est de connaître le nom du participant qui a eu l’indécence d’enregistrer les propos de cette réunion sur son portable. Que personne n’attende autre chose de toute cette affaire : Blaquart restera un temps au placard, Blanc sera blanc comme neige, Eric Mombaerts sera toujours un excellent éducateur etc.

Il ne nous reste plus qu’à reprendre en chœur le merveilleux slogan de , sponsor numéro 1 de la Fédé : « VIVE LE FOOTBALL LIBRE !

____________________________________________

(1) « Je crois qu’il faut recentrer, avoir d’autres critères avec notre propre culture» (Laurent Blanc)

8 Responses to Football français : du côté des quotas (2).

  1. Wam dit :

    Bonjour BiBi,

    Ce domumentaire de la tres fascisante chaine Arte devrait vous eclairer.

    http://rutube.ru/tracks/3457289.html?v=cbf169c00fa83f9808b05f18eec4e25d

    « On peut donc affirmer qu’avoir la peau noire c’est pouvoir courir vite […] Ce sont les gènes qui font la différence, c’est prouvé scientifiquement. »

  2. BiBi dit :

    @wam
    Tiens ! Un revenant ! Toujours bouleversé par les peaux noires ?
    Cette fois-ci, vous jouez de l’intimidation avec Arte que vous me présentez comme une chaîne dont les opinions seraient de mon côté. (Entendrez-vous mes soupirs ?)

    Que n’a t-on entendu cette version raciale (« Ce sont les gènes qui font la différence, c’est prouvé scientifiquement »)!

    Avec l’appui d’Arte, le concours des Gènes, l’apport des Peaux noires, BiBi n’en peut plus mais il ne s’avoue quand-même pas battu. Il vous renvoie à son article « Zemmour et les Noirs de la finale olympique », billet qui contrecarre cette vidéo russe-blanc qui n’est qu’une célébration publicitaire de leur champion (blanc) de sprint Valéry Borzov…

  3. borneo dit :

    C’est marrant l’identité et pour l’illustrer un geste: il fut un temps ou la plupart des joueurs français portaient leur pouce aux lèvres : dernier mouvement du signe de croix à l’espagnol, aujourd’hui beaucoup s’encouragent en début de match en frappant leurs poings l’un contre l’autre, geste venu d’Amérique.
    Faut espérer que Zemmour va proposer aux joueurs une gestuelle bien française plongeant au cœur de notre Histoire nationale par exemple une qui évoquerait sans ambiguïté ce chant glorieux Maréchal nous voilà !

  4. BiBi dit :

    @borneo
    Je ne sais pas quel geste recommander à l’entrée du terrain pour les joueurs mais pour ce qui concerne Zemmour, il y aurait 1. le pouce baissé (geste romain) ou 2. le geste du petit enfant dans l’avatar de mon billet précédent (part.1) qui est un geste universel, assez approprié pour le bonhomme, non ?

  5. Wam dit :

    La video jointe precedemment n’est en fait qu’un tres court passage d’un documentaire d’une heure 42 minutes sur le dopage genetique.

    Si BiBi desire en savoir un peu plus sur l’influence et l’importance de la genetique sur les performances physiques, il peut se rendre la :
    http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Dopage-genetique/3343656.html

    Ensuite, peut-etre qu’on pourra parler des faits et non d’ideologie.

  6. llone dit :

    « Ce sont les gènes qui font la différence, c’est prouvé scientifiquement »
    Est une phrase vraie mais incomplète ils en oublient l’influence de l’environnement(et donc de l’histoire) sur le patrimoine génétique d’une population et donc sur la morphologie !!

    Sinon très bon article bien argumenté j’aime beaucoup votre blog

  7. jeanpaul de la mata dit :

    On l’a échappé belle…dans les centres de formation de football,  » chez nous « ,…y’a pas de Suisse,ouf !

  8. BiBi dit :

    @jeanpaul de la mata
    Détrompez-vous : le football suisse n’est pas en Berne. Les petits suisses ont fait récemment match nul avec l’Angleterre sur les terres de la Perfide Albion.

    Dois-je vous rappeler que je ne suis pas suisse… ? Et vous rappeler aussi que – parlant comme vous la langue française – je ne suis pas mais alors pas du tout du même quartier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *