« Plus Belle la Vie » avec Pablo !

Plus belle la vie avec Luc Boltanski

Dans du 22 et 23 septembre, Pablo, un nouvel héros de la Série fit ses premières apparitions sur les écrans de la télévision de BiBi. Nouveau venu, barbu et en treillis, ce personnage est classé comme un «ultra-Gauche» dans la fiction.
Quelle ne fut pas la surprise de BiBi de voir qu’un des livres exhibés à la caméra de par Pablo, baba-cool aux mauvaises manières, était… «» de et d’. Cet ouvrage paru chez Gallimard en 1999 est resté longtemps un des livres de chevet de BiBi. Il y a puisé toute une compréhension ajustée du Monde des Managers, une critique fondée de la critique «artiste» du Capitalisme et des raisons d’agir et de penser contre ces politiques droitières, aujourd’hui vérifiées, qui nous mènent au désastre. Le paradoxe de ce livre de sociologie étant qu’à vouloir décrire les tendances contemporaines et très sombres de ce nouvel esprit du Capitalisme – à BiBi au moins – il a rendu plus belle… sa vie.

5 Responses to « Plus Belle la Vie » avec Pablo !

  1. Bibi a de saines lectures. Boltanski, mazette ! Cordiales pensées… By GdeC

  2. Wam dit :

    « une critique fondée de la critique «artiste» du Capitalisme et des raisons d’agir et de penser contre ces politiques droitières, aujourd’hui vérifiées, qui nous mènent au désastre. »

    Pour un ancien soixante-huitard, ca me fait doucement rire… « Il est interdit d’interdire », les capitalistes n’ont-ils pas applique ce precepte a la lettre ? L’ouverture des frontieres, la libre circulation, n’est-ce pas la gauche qui a voulu tout ca ?

  3. BiBi dit :

    BiBi n’apprécie que modérément votre terme  » soixante huitard ». Ceux-ci écrivent aujourd’hui dans la presse que vous défendez, ils se gaussent dans les cocktails, ils chantent auprès de Carla, ils se vautrent dans l’espace médiatique en riant comme vous « doucement » ( ou très cyniquement).
    D’autres, présents en 68, ont eu un autre choix de vie plus digne, en phase avec leurs convictions. BiBi essaye d’être résolument de ce côté. La gauche ? vous devriez écrire « la gauche ». Fermez les guillemets.

  4. Wam dit :

    Vous savez, quand je dis « doucement rire », ce n’est pas cyniquement mais plutot amerement puisque c’est la generation qui est la mienne va se prendre le retour de baton de 68 en pleine tronche.
    Un monde meilleur. Sans doute le fut-il pour vous. Alors si aujourd’hui il y a bien quelque chose qui m’insuporte, ce sont les personnes se recclamant de mai 68 (vous preferez ?) venant donner des lecons de sagesse, de raison et d’humanisme a ceux qui devront, tant bien que mal, rustiner la passoire.

  5. BiBi dit :

    Vous vous satisfaisez à bons comptes d’idées reçues en reprenant sans précaution les idées les plus rétrogrades dans l’analyse de Mai 68 : « génération unanime contre une autre », « aigreur chez les vieux combattants » et, bien sûr, « vous » en victime et « nous » en persécuteurs. Des généralités, des présupposés que BiBi réfute absolument.

    Retenez que Mai 68 fut pour le collégien en blouse grise, plongé dans l’ennui mortel, prisonnier de l’impossibilité de s’exprimer, Mai 68 fut une porte entrouverte sur plus de liberté. Mai 68 fut un combat qui dépassait Cohn-Bendit, un combat qui vit les plus grandes grèves ouvrières, qui vit une effervescence qui descendait pour la première fois dans la rue etc. Aujourd’hui, ceux qui se réclament de la Sagesse et du Raisonnable, se nomment Claude Bébéar du Comité des Sages du MEDEF (Le Figaro du 22 septembre) et… Little Nikos à NYC (« J’ai un âge raisonnable qui m’a permis de ne plus être sous influence »). Aux c…, cette Sagesse-là.
    Enfin, arrêtez de pleurnicher ! Il y a comme une lignée des Damnés de la Terre qui mènent aujourd’hui le même combat d’hier contre ceux qui bafouent et rognent sur les principes et les Droits les plus élémentaires du Citoyen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *