Blogs et bloggeurs (à propos du remaniement)

LE COUCOU ET SON NID PRÉSIDENTIEL.

Ce dimanche, on pouvait lire autre chose que le . On pouvait s’attarder sur le Blog du Coucou et rire sur les nominations ministérielles de la République du Rébus : « J’ai longuement hésité toute cette fin de journée sur les nominations au gouvernement de la République du Rébus ».

Ne cherchez pas la place de BiBi : il a été mis au… rebut ! 🙂

COLORATION MAJEURE.

Couleurs d’aencre nous parle de Jean-Marie Bockel, ex-secrétaire d’Etat à la justice, rayé de la carte sarkozyste. Interviewé sur Canal Plus ce lundi, le bonhomme a déclaré «n’être pas tombé de l’armoire» en apprenant son éviction. Pas tombé de l’armoire certes mais quand même mis au placard.

Le tenancier du Blog revient sur la dernière mesure envisagée par cet ex-Chien de Garde pour repérer les bébés délinquants (Billet : Quand-le-moutard-leur-monte-au-nez).

«Le collectif Pasde0deconduite apprend que, dans le cadre d’un rapport sur la prévention de la délinquance juvénile remis au président de la République, M. Jean-Marie Bockel préconise un « repérage précoce» des troubles du comportement chez l’enfant, indiquant que cette « vulnérabilité pourrait être repérée chez les petits entre 2 et 3 ans».

DANS LA NICHE CPOLITIC…

«Sarkozy n’a donc trouvé aucun autre chienchien assez lèche cul s’inclinant avec autant de servilité en face de sa mégalo-mythomanie. (…) Sûr qu’un toutou si bien éduqué que François Fillon, cela ne court pas les rues.(…) Ainsi devant ces déclarations de forfait en masse, le caniche Fifi a donc décroché sans difficulté la timbale».

ABIKER FAIT DANS L’HYPER.

David Abiker veut nous faire croire que Fillon a été imposé à Sarko par l’UMP. Soupe réchauffée et servie par beaucoup de médias pour nous faire croire à une dissension/pluralité internes. Avec ce type de raisonnement qui appuie sur la discorde, on élude le fait que ce partage du Pouvoir – au-delà des humeurs personnelles – est la seule forme possible de solidarité gouvernementale pour ratisser large et gagner en 2012.

BiBi retient cependant une phrase anecdotique mais juste : «La démission de François Fillon n’a-t-elle pas été donnée samedi soir, détournant l’attention des médias vers le remaniement plutôt que sur une première réunion du G20 sans grand résultat ni bénéfice pour son principal animateur ? »

L’IRREDUCTIBLE DOMINIQUE.

Dominique Hasselmann attaque sec : «Le plus haut personnage de l’Etat a donc tranché. Mais comme le titre ce matin Libération, « Fillon garde Sarkozy» (le premier est nettement moins nuisible en étant cadenassé à la tête du gouvernement)».

Mais son bonheur de voir Eric Woerth revenir à Chantilly («Eric Woerth, récompensé à la hauteur d’une ambition enveloppée, retourne brouter l’herbe rare sur son hippodrome de Chantilly (Oise)») sera de courte durée lorsqu’il lira le de de .

Le journaliste amène en effet un correctif d’importance qu’il faudrait pilonner : «Eric Woerth, en perdant son ministère et en retrouvant ipso facto son siège de député, (…) gagne l’immunité attachée à la fonction. S’il venait maintenant à l’idée d’un juge de lui poser quelque question gênante sur l’affaire Bettencourt, ou tout autre en rapport avec les tripatouillages financiers du parti majoritaire, il devra demander la permission à ses pairs».

La B.D. DU REMANIEMENT.

Elle s’intitule : « Passation de pouvoir à Matignon». C’est sur le Blog amusant de Martin Vidberg.

LE NOUVEL HERMES.

Le Nouvel Hermès est un moins poète avec ce titre : «Sarkozy l’a dans le ».

«Car qui croira désormais à la parole d’un « président » déjà largement dévaluée par des soit disant contrats régulièrement signés, du moins à la une du Figaro, mais jamais concrétisés ? Qui croira que cet homme là, ne sachant pas imposer un premier ministre, incapable de savoir ce qu’il veut, conduisant au jour le jour, selon ses caprices et sans même l’art de l’improvisation , les destinées d’un pays saura avoir l’étoffe d’un Homme d’Etat ? »

HORTEFEUX ET JUPPE CHEZ PLUME DE PRESSE.

Plume de Presse insiste sur nos deux ministres préférés : Brice Hortefeux et l’Ex-Exilé du Canada (Alain Juppé) :

1. «Brice Hortefeux conserve l’Intérieur, tout en récupérant l’Immigration – quoi de mieux pour s’occuper de ce sujet qu’un homme condamné par la justice pour injure raciale ? -, dont il était déja en charge avant qu’Eric Besson ne lui fasse concurrence en zèle dans la persécution des étrangers».

2. Alain Juppé en 2008 : «Je l’ai dit et redit, je ne sais pas comment il faut le dire mais je n’ai pas envie d’aller au gouvernement »« Je n’ai pas changé d’avis et je ne vais pas changer d’avis, ni ce soir, ni demain, ni après-demain »

RIMBUS ET SON CONSEIL DE SURVEILLANCE.

«C’est un bourbier terrible» disait Alain Juppé à propos de l’Afghanistan. Parole rapportée par Rimbus sur son Blog qui avertit  : «Il y a aura un certain intérêt à observer, dans les semaines à venir, la manière dont Alain Juppé s’accommodera de la ligne politique de Nicolas Sarkozy, c’est à dire plus trivialement, comment il baissera son pantalon, jusqu’au genoux ou jusqu’aux chevilles (lui qui se voyait une alternative crédible pour 2012)». C’est vrai : au tour de Juppé car on ne pourra plus dire « A Besson le pantalon».

POUR UNE FOIS, UNE INFO VRAIE SUR Fr2.

France 2 – sur son site – nous parle du remaniement et pose cette question : « Quel est le point commun entre Valérie Pécresse, Bruno Le Maire, Georges Tron, Brice Hortefeux et Frédéric Lefebvre ?»Réponse :

« Ces cinq ministres et secrétaire d’Etat sont tous nés à Neuilly-sur-Seine (Hauts de Seine) , respectivement en 1957 (Georges Tron), 1958 (Brice Hortefeux), 1963 (Frédéric Lefebvre), 1967 (Valérie Pécresse) et 1969 (Bruno Lemaire)».

MARIANNE FAIT AUSSI SA REVUE DE BLOG.

Sur le remaniement, Marianne 2 nous offre des extraits de SarkoFrance, de l’Hérétique, de Bah By CC etc. Bonne lecture.

One Response to Blogs et bloggeurs (à propos du remaniement)

  1. Merci de m’avoir cité : mais quand j’ai écrit cette phrase fort irrespectueuse (j’avoue) sur Eric Woerth, j’ignorais forcément que Jean-Louis Nadal, procureur général près la Cour de cassation, annoncerait quelques suites judiciaires éventuelles pour l’ex-ministre parti en retraite anticipée.

    On ne saurait galoper inconsidérément sur l’hippodrome de Compiègne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *