Album-Photo 4 : Philosopher en nuances et en nuages.

 ECHECS 2

*

Il y a de lointaines années, je m’étais désaltéré au biberon althussérien. J’étais tombé sur « Positions », un recueil d’articles du philosophe. Un livre dans lequel j’appris qu’il pouvait exister un lien fort, fécond, à construire entre les deux grand-pères que furent Freud et Marx. Reprenant le bouquin, j’ai retenu un autre passage :

«La philosophie, jusque dans ses longs travaux théoriques les plus abstraits, les plus difficiles, se bat en même temps sur des mots : contre les mots-mensonges, contre les mots-équivoques ; pour les mots justes. Elle se bat sur des «nuances».

Dans sa foulée, le philosophe de la rue d’Ulm avait repris une phrase de  : «Il faut être myope pour considérer comme inopportunes ou superflues les discussions de fraction et la délimitation rigoureuse des nuances. De la consolidation de telle ou telle «nuance» peut dépendre l’avenir de la social-démocratie russe, pour de longues, très longues années» («Que faire ?»)

Alors, voilà mes photo-textes : ils sont tout en nuances et en nuages.

*

einstein_et-la-relativité1

*

N'hésitez pas

*

Sa route.

*Geoff McFetridge,

*

Enfance

*

Solitude

*

Jean Luc Godard B

*

Fantasm

*

ppensezz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *