Dix regards bancals sur le Sport et les Sportifs.

Regard bancal et pandiculation chagallienne.

1. veut se réconcilier avec Benzéma et imiter qui avait déclaré que «dans le foot, il faut savoir se taire». Coupet a donc coupé court à ce qu’il avait dit auparavant et rectifie, penaud et humble : «Benzéma, oui, c’est un caïd mais dans le bon sens du terme. C’est un cador, un monstre, un mec qui dégage un truc spécial». BiBi a cru que ce footballeur sarkozyste réitérait, là, son soutien à Little Nikos.

2. aura droit – comme – à un (enregistrement prévu le 7 mai). N’allez pas croire que BiBi en veuille à Little Nikos mais BiBi doit avouer que Santoro est, lui aussi, un soutien actif de notre Président, grand Sportif qui fait du vélo avec Michel. 

3. Facile et pas compliqué : Domenech est cette semaine en Afrique du Sud. Plus difficile sera d’entrainer les 22… dans son sillage.

4. , nouveau Président du Servette de Genève, ancien Président de l’Admira Wacker en faillite est plus modeste que son prédécesseur, Marc Roger. Au Stade Balexert, il veut remplacer la buvette par une brasserie. Surement pour y servir les WienerSchnitzel, délices de Vienne (Autriche) où ce Monsieur Majid laissa tant d’ardoises.

5. Vu les problèmes rencontrés par en Italie, on essaye de construire une rivalité sportive plausible entre Lance Armstrong et un autre coureur. Le temps presse pour  monter une Histoire de Supermen. L’affaire Valverde tombe bien mal car elle risque de plomber la Grande épreuve du Tour de France (version Amaury). Aussi Lance est conduit à modifier son programme et à rencontrer qui est son coéquipier et… rival (Bonjour la Rivalité !). Pour cela, le coureur américain ne courra pas le Critérium International du 28 et 29 mars. BiBi pense aussi que Lance veut retarder son passage sur le territoire français : il attend sûrement les retombées positives de son charmant passage à Vivement-Dimanche de (enregistrement en juin).
6. Le Prince Albert, membre du CIO, était à Val d’Isère. Il a laissé entendre que PyongChang, la ville de la Corée du Sud avait la préférence du Comité Olympique. «C’est au tour des pays émergents». En attendant le 18 mars 2009 ou l’an 2010, le Conseil général de la Haute-Savoie continue de nous vider les poches pour payer l’inscription d’Annecy dans la Course olympique.
7. L’intérêt de Barcelone dépasse les lignes du terrain de foot. Les Catalans, très contents de rencontrer Lyon car ils sont sûrs de se qualifier, sont plutôt mécontents du retard pris par la liaison TGV Lyon-Barcelone (un an de plus à attendre). De son côté, l’autorité portuaire de Barcelone ne veut pas ralentir ses plans d’expansion qui passent par la création de plusieurs «ports secs» dans le Sud de la France, l’un d’eux à Lyon qui serait ainsi débarcadère méditerranéen. Ainsi va l’amitié entre les deux villes.
8. BiBi avait décerné la noix d’honneur à , président des Girondins. Celui-ci s’en était pris aux médias sportifs : «La Coupe UEFA est une très belle coupe ! C’est la faute aux médias qui ne mettent pas assez en valeur cette Compétition !». Nul besoin aux journalistes de répondre sur la Beauté de cette Coupe : Galatasaray a répondu à leur place.
9. Il paraît que dans les vestiaires des joueurs fortunés du foot français, « on parle moins de bagnoles et de fringues mais de plus en plus de Montres». Par exemple, Patrick Viera s’est offert une Hublot Tourbillon. Claude Makelele a craqué pour un modèle serti de diamants (valeur : 90000 euros).  Quant à Zizou, là encore, il est le premier : le fabricant IWC a conçu pour lui une montre spéciale à son nom, commercialisée à seulement un millier d’exemplaires. Pour ces joueurs dont le salaire mensuel en Ligue 1 est en moyenne de 47000 euros, pas de problèmes de dettes. Faut juste espérer qu’ils soient bien à l’heure en Afrique du Sud.
10.  Via un article du Monde, BiBi a retrouvé la trace de , une de ses idoles. Footballeur atypique et exceptionnel par ses dribbles, sa protection de balle et son anticonformisme, il anime aujourd’hui l’Académie belge JMG à Tongerlo (à 55 kilomètres de Bruxelles). Koné, Eboué, Dindane sont sortis de ses Centres de formation où l’on apprend surement le respect de l’adversaire et le football offensif. Si vous passez par là-bas, dites-lui que BiBi le salue bien bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *