« Lien Social », la revue incontournable des éducateurs.

C’est toujours une joie de voir arriver sur le bureau des éducateurs le numéro du « Lien Social ». Lecteur depuis très longtemps de l’hebdomadaire basé à Toulouse (où, jadis, il participa à la première Rencontre Nationale des Éducateurs), BiBi a toujours trouvé une diversité bienvenue dans les approches théoriques du Journal et a très souvent apprécié les multiples points de vue sur le Travail Social.

Des noms accompagnent la lecture de BiBi :  , le partant (dont les écrits lui furent très proches), , le nouveau venu qui tient une rubrique régulière dans Siné hebdo, le stakhanoviste , Joël Plantet etc.

Bel équilibre que celui du Lien Social : il centre chaque numéro sur un grand thème. Pour exemples : « L’enfant placé chez lui/ La mixité à l’épreuve des Quartiers/ La pédagogie sociale aujourd’hui/Accompagner les femmes enceintes à l’hôpital » etc. Les premières pages (Social Actualités) fourmillent de précisions et chaque article tiendrait lieu d’un article-BiBi. Dans le numéro du 7 janvier, on revient sur l’article L.622-1 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (Ceseda) qui prévoit jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 30000 euros d’amende pour quiconque vient en aide à une personne en situation irrégulière. , président d’Emmaüs-France, ajoute : «En raison de l’existence de ce texte, nous sommes l’objet d’un harcèlement de terrain quasi-permanent».

Le numéro du 21 janvier, un entrefilet précise le nombre de personnes sous écrous au premier janvier 2010 (66089). Dans ce chiffre : 15395 prévenus, 45583 condamnés, 4489 placés sous surveillance électronique et 622 condamnés en placement à l’extérieur sans hébergement pénitentiaire (chiffres de Pierre V. Tournier, chercheur).

Ailleurs, on trouve la rubrique livres (deux compte-rendus très appréciés des dernières parutions), les incontournables offres d’emploi et le courrier des lecteurs ( les deux pages préférées de BiBi, pages qui montrent que, partout en France, il y a des éducs qui ont la pêche). Et si nombre d’éducateurs tiennent le coup et sont loin d’être moribonds aujourd’hui – malgré les réformes dramatiques annoncées-, on le doit certainement au soutien et à la présence hebdomadaire du « Lien Social » dans nos pratiques.

3 Responses to « Lien Social », la revue incontournable des éducateurs.

  1. Georges OTIN dit :

    Lien social devrait faire un papier sur le statut des Compagnons d’Emmaüs, des sous travailleurs solidaires exclus de la protection du droit du travail, dépourvus du moindre contrat … Des sous-citoyens qui se font expulser de leurs communautés comme des parias, sans préavis ni droit de défense…

    Les sans papiers ont au moins un droit de recours mais pas les compagnons d’Emmaüs…
    Les criminels ont droit à un avocat pour les défendre mais pas les compagnons d’Emmaüs…
    Les handicapés ont droit à un contrat de travail adapté mais pas les compagnons d’Emmaüs…

    C’est une ignominie!…

  2. Line dit :

    Bonjour,

    comment faire pour consulter un article en particulier?
    Est-ce qu’il existe une adresse internet pour le trouver? J’ai vu sur le site que le numéro que je dois consulter ne peut plus être commandé. Comment faire?

    Je recherche le numéro 318

    Merci de votre aide

  3. BiBi dit :

    @Line
    Hélas – et cela se comprend – il n’y a pas les articles sur le site Web. C’est bien compréhensible car il faut acheter le Canard ( ou faire abonner ton institution 🙂 pour qu’il puisse vivre.
    Pour le numéro 318, je vais voir ce que je peux faire mais peux-tu me dire quel article t’intéresse en particulier ? Si je peux, je te le scannerai en fichier joint. Amitiés confraternelles… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *