Tag: Paris-Match

EN VOYAGE AVEC C.LAGARDE, E.MACRON et QUELQUES SOCIALISTES…

******

Quel beau voyage ! J’ai accompagné Christine Lagarde dans un pays où elle a pu circuler en toute confiance,  j’ai suivi Emmanuel Macron au pays des machines à sous, j’ai visité la Morgue du Parti Socialiste et, in-fine,  j’ai obtenu un plus en voyage économique avec le grand expert François Lenglet.

Heureux qui, comme BiBi, a fait un si beau voyage.

*

Petites notes autour de Trump, de Macron et de Bakchich.

macron-trump

Il ne faut pas se laisser aller. Parce qu’entre l’élection de Trump, les 5 millions dans les valises posées aux pieds de Sarkozy et de Guéant, la virginité de Macron (homme nouveau mais ex-banquier énarque), on pourrait avoir des haut-le-coeur, aller prier le Bon Dieu pour qu’il fasse un geste, rappeler aux Communistes que Joseph Vissarionovitch Djougachvili est mort mais que l’ex-Boss Robert Hue est toujours vivant. On pourrait mais on fera tout pour éviter ces aigreurs intestinales à répétition.

D’où ces mécanismes de défense tout en ricanements, d’où ces trois petites notes (Trump/Macron/Bakchich) toutes en finesses.

*

Paris-Match, Laurent Ruquier et Twitter.

les-couples-pm

Quelle excitation à ouvrir Paris-Match ! Surtout lorsqu’on sait que Bruno Jeudy qui sillonne les écrans, les radios, les journaux en est le rédacteur en Chef, version Lagardère. Un sarkozyste pur jus. Je suis donc allé voir les rubriques qu’il autorise à la publication. Et croyez-moi, c’est un délice.

Hebdos à la petite semaine (1).

weeklies_logo

Bonnes vieilles habitudes. Reprendre les journaux-papiers de la dernière quinzaine. Les lire jusqu’au moindre détail. En dégager la substantifique moelle.

Pour ce billet-ci, j’ai laissé de côté les canards laquais au quotidien et me suis attardé sur les Hebdomadaires à la petite semaine : M Monde Magazine, l’Obs, Paris-Match, les Inrocks, le Figaro Magazine, l’Express.

Photos poético-politiques et légendaires légendes.

bibi-twitterbibi-twitterbibi-twitter

Mois d’août. Mois où théoriquement les désirs s’émoustillent, où les corps se laissent aller en se dorant au soleil. Mais pour d’autres, l’été reste synonyme de dureté, d’impitoyable dureté. Migrants, sans domicile, familles en deuil, noyés en Méditerranée, civils terrassés par les bombes ne connaîtront pas cette douceur.

Dans cet intervalle estival, me voilà au milieu du Monde, compilant dérisoirement des photos tirées du Net avec des clichés-BiBi mis en ligne sur Twitter (compte @pensezbibi), leur ajoutant légendes ou simples titres.