Tag Archives: Droit d’Inventaire

La TV se met au service (public) des Grandes Fortunes.

Le Pinault cool sur France 5.
La Cinquième n’est pas en reste pour célébrer les Grands de ce Monde. L’émission Empreintes du vendredi 20 février nous a offert sur un plateau le très modeste et le très réservé François Pinault. Bien entendu, avec le retour d’âge, on cède plus facilement à la gloire d’être filmé, de se raconter, de s’offrir (toujours très modestement). Ce qui frappe avec ce Monsieur François Pinault, c’est qu’il fait son fond de commerce avec des dénégations à la chaine (dénégations suspectes et très suspectées par BiBi).

BiBi à la pêche aux Nouvelles.

      BiBi se jette à l’eau

BiBi a plongé dans les canards du coin, barbotant dans la Grande Presse sans trop de paresse. Il s’est réjoui de repêcher quelques Nouvelles du Monde, du Grand et du Petit, du Tiers et du Quart Mondes.
1. Samedi 18 octobre, Carla Bruni-Sarkozy a assisté au mariage du Directeur de l’Express, Christian Barbier. Hasard ou coïncidence, au programme de FR3, il y avait « Droit d’inventaire » une émission où Marie Drucker et le Grand Gallo Max décryptaient les liaisons dangereuses entre Pouvoir et Médias. Les invités ? PPDA, Michèle Cotta et Catherine Nay. S’étaient excusés : Christian Barbier et Carla Bruni-Sarkozy. Dommage ! Leurs témoignages auraient été de première main.
 
2. Carla dite « CBS » est à la trente-troisième place sur la liste des Disquaires. Chère Carla, dites 33 et viendra le temps de la guérison.

3. Jean-Claude Juncker s’est fâché rouge contre un reportage de France 2 où le journaliste établissait une équation entre secret bancaire et paradis fiscal : « ça ne tient pas la route ! ». Puis notre grand (luxem)bourgeois préféré s’en est pris à la France : « Nous ne nous laisserons pas dicter notre conduite par un Etat-Tiers ! » Arlette Chabot allait protester et défendre l’Indépendance des Médias en France vis-à-vis du Politique mais elle se ravisa, se plia en deux et s’excusa : « Je vous demande, Très Honorable habitant de ce beau Pays tout propre, de « ne pas considérer ce reportage comme une nouvelle manifestation de l’arrogance franco-française mais plutôt comme une insuffisance professionnelle». Arlette Chabot, ses témoignages, son expérience des médias auront beaucoup manqué, eux aussi,  à «  Droit d’Inventaire » cette émission précitée de FR3.