Tag Archives: Didier Deschamps

La Victoire de l’Allemagne et autres petites choses.

Corcovado

La Coupe du Monde au Brésil a baissé le rideau sur la victoire d’une pâle équipe allemande.

BiBi vous raconte le final et revient sur les quelques impressions que le jeu et l’enjeu lui ont laissés pendant ce mois. Dernier acte d’écriture sur cet événement planétaire.

Les Flèches de BiBi (Novembre 2013).

 Flèches-de-BiBi-vont-plus-loin

 Retour des Flèches de BiBi en ces temps mauvais. Cette fois-ci, les cibles sont politiques, médiatiques, sportives et électroniques : NKM, Dominique Reynié, des Internautes croisés sur ma page Twitter. Sans discussion, la Flèche de Coeur sera pour Doris Lessing, récemment disparue.

Les Flèches de BiBi de la Quinzaine.

Nicolas Hulot, Président ?

Un proche de Nicolas Hulot raconte qu’en banlieue, lorsqu’on parle d’Eva Joly, on répond «Qui ?» mais lorsqu’on cite le nom de Nicolas Hulot, il est répondu invariablement

Jean-Pierre Bernès ou la Glorieuse incertitude du Sport.

Cela faisait longtemps que BiBi n’en avait pas parlé : Jean-Pierre Bernès, agent numéro Un du Foot-Bizzness, est de retour.

Jean-Pierre, il est un peu comme les Patrons new-look, ces Capitaines d’Industrie fiers d’être médiatisés. Un moment discrets ( la discrétion de Jean-Pierre a duré 10 ans), ils piaffent d’impatience derrière la grande scène médiatique mais une fois devant, quelle joie et quelle fierté de retrouver la lumière des projecteurs!

Voilà que le Figaro (18 janvier) offre à Jean-Pierre Bernès une interview dans laquelle on revient sur les grandes souffrances endurées par celui qui truqua les matches de l’OM et qui retrouva rapidement sa virginité pour devenir l’Agent (euh… le Conseiller) le plus puissant du football français.

Oui, c’est que le bonhomme n’aime pas ce mot d’Agent : ça doit faire agent secret, homme de l’Ombre, ou ça doit évoquer le signifiant A(r)gent si proche. Comment savoir? Monsieur Jean-Pierre préfère donc le mot « Conseiller». C’est vrai, ça fait plus chic. Donc Monsieur le Conseiller Jean-Pierre, très grand ami d’Alain Miccigliano (autre conseiller fortuné – de Zidane) conseille. Il conseille Nasri, Ribéry, Rami ( récemment transféré à Valence – combien ta plus-value, Jean-Pierre ?), d’autres joueurs encore et aussi des… entraîneurs.

Comme Jean-Pierre ne fait pas les choses comme les autres, il est le Conseiller à la fois de Didier Deschamps (entraineur de l’Olympique de Marseille), de Jean Fernandez (entraineur de L’ AJ Auxerre) et de Laurent Blanc (entraineur de l’Équipe de France). Il s’est bien débrouillé surtout que BiBi comprend mal qu’il occupe cette place puisque les statuts de la FFF interdisent à toute personne qui a un casier judiciaire non vierge d’exercer cette « profession». Peut-être que Guy Roux, s’il lit le Blog à BiBi, pourrait répondre à cette question ?

Curieusement, ce mercredi, se jouait le match AJ Auxerre – OM en demi-finale de la Coupe de la Ligue. De méchantes langues ( pas celle de BiBi bien sûr) ont imaginé un abracadabrantesque scénario d’avant-match : « Tu veux que l’OM gagne ? Pas de problème : un certain conseiller conseille à l’entraineur de l’AJA de mettre la pédale douce. Tu veux que l’AJ Auxerre gagne ? Tu vas voir le Conseiller et il conseille à Didier de lever le pied». Simple comme bonjour. Surtout qu’avec les antécédents, le Conseiller s’y connait en football : rappelez-vous le match OM-VA qui dura plus qu’une heure et demie !

Heureusement, tout ça, c’est du Foot-Fiction. Les amis de BiBi exagèrent toujours : faut pas les écouter.

Ainsi le match s’est joué (Victoire finalement de l’OM par 2 à 0). Voilà un des clubs de Bernès en finale. Les télés, l’Equipe, France-Info, la Fédération Française de Foot sont ravis. Ils gloseront une dernière fois sur le match passé et feront des pronostics à n’en plus finir sur la grande Finale du Sud (contre Montpellier) à venir… Une fois de plus, ils nous feront croire à la très Glorieuse incertitude du Sport.

Victoire de l’OM face à Bucarest (un clip de BiBi).

 

C’est devant 3000 spectateurs au stade Joseph Moynat de Thonon les Bains que les Olympiens ont affronté hier le club roumain du Dinamo de Bucarest. En match amical, les deux équipes étaient restés sur des victoires : l’OM de Didier Deschamps avait battu Neuchâtel (2-0) et Bucarest avait battu le FC Nantes à Annecy.
Le temps était idéal : une température douce et pas de vent du tout. Le match fut peu engagé : ça sentait le début de saison. Après dix minutes insipides, le match allait enfin s’animer avec plusieurs corners à l’actif de l’OM. A la 22 ième minute, faute sur Niang à 25 mètres, face au but roumain. Niang voulut se faire justice mais c’est Ben Arfa qui fut le plus prompt à tirer. De son pied gauche, il logea le ballon dans les filets du gardien roumain après avoir lobé le mur. Coup-franc magistral qui donnera certainement confiance à ce doué du ballon.
Les Olympiens avait la maitrise du jeu et, treize minutes plus tard, ils allaient doubler la mise par un Niang toujours aussi opportuniste. L’OM crut alors le match plié lorsque la défense connut un double relâchement coupable qui engagea la responsabilité de Rodriguez, berné par deux roumains bien malins et celle de Mandanda qui laissa filer le ballon au second poteau pour une première puis une deuxième tête de Danciulescu.
La seconde mi-temps vit beaucoup de changements : le principal fut celui de Rodriguez alors que la plus importante entrée fut celle d’un Valbuena très applaudi. Le score allait en rester là avec une sortie à a 75ième minute de Niang, acclamé. Lucho et Diawarra restèrent sur le banc. A noter la bonne prestation de Sabo. L’air de nos montagnes aura tellement fait de bien aux Olympiens qu’à n’en pas douter, ils gagneront évidemment la Champion’s League !

BiBi a fait son entraînement avec l’OM…