DSK : c’était il y a un mois, c’était il y a un siècle.

Le lundi 2 mai, nous étions dans la période ascensionnelle de . Tout le Monde attendait sa candidature. Le Maître ne se prononçait pas encore, laissant ses sous-fifres et ses Conseillers à la Con gloser dans le Mentir-Vrai d’une Candidature mi-virtuelle, mi-inévitable.

1. Avril/Mai 2011 : Partisans, alliés, amis journaleux étaient conviés à des entrevues non répertoriés. Entre mars et mai, on notait quand même des rencontres avec Fabius, Aubry, (Maire de Grenoble), Gérard Collomb, Pierre , Manuel Valls, Jack Lang. Plus secrètement encore, DSK restait en lien direct et permanent avec les Conseillers Com’ d’EuroRSCG qui ont pour consigne stricte de rester muets, impassibles.

2. La stratégie est de s’installer tranquillement dans le cœur des Français en gardant ses distances, FMI oblige. De toutes façons, DSK y restera en poste officiellement jusqu’à la mi-juin. Il annoncera alors sa démission, rentrera en France et s’engagera dans les Primaires. Il n’officialisera cependant sa candidature que quelques jours avant l’ouverture du dépôt (le 28 juin), respectant scrupuleusement le calendrier concocté par .

3. Martine est d’accord : elle laissera la place à DSK, toute heureuse de ne pas entrer dans un jeu trop grand pour elle. Elle suivra Papa Delors qui n’enfila pas, lui aussi, une veste trop grande pour lui en renonçant à la Candidature des Présidentielles.

4. Début Mai 2011 : Les amis de le trouvent «serein, à l’écoute, un côté force tranquille, sans le souci de se précipiter. Il n’est pas dans la fébrilité du PS. Il n’est pas fan de la Primaire et n’a pas envie de prolonger une campagne qu’il juge trop longue». Autour de lui, ses chauds partisans entrevoient le destin national du Maître (et du leur).La Fièvre monte à El Solférino.

5. Destot et Collomb ont lancé un site Internet (DSK Rhône-Alpes 2012). Le 3 mai, Destot, maire de Grenoble, Président de l’Association des Maires de France, organise une grande réunion de travail avec une cinquantaine d’élus et d’experts. Moscovici ( « strauss-kahnien de raison« ) réunit au Sénat des parlementaires, des élus territoriaux favorables à François Hollande et tente de les convaincre de la suprématie de DSK. Bref, les réseaux s’activent.

6. Ceux des journaleux ne sont pas en reste. Citons le plus lèche-bottes d’entre eux : qui attend dans la fièvre la sortie de son futur best-seller sur DSK, cet Inconnu (on l’attend toujours). Sur le dernier , on peut lire sous sa plume que «DSK a une idée révolutionnaire par jour». Tout est prêt pour l’apothéose. Beaucoup de bloggeurs de « Gauche » crient déjà Victoire et citent du DSK à chacun de leurs billets. Nicolas Sarkozy est déjà battu. On pense à Pierre Moscovici comme Premier Ministre et à au Ministère de la Culture. La Rose reprend des couleurs.

C’était il y a un siècle. C’était il y a un mois. BiBi ne sait plus.

C’était juste avant que n’arrive une guinéenne dans la chambre 2806 d’un new-yorkais.

10 Responses to DSK : c’était il y a un mois, c’était il y a un siècle.

  1. Nouvel Hermes dit :

    Tout est clair et limpide sauf que l’invisible ou l’imprévisible font, c’est selon, l’histoire. Pour la plaisanterie du présent, il suffit d’écouter les médias, les sondages, les politologues et autres aurispices modernes… Mieux vaut bibi ou moi-même que ceux-là! Mais, bravo, concision et beauté d’un style tranchant;

  2. BiBi dit :

    @Nouvel hermès
    Le ton polémique doit être la hache qui brise les évidences et les pensées gelées en chacun de nous.
    Oui tout n’est pas écrit et c’est heureux. L’imprévisible fait l’Histoire et fait des histoires, oui.

  3. Réjouissante synthèse …

  4. benoit barvin dit :

    … Pendant ce temps-là, sur France Culture, tous les samedi à partir de 11 heures, dans « L’esprit Public », les pleureuses de DSK ne cessent de se lamenter sur le si beau marié qu’il aurait fait… Tout ça c’est la faute à la Femme, donc, et à l’Afrique. On va leur faire payer, à ces deux-là et… Ah bon, cela fait longtemps qu’elles payent, et au centuple? Hé bien, comme disent les enfants, on le leur fera payer au « milluple », pourquoi se gêner?

  5. jeanpaul de la mata dit :

    Salut le footeux !

    Le Dsk,bof…pris en flagrant délit ou pas ,cela n’aurait rien changé chez nous, car la plupart des bipèdes-prolos qui votent ne le font pas pour un soi-disant Français comme le Dsk qui a 2 nationalités en faisant l’erreur extraordinaire de parler positivement de l’autre…hé,hé !

  6. jeanpaul de la mata dit :

    Dis-donc le Suisse…le Langlois,c’est le vrai ?
    Le pote à Olivier Bonnet qui a l’habitude de dire des internautes qui gravitent sur son blog que ce sont des cons et des abrutis quand on n’a pas la même opinion que lui ?
    T’es pas comme ça,toi ?

  7. BiBi dit :

    @jeanpaul de la mata
    Ceux qui n’ont pas la même opinion que BiBi ne sont ni des abrutis ni des cons. Il y a quand même une exception, une seule.

  8. « Il y a quand même une exception, une seule. »
    Je parie qu’on pense à la même …

  9. jeanpaul de la mata dit :

    Sacré Dsk…il fait même perdre son sang-froid aux personnes bien élevées ?

    Je ne te crois pas…tu ne veux pas faire honte à ta maman quand même !

  10. BiBi dit :

    @ Bernard Langlois
    Notre Jean Paul de la Mata est en effet un homme… d’exception ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *