Archives: janvier 2013

AU SEUIL DES LIVRES ET DES JOURNAUX.

 Fatras

Ma dernière semaine où je me suis abruti de textes, sautant des pages de Serge Daney au Canard Enchaîné, retrouvant de vieux signes de lecture soulignés au stabilo. Beckett, Jacques Dupin, la poésie, la prose, toujours.

Infanticide.

Infanticide

« Je n’ai jamais su ce que c’était d’être un enfant. Je sais juste que quand il a fallu en avoir un, j’étais d’accord. Avec le deuxième, j’étais d’accord aussi. Et j’ai eu la troisième. Quand j’étais enfant ? C’est ça que vous me demandez ? On m’a dit que, déjà bébé, on m’avait bâillonné pour pas que j’embête mon père avec mes cris. Enfin, c’était il y a longtemps et il y a longtemps qu’il est parti. Je ne me souviens plus. Quand j’arrivais à l’école, je cachais mes hématomes sur les bras, sur les jambes. Si j’ai rien dit, c’est parce qu’il fallait embêter personne. Autrement je prenais encore plus de coups si maman avait su ça…

«C’est bien facile de faire la révolution derrière un clavier…»

visite

Ça canarde sec lorsque je parcours certains blogs (entre blogs principalement de Gauche). Dans la blogosphère politique, je vois les inimitiés s’amplifier, les billets assassins s’accumuler (bon, relativisons, ça ne tue pas forcément et ça ne concerne au total que des initiés), je vois refleurir des onomatopées connues («connard», «andouille» etc). J’ai surtout repéré…

« Sommeil sans rêves, cauchemars à répétition ».

Johann-Baptist-Reiter

«Peut-on haïr un corps assoupi, plongé dans ses rêves ?» Ce soir, en fermant l’écran bleuté de mon ordinateur, au coeur de la nuit, yeux plissés, paupières lourdes, cette question m’est venue comme en rêve. Je me suis surpris à répondre que non, nous sommes bien incapables de le haïr ce corps, cette âme assoupie. Peut-être savons-nous confusément qu’il est interdit d’insulter ceux qui sont sans défense ? Que cela porte malheur…(même pour le matérialiste que je suis).

François Hollande : de l’Homme Normal à Monsieur Muscle.

POLITIQUE-HOLLANDE-PORTRAIT

Notre Président est enfin Président. François Hollande a abandonné l’image de l’Homme Normal, image qui lui avait permis de faire la petite différence de pourcentage à l’Arrivée en juin dernier. Il s’est délesté de cette panoplie mais… pour revêtir quelle nouvelle image ? Les bibis n’ont pas mis longtemps à la découvrir : c’est l’image de Monsieur Muscle qui prend le relais.