Archives: juillet 2009

Luc Ferry, P.Bruckner et l’Union Pour la Méditerranée.

La Croisière s’amuse.

Délicieux article de Sébastien Fontenelle dans Le Monde Diplomatique (1) sur ces Intellectuels français qui nous mènent en bateau et qui s’amusent en croisière. Cette fois-ci, ce sont des philosophes très en vogue qui font leur métier de représentation sans trop de vagues : Luc Ferry, Pascal Bruckner et Jacques Julliard, accompagnés de leur épouse et de leur progéniture. Beaucoup de passagers regretteront l’absence d’André Comte-Sponville, très applaudi l’an dernier.
Nos trois têtes pensantes sont les invités du Princess Danae pendant 10 jours. Ils feront leurs interventions devant les passagers (500 au total), retraités de 75 ans et plus pour la plupart, qui ont dépensé jusqu’à 4200 euros pour ce magnifique voyage.

Le thème ? «La pluralité des Civilisations à l’âge de la Mondialisation». Les auditeurs ne pourraient pas être pris au dépourvu car il suffirait d’appeler le petit peuple des soutes (malgaches, moluquois, chinois, syriens) qui loge tout près des machines (on ne visite pas) pour colorer les interventions de nos trois Stars. Un peu comme le Docteur Charcot présentant ses hystériques dans son amphithéâtre.
Notre trois Gloires de la Philo sont présentés comme «trois hommes libres qui pensent très souvent à contre-courant». Rajoutons un intello de seconde zone mais pas moins important : Jean-François Rabilloud (de la bande à Bouygues qui officie sur la chaîne Info-LCI).
Et pendant que vogue le paquebot sur la Méditerranée via la Sicile, la Lybie, Santorin, la Tunisie, les paroles divines de nos Champions coulent à flots. Luc Ferry (boat) : «Les altermondialistes délirent». Le Forum social de Porto Alegre de 2003 lui a laissé un souvenir d’une espèce de «Foire aux Bestiaux, même si on y trouvait des altermondialistes et pas des vaches». Le même Luc Ferry viendra ensuite fustiger le «règne de l’Enfant-Roi, convaincu qu’il n’a que des droits et aucun devoir». Les applaudissements frénétiques viendront surtout de ses filles. Celles-ci ont manqué huit jours de classe pour voir triompher leur Adulte-Roi et admirer ses Devoirs bien remplis.
L’an prochain, ce sera un périple qui mènera les Philosophes en Islande et au Groenland. BiBi suggère le casting suivant : Gérard de Villiers, Claude Guéant, Gilbert Montagné, Christian Clavier. Les Eskimos n’ont qu’à bien se tenir et surtout…qu’ils gardent leur sang-froid.

(1) Article de Sebastien Fontenelle in le Monde Diplomatique :« Dix jours en mer avec 3 astres de la Pensée française ».

Sarcophage ?

Sarkophage ?

Le Travail c’est la Santé.
Henri Salvador aimait beaucoup notre Président. Sa chanson aurait pu être le refrain-fétiche du Quinquennat. Seulement, il y a eu ce sprint de trop qui vient rappeler qu’il faut du repos et du répit pour les vieilles jambes du futur Pappy. La Tribune de Genève du 28 juillet en dit l’essentiel en deux lignes : «Il restera de cet incident l’image d’un Président fatigué. Ce qui va à l’encontre de ses plans médias».

Changement d’image pour notre Chouchou.
Pour le Figaro du 29 juillet, Little Nikos va désormais surveiller son alimentation. Une nouveauté qui va faire grand-bruit, un énorme scoop que reprend BiBi : l’HypoPrésident va désormais «picorer moins de chocolat entre les repas».

Le repos du guerrier à La Lanterne.
La Lanterne est une somptueuse villa consacrée aux fins de semaine du Couple Chouchou-Chochotte. Edifiée en 1787 par le Prince de Poix ( Pouah !), gouverneur de Versailles, la bâtisse comporte un corps principal d’un étage. Cette résidence bénéficie d’un grand jardin qui jouxte le Parc du Château de Versailles. Piscine, courts de tennis complètent le site bien aimé de Michel Rocard, de Lionel le Trotskyste du temps de leurs Splendeurs solaires.
Résidence réservée aux Premiers Ministres mais avec Chouchou, le rebelle, foin des convenances. Notre Président se l’est accaparée dès sa prise de pouvoir au grand dam de François Fillon – à qui le malicieux Jean-Pierre Raffarin souffla gentiment : «Cher François, en te faisant enlever la Lanterne, tu as perdu le meilleur du job».
Merci à la Tribune de Genève pour l’éclairage sur la Lanterne.

Les journaux français font la sieste.
On cherche en vain un mot sur Chouchou dans le Monde du jour (30 juillet). Chuuuttt sur la chute (de tension). Par contre, la première page nous offre un grand reportage sur la Salle des Etoiles, cabaret du Monte-Carlo Bay Hotel and Resort.
BiBi rappelle pour l’occasion son récent entrefilet où il avait signalé l’embauche de trois experts par Albert pour redorer le blason écorné de la Principauté. Nos trois experts se payent déjà le Monde ! Bon boulot de Propagande, les gars. Félicitations.

Coups bas sur Hauts-de-Seine.
La charmante Isabelle Balkany, la Margaret Thatcher des Hauts-de-Seine, a choisi son (petit) Chouchou : Jean Sarkozy, 23 ans, le Mike Brant de la Nouvelle Politique, rejeton doré Neuilly-Auteuil-Passy. Contre lui, Patrick Devedjian pour la Présidence des Hauts-de-Seine, département le plus riche de France.

Trois entrefilets des Inrocks (n° du 21 juillet).

1. Nanni Moretti prépare deux documentaires sur l’Italie. BiBi les attendra avec impatience: «Depuis 15 ans, écrit le cinéaste romain, 60 millions d’italiens sont les otages des intérêts d’une seule personne, Berlusconi, une humiliation impensable jusqu’à il n’y a pas longtemps ». En complément, la lecture sur Bakchich.info des rapports Mafia-Berlusconi : http://www.bakchich.info/Quand-les-hommes-de-Berlusconi,08363.html

2. Les Pornstars regrettent le jeu d’acteur de leurs débuts. C’est le règne du Fast Porn, ère des saynètes enchaînées à toute vitesse et sans narration. On y privilégie l’action avant tout. Tête haute mais queue basse.

3. Christelle Berthon : une note finale des Inrocks qui donne envie d’aller voir et écouter Christelle Berthon, harmoniciste d’exception. Frissons garantis paraît-il. «Elle a un truc, c’est sûr : l’overbow, une technique qui permet de jouer la gamme chromatique sur un harmonica diatonique». 

D’autres  vidéos sont disponibles sur You Tube : www.myspace.com/christelleberthon

Frédéric Mitterrand : un artiste très modeste.

Mitterrand Frédéric, modeste artiste.

Le JDD adore notre Frédéric.
Frédéric rebelle : «Je ne suis pas là pour être dans le moule».
Frédéric manipulateur : «Mais la Droite, je ne sais pas ce que c’est?». Voilà bien une parole d’Homme de Droite.
Frédéric populiste (Qui l’eût cru ?) : «Les députés de droite sont des gens du peuple».
Frédéric bon papa : Finie la mauvaise Vie. Frédéric est un bon-papa-pédago. Il a convaincu son fils de 18 ans : «J’ai été obligé de faire de la pédagogie avec mon fils qui téléchargeait illégalement, comme tous les gosses de son âge». Surprenant : pour Frédéric, avoir 18 ans, c’est être un gosse.
Frédéric, artiste dans son genre. Malgré cet aveu final, tout en fausse modestie  et en humilité feinte («Je veux laisser l’image de quelqu’un qui a bien travaillé»), Frédéric lance péremptoire : «Je ne suis pas là pour être dans le moule» puis avoue quelques lignes plus loin : «C’est vrai que les artistes ne sont pas du côté de l’Ordre».

En rapprochant les deux affirmations, la Conclusion s’impose : Frédéric Mitterrand est un Artiste. CQFD.

Pour le JDD, la France se prépare au pire.

La France s’attend au pire.

Ce n’est pas la première fois que le JDD se soucie de la Santé de nos concitoyens et qu’il présente la France comme un grand corps malade (à soigner). Il y a quelques mois en arrière, on avait eu droit au Cancer, à une pétition de nos Chercheurs, au grave problème des psychotropes via le magazine Psychologies, aux dangers du portable pour notre jeunesse, à la Mal Bouffe et aux bons vins conseillés (des caves de Bernard Arnault of course) etc. Ce dimanche, le Journal du Frère Lagardère veut une nouvelle fois nous rendre malade ! Et il le fait très bien. Ce sera de la grippe dont il sera question : «Info ou Intox ?». «La France se prépare au pire», titrent les premières pages. Dans les articles qui suivent, la démonstration est rondement menée. De la question «Info ou intox ?», il ne sera plus question. Et derrière l’affirmation («La France se prépare au pire»), vient cette délicate évidence :«Little Nikos va s’occuper du pire» (20 millions d’électeurs malades à l’automne qu’il faudra chouchouter). Et en fond sonore, cette autre question (l’hôpital ici se fout de la Charité) :« Les politiques et les médias en font-ils trop ?» (Rappel : le JDD en fait 3 grandes pages !)

Manque de chance : Little Nikos s’essouffle, ralentit son tempo et se heurte à des problèmes de cœur après un énième jogging. Du coup, les titres du JDD prennent une saveur particulière et bien involontaire. On se répète que ce n’est pas la France qui prend la grippe mais Little Nikos qui est pris en grippe et que peut-être bien que, oui finalement, «la France se prépare au pire».